Bellydance tagged posts

The Savage Sword of Conan – The God of Thieves (1993)

savageswordconangodofthieves (11)

The Savage Sword of Conan #211-212

The God of Thieves

(1993)

savageswordconangodofthieves (4)

Techniquement, il n’y a aucune raison pour moi de parler de The God of Thieves, vieille BD de Conan le Barbare publiée par Marvel Comics durant les années 90. C’est une histoire banale du Cimmérien perdue parmi des centaines d’autres, ni meilleur ni moins bonne et que rien ne vient sortir du lot. Oh bien sûr elle peut se targuer d’avoir de bons artistes aux commandes, comme l’illustrateur Ernie Chan qui selon moi a dessiné la version ultime du personnage avec son ami et confrère John Buscema, ayant œuvré sur la série depuis les années 70, mais c’est plutôt la nostalgie qui me pousse à lui rendre hommage ici...

Lire...

Pin-Up – Daphne Blake (Scooby-Doo #8, 1996)

Lost (and found) in the 5th Dimension

Épisode 26

Pin-Up

DAPHNE BLAKE

Scooby-Doo #8 (1996)

pinupdaphnescoobydoo8 (7)

Aaaah, Daphne Blake ! Sans doute l’un des plus vieux coup de foudre de petits garçons, puisque cela fait maintenant des décennies que la jolie rousse roule des hanches à travers la longue série des Scooby-Doo. Les animateurs et les scénaristes le savent bien et c’est sans doute pour cette raison qu’elle déambule souvent dans des tenues affriolantes au fil des aventures: bikini, lingerie et même costume de danseuse du ventre, puisque après tout Hanna-Barbera était aussi responsable de la version dessin animée de Jinny de mes Rêves en son temps. Citons pour la forme ces épisodes des Treize Fantômes de Scooby-Doo, de Quoi d’neuf Scooby-Doo ? et du tout récent Scooby-Doo et Compagn...

Lire...

Where Samantha Storm Meets The Crimson Ghost

Where Samantha Storm

Meets The Crimson Ghost

The old warehouse was burning, the fire rising higher every minutes. And while anyone in their right mind would have fled the scene, two women could still be seen climbing up on a facade of the building. Samantha Storm, elite operative of the mysterious Section Seven, was clambering on an old metal ladder, trying to keep up with the extraordinary speed of her opponent. “Goddamnit” she muttered under her breath. She had been running for a long time to get to this point and was now starting to feel the pace. She tried to ignore the sting in her chest, the hot metal bars in her hands, and started to climb faster. With a quick look around, she spotted her target on a nearby wall...

Lire...

Inara, the Jungle Girl (2012)

Inara, the Jungle Girl

(2012)

Il y a quelques années je vous avais parlé de films fétiches japonais, que l’on peut apparenter à du cinéma pornographique du fait de son lien étroit avec le BDSM à la différence que la représentation du coït lui-même, parfois même de la nudité, peut en être totalement absent. Par définition le fétiche est une “préférence” qui va exciter, et il n’est ainsi pas nécessaire d’en faire plus. Et si pendant longtemps cette notion se rapportait à des pratiques érotiques et/ou sexuelles ou a des tenues que l’on retrouve dans le milieu proche du bondage (uniforme militaire, de secrétaire, latex, cuir, etc), la nouvelle génération a fini par lui trouver de nouveaux terrains d’exploration...

Lire...

Secret Slave, Chapitre V

Secret Slave

V. La Belle et la Bête

La fin d’après-midi arriva et avec elle un nombre toujours plus croissant de visiteurs. Nombreux sont ceux qui voulaient profiter des derniers jours de beau temps, et les enfants de la liberté avant le retour à l’école. Éliane dû justement abandonner son amie pour s’occuper de son petit frère, lui ayant promis de l’emmener faire quelques manèges. Le jeune garçon avait trainé avec quelques amis dans la journée, visitant surtout la salle d’arcade et les simulateurs 3D avant de retrouver les deux jeunes femmes. Il était surexcité, parlant à toute vitesse à propos d’un “monstre” qu’il avait rencontré dans la maison hantée suite à un pari stupide avec ses camarades. Natasha ne pu s’empêcher de rire...

Lire...

Secret Slave, Chapitre IV

Secret Slave

IV. Deux Rêves Entrelacés

La jeune baladine termina sa danse. Ses cheveux noir corbeau fouettèrent l’air une dernière fois, sifflant fortement avant de claquer contre sa peau d’ivoire en une douce flagellation. Les muscles de son ventre se contractèrent, dévoilant les reliefs suggestifs de l’abdomen, alors que son bassin effectua son ultime rotation. Ses bras s’écartèrent lentement de son corps comme pour le révéler dans son entièreté, les mains se tordant pour former des symboles complexes avec les doigts. Sa poitrine généreuse, tout juste couverte par sa courte tenue, se souleva rapidement au rythme de sa respiration effrénée, tandis que de rares gouttes de sueurs perlèrent de ses tempes jusqu’au menton, tombant sur son buste.
Elle s’immobilisa un instan...

Lire...

Secret Slave, Chapitre III

Secret Slave

III. Coup de Foudre

En fait cela faisait depuis bien longtemps qu’il avait eu le coup de foudre pour la danseuse: elle et lui s’étaient rencontrés au début de leurs années lycée et il était tombé amoureux aussitôt qu’il l’avait vu – la faute à ses yeux incroyables. Il avait d’abord cru qu’une fille pareille ne se serait jamais intéressée à lui, trop solitaire et isolé, pas assez grand, fort ou populaire ; mais contre toute attente ils avaient fini par se rapprocher. Car Natasha était différente des autres, plus calme, plus introvertie, finalement assez proche de son comportement à lui. Et pour sa plus grande surprise, il avait découvert qu’elle partageait sa passion pour la littérature fantastique, la science-fiction et les films d’horreur...

Lire...

Secret Slave, Chapitre II

Secret Slave

II. La Esmeralda

L’air lui paru tout de suite plus frais et respirable que la fournaise du train fantôme. Sur le toit règnaient quelques sorcières, pendus et pauvres hères enfermés dans des cages suspendues, mais surtout trônaient les lettres géantes énonçant le nom de la maison hanté: Horreur Show. Un barbarisme mélangeant français et anglais, comme on en trouve dans toutes les fêtes foraines qui se respectent. Entre les deux mots, un autre fauteuil, dont le dossier était surmonté d’un crâne géant couvert de diodes. C’est là que Vincent se positionnait parfois, en costume, prenant la pose pour les photographes d’occasion, où faisant signe à quelques clients pour les inciter à entrer...

Lire...

Secret Slave, Chapitre I

Secret Slave

I. Le calme avant la tempête

Le petit garçon s’enfuit en hurlant. Poussé par ses amis à explorer seul la maison hantée en une sorte de pari stupide, il avait pu encaisser le train fantôme du rez-de-chaussée sans trop de problèmes pour son jeune âge. Même à neuf ans, les squelettes en plastiques et les monstres en caoutchouc n’avaient plus rien d’effrayant. C’est à l’étage qu’il sentit le stress monter en lui, lorsqu’il lui fallu descendre de la voiturette pour faire le reste du chemin à pied. Il n’arrêtait pas de se répéter que c’était exactement comme dans la Maison du Rire, avec ses tapis roulants et son labyrinthe de miroirs, mais le fait d’être plongé dans le noir était perturbant...

Lire...

She Freak (1967)

She Freak

(1967)

En Septembre 2015, j’étais en pleine frénésie d’écriture et j’essayais de tenir le rythme impossible d’une chronique par jour via la rubrique Mental Hurlant. L’un des premiers films dont j’ai parlé était le très mauvais Freakshow de la Asylum, qui avait la particularité d’être un remake de Freaks, le grand classique de Tod Browning et véritable classique humaniste de l’Histoire du Cinéma. Une reprise à l’opposé total de la direction artistique du célèbre metteur en scène, puisque échangeant le noir et blanc classieux par de la couleur digitale, le discours de paix par une intrigue de vengeance et le regard humain par de l’ultra violence…
Mais bien avant cette relecture peu glorieuse, il existait déjà en 1967 un film similaire quoique beaucoup plus ...

Lire...