Savant fou tagged posts

Spider-Man (2002)

spidermanv2 (9)

Spider-Man

(2002)

spidermanv2 (21)

Avant toutes choses remettons les choses au clair: ce Spider-Man cuvé 2002 n’est pas la première adaptation cinéma du Monte-en-l’air et celui-ci avait déjà une belle carrière derrière lui avant cela, avec tout un tas de productions live action. Citons la série The Amazing Spider-Man des années 70, dont certains épisodes furent combinés pour former trois films, le feuilleton tokusatsu de la même époque qui accoucha d’un long-métrage en guise de spin-off, un apparition non officielle dans 3 Dev Adam, délire turc qui l’associe à un faux Captain America et un faux Santo, et quelques fanfilms d’avant Internet comme celui du bisseux Donald F...

Lire...

Angel of Darkness (1994)

angelofdarkness (1)

Angel of Darkness

(1994)

Thanks, you perverted dwarf !

angelofdarkness (7)

Dans le milieu de l’animation hentai, nombreux sont les titres étant de simples adaptations d’eroge plus ou moins populaires. La compagnie ELF par exemple loua plusieurs de leurs licences à différents studios pour produire de rentables OVA (Dragon Knight, Él, Isaku, Words Worth, la liste est longue). Pour le profane il sera donc facile de croire que ce Angel of Darkness conçu par Pink Pineapple (melon rose, subtile) est dans le même cas, surtout lorsqu’il existe bien un jeu du même nom sur Windows 95. Mais non, celui-ci fut créé sur le tard et l’anime est donc pour le coup totalement original. De son véritable titre 淫獣教師, ou Injū (sexual beast) Kyōshi (teacher), il fut un franc succès et le premier o...

Lire...

The Kindred (1987)

thekindred (3)

The Kindred

(1987)

thekindred (8)

Stephen Carpenter (aucun lien avec Johnny) et Jeffrey Obrow sont deux inséparables compères. Après avoir bossé ensemble sur La Maison de Sang et The Power, et avant de livrer leur Servants of Twilight d’après Dean Koontz, les voilà sur un monster movie qui modernise les thèmes chers à H.P. Lovecraft en remplaçant l’occulte par la science. Expériences interdites, hommes-poissons et hybridation sont donc au menu de cette petite série B pas transcendante mais malgré tout efficace grâce à ses effets spéciaux caoutchouteux et gluants signés Matthew W. Mungle (Class of 1999, le Dracula de Coppola, Freddy 3). Bien sûr The Kindred n’est pas sans accuser certaines longueurs et le temps pourra se faire sentir entre les moments de spectacle, la vérité autou...

Lire...

Alien Terminator (1995)

alienterminator (14)

Alien Terminator

(1995)

alienterminator (10)

Beaucoup d’Alien mais pas grand chose de Terminator dans ce Alien Terminator, dont le véritable titre était certainement Alien Intruder à l’origine, d’après le nom du virus mutant qui engendre le monstre de cette petite série B. Manque de bol il existe déjà un Alien Intruder datant de 1993 avec Billy Dee Williams, du coup New Horizons a sans doute fait un changement de dernière minute. Le film est exactement ce que l’on est en droit d’attendre d’une production Roger Corman de cette époque, à savoir une copie d’Alien fonctionnant à l’économie la plus totale (le film s’ouvre sur des images volées à Carnosaur 2 et se termine sur d’autres piquées à The Terror Within), le monstre lui-même n’apparaissant que dans les cinq dernières minutes du métra...

Lire...

Cyclops (1987)

Cyclops

(1987)

Moyen métrage d’une cinquantaine de minutes, Cyclops (キクロプス) nous vient de l’artiste pluridisciplinaire Jôji “George” Iida, qui est à la fois écrivain, mangaka, réalisateur et scénariste, et qui a roulé sa bosse à travers toutes sortes de média, que ce soit l’anime (Night Head 2041), le cinéma (l’adaptation live action de Dragon Head), le roman (Night Head), le jeu vidéo (Iida Joji Nightmare Interactive: Moon Cradle) et la télévision (la série Ring, qui précède le film de Hideo Nakata). Découvert en 1980 grâce au court-métrage Intermission, qui fut diffusé lors du PIA Film Festival en compagnie du Vertigo College de Kiyoshi Kurosawa, le jeune artiste entra dans l’industrie et se retrouva à la fois assistant réalisateur sur des produc...

Lire...

Cyst (2020)

Cyst

(2020)

A première vue Cyst semble être un énième rejeton de la mode du so bad it’s good volontaire engendrée par The Room, Birdemic et The Incredible Bulk. Le film engage justement quelques têtes bien connues du genre comme Greg Sestero de The Room et George Hardy, le père de famille de Troll 2 qui a doit être à la retraite de son métier de dentiste et a fini par rejoindre la communauté qu’il méprisait pourtant dans le documentaire Best Worst Movie. Samurai Cop 2, Wolf Cop et Zombeavers l’ont confirmé: peu importe la qualité du machin, Internet force le hype en prétendant avoir trouver le nouveau pire film du monde, faisant abstraction du fait que la production remplit un cahier des charges de nullités factices...

Lire...

The Chilling (1989)

ROAD TO HALLOWEEN VIII

thechilling (3)a

 

The Chilling

(1989)

Die, you green bag of snot !

thechilling (8)

Sorti en 1989, The Chilling est un film d’horreur où Linda Blair et Dan Haggerty se battent contre des zombies congelés et enveloppés dans du papier d’allu. Pas de doute, nous sommes bien à la fin d’une époque, tant celle de la mode du zombies sous l’ère Romero que d’un type de cinéma festif et coloré que les décades suivantes ne parviendront jamais à imiter. Le genre a prit un coup dans l’aile, perdant aussi bien en budget qu’en créativité, et la baisse de qualité se fait fortement ressentir à chaque nouvelle sortie, les œuvres délaissant les salles de cinéma pour s’installer directement sur les chaînes cablées et les vidéoclubs...

Lire...

La Tour de Frankenstein (1957) | Angoisse N°30

tourfrankenstein (3)

Angoisse N°30

La Tour de Frankenstein

(1957)

Ce n’est désormais un secret pour personne, Benoit Becker n’existe pas. C’était l’un des nombreux pseudonymes pour écrivains utilisé par l’éditeur Fleuve Noir, distribué à non pas une personne mais plusieurs, pratique très fréquente dans la littérature populaire et d’ailleurs encore utilisée de nos jours. Quatre auteurs se seraient partagés l’identité de ce Becker à la consonance anglaise: Stéphan Jouravieff, José-André Lacour, Christiane Rochefort, et dans le cas qui nous intéresse ici Jean-Claude Carrière. Un grand bonhomme nominé de nombreuses fois aux Césars comme aux Oscars, acteur occasionnel, réalisateur d’une poignée de courts-métrages, mais surtout scénariste, à qui l’on doit les scripts de Cyrano de Berg...

Lire...

Beach Fever (1988)

beachfever (15)

Beach Fever

(1988)

beachfever (7)

S’il fallait résumer Beach Fever en deux mots, ce serait “chaotique” et “pathétique”, le film oscillant constamment entre les deux. A l’origine du projet il y a le producteur Alexander Tabrizi, un spécialiste de la série B à petit budget (Bloodsport II, Cyborg 3, The Lost Empire de Jim Wynorski) qui décida un jour de passer derrière la caméra. S’associant avec des scénaristes qui n’auront jamais rien fait d’autres et dont les noms sonnent faux – Francis X. Cornan et Larry W.W. Talbot, certainement des pseudonymes pour le cinéastes et l’un de ses associés, il livre là une comédie grasse à destination des adolescents, du genre à taper sous la ceinture et à jouer tant du slapstick cartoonesque que de l’érotisme à la Playboy...

Lire...

Brian Yuzna’s Tales of Blood Island

brianyuznatalesofbloodisland (14)

Un peu oubliée de nos jours, la saga Blood Island représente pourtant un gros pan du cinéma d’exploitation philippin et de la carrière de son créateur, le cinéaste Eddie Romero. Réalisateur spécialisé dans la grosse série B (Beast of the Yellow Night, Black Mama, White Mama, Beyond Atlantis), il produisit la série avec plusieurs partenaires sous la bannière d’Hemisphere Pictures, une boite qui distribua aussi quelques titres d’Al Adamson en son temps. C’est au total quatre films qui virent le jour entre 1959 et 1970: Terror is a Man, Brides of Blood, The Mad Doctor of Blood Island et Beast of Blood, chacun se déroulant sur la même île tropicale surnommée l’Île de Sang...

Lire...