Hicksploitation tagged posts

Pumpkinhead (1988)

pumpkinhead (5)

Pumpkinhead

(1988)

pumpkinhead (12)

“Keep away from Pumpkinhead,
Unless you’re tired of living,
His enemies are mostly dead,
He’s mean and unforgiving,
Laugh at him and you’re undone,
But in some dreadful fashion,
Vengeance, he considers fun,
And plans it with a passion,
Time will not erase or blot,
A plot that he has brewing,
It’s when you think that he’s forgot,
He’ll conjure your undoing,
Bolted doors and windows barred,
Guard dogs prowling in the yard,
Won’t protect you in your bed,
Nothing will, from Pumpkinhead !”

pumpkinhead (8)

Dans la campagne profonde américaine, le jeune Ed Harley est témoin de la mort brutale d’un voisin, massacré par une créature gigantesque nommée Pumpkinhead...

Lire...

Neige d’Enfer (1988) | Gore N°64

neigedenfergore64 (1)

Gore N°64

Neige d’Enfer

(1988)

Norbert Moutier est depuis bien longtemps une véritable légende du Bis francophone, et s’il n’y a pas besoin de citer ses nombreux exploits (la boutique BD-Ciné, le zine Monster Bis, sa contribution à Fantastyka), il serait bon de rappeler qu’il souffre malgré tout d’une double-réputation. Car pour tout ce qu’il a accompli et dont il est félicité, il fut aussi moqué et rabroué pour d’autres travaux: ses films, des petits Z sans-le-sou généralement bricolés dans sa cave et shootés en 8 ou 16mm avec quelques copains en guise d’équipe...

Lire...

The Millenium Bug (2011)

The Millenium Bug

(2011)

Produit par la compagnie indépendante The Quire Film Shoppe, qui n’a pas grand chose à son actif hormis le sympathique mais imparfait Dave Made a Maze, cette série B est née d’une idée simple: faire un film de monstre à l’ancienne, sans CGI. Un concept qui n’a rien d’innovant de nos jours et compte de nombreux représentants, mais à l’époque les choses étaient différentes et le numérique avait tellement envahie l’industrie, des gros blockbusters aux productions les plus Z, que rejeter le digital au profit du latex était une véritable forme de resistance. Un mouvement naturellement soutenu par tous les fans oldschool, et certains jeunes cinéastes bâtirent justement leur réputation dessus, tel Adam Green et ses Hatchet...

Lire...

Kuutamosonaatti (1988) | The Moonlight Sonata

kuutamosonaatti (13)

Kuutamosonaatti

(1988)

kuutamosonaatti (7)

Kuutamosonaatti (gesundheit) ça veut dire La Sonate au Clair de Lune, et c’est comme ça qu’est appelé la célèbre musique de Beethoven en Finlande. C’est aussi le titre d’un film d’horreur de là-bas – une chose extrêmement rare ! – sorti dans les années 80 et que l’on doit au cinéaste méconnu Olli Soinio, dont seulement une réalisation a atterri dans nos contrées: la comédie dramatique Valse Triste, ou Après Eux le Déluge. Apparemment très motivé pour livrer sa propre version de Massacre à la Tronçonneuse (il débuta le script en 1985, alors qu’il montait le Soldat Inconnu de Rauni Mollberg), il tourna hélas ce petit morceau de hicksploitation hivernal dans l’indifférence la plus totale...

Lire...

Disciples of the Crow (1983)

disciplesofthecrow (14)

Disciples of the Crow

(1983)

disciplesofthecrow (13)

En 1977, Stephen King jouissait déjà d’une grande popularité grâce au succès de ses best-sellers et à l’adaptation de Carrie sur le grand écran par Brian De Palma. Mais si d’autres projets conséquents suivirent bientôt, comme le Shining de Stanley Kubrick, le binoclard du Maine découvrit qu’Hollywood n’était pas le seul à le courtiser, de nombreux apprenti-réalisateurs le contactant dans l’espoir de pouvoir eux aussi tourner des films d’après ses textes. Des étudiants en cinéma pour la plupart, évidemment sans le sou. Il créa alors le programme Dollar Deal, désormais plus connu sous le nom de Dollar Babies, afin d’aider leur cause à moindre frais: en échange d’un dollar symbolique les cinéastes en herbe reçoivent la permission de mett...

Lire...

The Curse (1987)

thecurse (13)a

The Curse

(1987)

thecurse (2)

La Couleur Tombée du Ciel de H.P. Lovecraft a connu plusieurs adaptations au cinéma, du Messager du Diable de 1965 avec son Boris Karloff radioactif à Color Out of Space en 2019 avec un Nicolas Cage exalté. Entre les deux, les années 80 nous apportèrent The Curse, chez nous joliment titré La Malédiction Céleste mais qui s’appelait à l’origine The Well (le puit, élément important de la nouvelle) du temps où le projet fut annoncé, puis The Farm en cours de tournage. Une version assez particulière puisqu’il s’agit d’une coproduction italo-américaine supervisée par un mogule du Bis, Ovidio G. Assonitis (Beyond the Door, Piranha 2, Tentacules), et supposément par Lucio Fulci lui-même ! Un producteur associé d’après le générique qui anglicise son nom en ...

Lire...

Mako: The Jaws of Death (1976)

makothejawsofdeath (14)

Mako: The Jaws of Death

(1976)

You’re gonna have to put so much fear into them that nobody will ever go out to sea again.

makothejawsofdeath (7)

William Grefé, c’est quelqu’un qui a oeuvré dans le cinéma d’exploitation le plus absolu, et il n’y a rien de répréhensible à cela. Au contraire même, puisqu’il nous a offert quelques séries B fascinantes du temps des drive-in, comme Sting of Death avec son homme-méduse tout en plastique ou l’hilarant de nullité Death Curse of Tartu. Ce qu’on peut lui reprocher en revanche, c’est d’appliquer cette attitude vis-à-vis des animaux, qu’il maltraite avec une certaine complaisance au nom de son art...

Lire...

Porkchop (2010)

porkchop (1)

Porkchop

(2010)

porkchop (16)

Auteur de films comme Catholic Ghoulgirls et Vampire Whores From Outer Space, Eamon Hardiman n’est pas exactement la personne la plus subtile du monde et il n’est guère étonnant de le retrouver aux commandes de ce slasher fortement inspiré de Massacre à la Tronçonneuse, où le Leatherface de service est un gros redneck habillé d’une salopette et d’une tête de cochon. Un shot on video sans budget que lui suggère un certain Zack Bassham, alias Zakula Von Nasty du groupe de horror punk The Big Bad, qu’il développe d’abord sous le titre de Pigdude. Pas du tout à l’aise avec les ambiances premier degré et doté d’un humour franchement poussif, il décide de faire dans la parodie outrancière à la manière de ThanksKilling, où rien n’a de sens et où les person...

Lire...

Snake Eater (1989)

Generated on March 23, 2015, 7:58 pm

Snake Eater

(1989)

Jack Kelly, a former Marine and undercover agent, was found dead today.
Cause of death: excessive masturbation, due to extreme boredom while waiting for a drug bust.

snakeater (11)

Lorenzo Lamas, tout le monde semble le connaitre malgré que sa filmographie ne propose pas un seul grand film, pas un seul gros succès qui aurait pu permettre d’établir son nom. Toute sa réputation repose en fait sur sa participation à une vieille série connue chez nous sous le titre du Rebelle: l’image de l’acteur, cheveux long, tatouages sur les bras, chevauchant une Harley Davidson tandis qu’un narrateur raconte son passé tragique, est devenu culte même pour ceux qui n’ont jamais vu un seul épisode du show. C’est ainsi depuis 1992 et c’est encore le cas maintenant...

Lire...

Community (2012)

Community

(2012)

Petit film de hicksploitation anecdotique, Community est l’œuvre d’un cinéaste encore mois remarquable, Jason Ford, dont il s’agit à ce jour du dernier projet. Un réalisateur à la carrière inexistante (un court et un long métrage seulement) qui était a l’origine un acteur dans de banales séries télé. Difficile de comprendre pourquoi il s’est senti le besoin de faire son propre film d’horreur et cela ne semble pas lui avoir porté chance, pour autant les intentions étaient louables. Car à une époque où les nombreux avatars du genre rivalisent de cruautés et d’effets gore hérités du torture porn pour accrocher le public, il préfère miser sur l’ambiance et présenter plutôt le mode de vie démentiel de ses cannibales que leurs méfaits à proprement parl...

Lire...