Hellsing Ultimate – OAV 1

Une déception.

Eh oui, a trop attendre, on est déçu… Les 30 premières minutes preview donnaient envie tant la qualité semblait au rendez-vous et pourtant au final, c’est seulement des regrets que j’en retiens…

Pour bien commencer parlons des points forts tout d’abord, car cette nouvelle monture d’Hellsing n’en est pas dénuée, loin de là. On peut admirer Alucard, qui n’a pas changé. Toujours aussi charismatique, hautain et puissant, il est le personnage le plus réussie de l’anime. Viens ensuite cette grande surprise concernant Seras Victoria. Un poil plus dynamique que dans la série ou le manga (durée restreinte oblige), nous la voyons un peu moins s’apitoyer sur son sort et dévoiler la véritable vampire qui sommeil en elle dans une scène très impressionnante. Elle est bien entendu au centre des enjeux comiques toujours aussi drôles (ses rêves dans “l’autre monde”, représentés par les previews des autres épisodes dans la série, bien que l’esprit du Hankonen brille par son absence) et on apprécie un design un peu plus mature. Quant à Integra, elle est comme Alucard: inchangée, elle reste la digne dirigeante d’Hellsing. Enfin on note un relooking très appréciables pour les goules. Celles-ci sont véritablement hideuses et féroces, et non du simple menu fretin comme elles en avaient l’air dans la série.

Côté action cet OAV donne dans la surenchère et le fun absolu. Plus proche du manga, les séquences sont impressionnantes: la destruction d’Alucard par les goules, le pétage de plomb de Seras qui montre sa nature vampire, et LE clou du spectacle bien sûr, qui n’est autre que l’excellent affrontement entre Alucard et Anderso. De même, le gore vient enfin pointer le bout de son nez et c’est un déluge de démembrement tout bonnement jouissif qui s’offre à nous ! Rajoutons à cela des plans de folie tantôt directement issues du manga (Alucard et Seras brandissant leurs armes, le visage dans l’ombre), ou conçu pour l’occasion (le Casull brandit en l’air sous la pleine lune). Un grand soin a été apporté a la réalisation, ce qui fait bien plaisir.

 

 

Malheureusement…

Tout cela est contrebalancé par une foule de défauts qu’il serait trop long à énumérer. Il faut d’abord faire mention de la musique. Horripilante, nullissime, il s’agit d’une musique électro ultra répétitive ne collant pas du tout avec les scènes et qui semble n’être là que pour combler la bande-son. Inutile de dire qu’il est impossible de ne pas faire la comparaison avec les musiques prodigieuses de la séries, qui manquent ici terriblement, et que l’on essaie vainement de retransposer lors des scènes-clés. Une catastrophe pour ce qui était l’un des meilleurs points de la série !

Viens ensuite le problème des doublages et de choix de chara-design. Si le trio principal d’Hellsing reste inchangé, il faut noter le changement de voix catastrophique de Walter qui ne va pas du tout au personnage, et dont le visage est sur certains plans pas des plus réussie. Ce qui passe encore avec ce personnage finalement peu présent ne va par contre pas du tout avec LE second personnage culte de la série, à savoir Anderson. Toujours aussi grand et impressionnant, son visage est cependant plus grossier et moins expressif que dans l’ancien design, ses mouvements beaucoup plus rigide et moins gracieux (le voir marcher vers Seras une fois Alucard décapité, et comparer ce passage dans la scène du métro dans la série !) et surtout, il se voit être doté d’un doublage atroce.

Là où l’ancien doubleur avait donné au personnage une voix teinte d’une certaine folie euphorique, il n’y a ici qu’une voix rauque semblant provenir d’une caricature d’un méchant de Saint Seya ou Hokuto no Ken… Pire, la démence émise lors de ses dialogues semble grandement forcé, ce qui se ressent horriblement lors de ses éclats de rire qui ne dégage absolument rien. Fini le Anderson qui pète un plomb en tuant du vampire, on a là un basique rire forcé de méchant comme dans les animes les plus basiques…

 

 

Non content de relooker sensiblement Walter et Anderson, et pas avec réussite, le chara-design devient par contre véritablement HIDEUX avec les personnages secondaires. Ainsi le prêtre vampire du début garde au début son visage, semblable au manga et à la série, pour changer progressivement lors des scènes suivantes. Des traits grossiers dessinés à la va-vite et sans implication de la part du dessinateur, qui donne l’impression d’avoir un figurant d’arrière plan au lieu d’un véritable protagoniste… Le problème se retrouve avec les deux adolescent vampire qui n’ont plus rien de commun avec ceux que nous connaissons, le bonnet mis à part (c’est flagrant pour la fille qui se retrouve carrément avec un visage masculin !).

Il faut aussi remarquer un sous-emploi total de ces derniers. Le prêtre vampire demeure un personnage, mais les adolescents vampires ne sont présent que quelques secondes. Walter n’a que trois lignes de dialogues et Integra n’apparaît finalement que très peu… Ce problème peut être compréhensible au vue de la durée limité de l’OAV (une cinquantaine de minutes), mais cela rapporte un autre soucis qui est celui de vouloir tout caser en un minimum de temps… Ainsi les scènes s’enchainent sans temps mort alors que les personnages restent tous en retrait, et on a même l’impression que les évènements se déroulent en un ou deux jours seulement… Se dégage une impression de surcharge lié à des séquences inutiles et parfois trop longues (voir notamment la présentation de Anderson à l’orphelinat, qui commençait bien avant de s’éterniser pour rien).

Enfin, il faut aussi souligner la médiocrité d’un ou deux passages qui ne sont pas du tout en phase avec ce que l’on connait de cette univers, notamment lors de la destruction du couple de vampires adolescent. Là où le manga nous montrait Alucard expédier le garçon en quelques coups, et où la série nous le montrait s’amuser à ridiculiser ces buveurs de sang débutant, on a ici une fusillade dix fois trop longue et inutile par Alucard qui ne dégage en rien les habituels mise à mort avec classe que l’on connaît… Peut-être au fond en attendais-je trop. Peut-être que je souhaitais une surprise équivalente à celle de la série télé dont je ne retient que les qualités. Peut-être devrais-je attendre de voir les deux OAV à la suite… Mais mon jugement pour ne laisse place qu’à une grande déception et je ne suis plus si pressé que ça de voir la suite…

 

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>