Vampire tagged posts

Bad Candy (2020)

ROAD TO HALLOWEEN VIII

badcandy (19)

Bad Candy

(2020)

badcandy (1)a

Scott B. Hansen est un passionné de cinoche, du genre à n’avoir jamais rien fait d’important mais s’être retrouvé à bosser dans absolument tous les domaines possibles de la profession. Du scénario à la réalisation en passant par la production, le montage, les effets spéciaux, l’équipement technique et l’acting. Son seul gros titre est Texas Chainsaw 3D, où il fut caméraman, et le bonhomme traine essentiellement dans le petit budget avec quelques courts-métrages et documentaires à son actif, ainsi qu’une poignée de Z comme The Possession Experiment. C’est avec sa partenaire Desiree Connell, qui partage le même le même type de CV hétéroclite, qu’il tente le grand bond, et ensemble ils écrivent et réalisent ce Bad Candy qu...

Lire...

Planche de Surf / Arsenal (Vampires: Los Muertos, 2002)

Lost (and found) in the 5th Dimension

Épisode 33

PLANCHE DE SURF / ARSENAL

Vampires: Los Muertos (2002)

planchesurfarsenalvampires2 (1)

planchesurfarsenalvampires2 (2)

On ne peut pas dire que Vampires II: Adieu Vampires nous aura laissé un souvenir impérissable. Doté d’un concept peu attrayant (suite DTV d’un John Carpenter dont il s’agit d’un remake déguisé) et noyé dans la masse en raison d’une concurrence féroce (Dracula 2000 et ses suites, La Reine des Damnées, Les Vampires du Désert), le film n’avait finalement pour lui que la présence du rockeur Bon Jovi dans le rôle principal, idée suffisament loufoque pour attirer l’attention...

Lire...

BloodRayne – ブラッドレイン (2004)

BloodRayne Magazine

BloodRayne – ブラッドレイン

(2004)

On ne peut pas dire que BloodRayne, développé en 2002 par Terminal Reality (le méconnu mais sympathique Nocturne), ait remporté un gros succès. De nos jours on se souvient surtout de la saga à travers les films peu fidèles de Uwe Boll, mais en 2004 le distributeur Majesco Entertainment fit tout son possible pour faire de Rayne, l’héroïne dhampir des jeux, la nouvelle Lara Croft. Pour coïncider avec la sortie de BloodRayne II, la licence fut distribuée entre différents groupes pour créer tout une gamme de produits dérivés pouvant attirer l’attention sur le jeu: outre la mise en chantier du premier film, cette année vit la publication d’une série comics chez Digital Webbing, une apparition du personnage dans le...

Lire...

Transylvania Poste Restante N°2: Black Lagoon Fanzine #3

Voici une sacrée vidéo qui mérite bien un petit retour d’ascenseur. Il s’agit du second épisode d’un nouveau webshow intitulé Transylvania Poste Restante, que l’on doit au très cool David Geron, créateur d’origine Belge qui a un don pour la fabrication et l’animation de poupées et de marionnettes. Il est aussi un méga fan de Public Image Ltd, ce qui n’est pas négligeable non plus (“This is what you want, this is what you getbis repetita). Après un premier épisode sorti en Février dernier, dédié à la bande dessinée L’Île du Docteur Moreau adaptée de H.G. Wells par Nick Mothra et Jonathan G. Malherbe, la série s’intéresse ici au troisième numéro de Black Lagoon Fanzine et ne tarit d’éloges à son sujet...

Lire...

Trick ʽr Treat (2007)

ROAD TO HALLOWEEN VI

Trick ʽr Treat

(2007)

Toujours inédit dans nos contrées treize ans après sa sortie, Trick ʽr Treat n’a rien perdu de son mordant ou de sa brillance depuis tout ce temps. Il s’agit toujours la meilleure anthologie horrifique qui existe depuis Creepshow et personne d’autre que son réalisateur, Michael Dougherty, n’a su capturer aussi bien l’esprit d’Halloween. Il faut dire que celui-ci s’intéresse au sujet depuis toujours et en a fait le sujet de sa toute première production, le court-métrage Season’s Greetings en 1996 où apparait déjà le personnage de Sam, la petite mascotte du film. Un enfant surnaturel déguisé d’un sac en toile de jute sur la tête dont le nom dérive de Samhain, et qui est en réalité l’incarnation même de cette fête traditionnelle...

Lire...

Vampirella vs. Fluffy the Vampire Killer (2012)

ROAD TO HALLOWEEN VI

Vampirella vs. Fluffy the Vampire Killer

(2012)

Un drôle de bizarrerie que ce Vampirella vs. Fluffy the Vampire Killer, faux crossover entre la plus sexy des vampiresses et la chasseuse de Joss Whedon. Car comme le titre l’indique, ce n’est vraiment à Buffy la “vampire slayer” que nous avons affaire ici mais un alter ego satirique qui laisse à penser que le scénario va s’orienter vers la parodie. Ce n’est pas tout à fait le cas puisqu’il s’agit avant tout d’un pastiche permettant à l’écrivain de s’affranchir de toute continuité et autres exactitudes propres à la série télé. D’ailleurs, sans surprise, certains personnages secondaires meurent au cours de l’intrigue, ce qui serait impensable dans le cas où la véritable licence Buffy avait été ...

Lire...

A Return to Salem’s Lot (1987)

ROAD TO HALLOWEEN VI

A Return to Salem’s Lot

(1987)

Lorsque Larry Cohen va chez la Warner Bros. dans l’espoir d’obtenir les droits de House of Wax pour en faire un remake, il rentre chez lui avec un deal complètement différent: les producteurs acceptent de le financer mais seulement s’il réalise une seconde suite à It’s Alive et un remake du Salem’s Lot de Tobe Hooper. Le cinéaste se retrouve à tourner ces deux projets l’un derrière l’autre avec pratiquement la même équipe, le même casting, et peut-être bien le même budget ! En résulte A Return to Salem’s Lot, qui malgré son titre n’est absolument pas une séquelle au téléfilm de 1979, et It’s Alive III: Island of the Alive, deux œuvrettes mineures dans la carrière du metteur en scène destinées à alimenter le marc...

Lire...

Strange Tales #21 – The Man Who Cried Vampire ! (1953)

ROAD TO HALLOWEEN VI

Strange Tales #21

The Man Who Cried Vampire !

(1953)

Qu’il est loin le temps où la Marvel s’appelait encore Atlas Comics ! Pour cela il faut remonter aux années 50, et même alors l’éditeur existait sous une forme plus ancienne encore nommée Timely Comics. L’univers des super-héros n’en étant qu’à ses balbutiements après le Golden Age, avec seulement une poignée de personnages en activité au sein de la compagnie (la première Torche Humaine, en fait un robot, Namor le Prince des Mer et l’oublié Marvel Boy), il fallait que les scénaristes mises sur d’autres genres à la mode pour attirer l’attention: espionnage, guerre, romance, suspense… et bien sûr l’horreur, alors très à la mode grâce aux EC Comics dont les publications – The Haunt of Fear

Lire...

The Curse of Dracula (1998)

The Curse of Dracula

(1998)

Quand, dans les Seventies, l’horrible Comics Code Authority commença à s’assouplir et à être plus permissif concernant l’utilisation d’éléments horrifiques dans la bande-dessiné, tout le monde sauta sur l’occasion pour ramener leurs monstres préférés alors relégués au placard depuis la fin des année 50. Marvel notamment bondit sur l’occasion pour ressusciter le genre avec de nombreux titres et personnages modernisant les créatures d’autrefois: ce sont Morbius le Vampire Vivant, Manphibian, une version extraterrestre de la Créature du Lac Noir, le lycanthrope de Werewolf by Night, et bien sûr les célèbres Comte Dracula et Monstre de Frankenstein. La revue la plus emblématique du lot reste The Tomb of Dracula, qui ramenait le suceur de s...

Lire...

Deadly Ten, la nouvelle arnaque Full Moon ?

Charles Band et sa Full Moon, c’est depuis longtemps une vaste blague pas vraiment drôle, qui ne manque jamais de faire sourire autant que pleurer quand on voit à quoi la compagnie en est réduite depuis sa vieille heure de gloire. Prêt à tout pour gagner le moindre dollar, son créateur s’est lancé dans des affaires tenant parfois de l’arnaque pure et simple depuis ces dernières années. Les films, réalisés au caméscope avec un budget minable, sont secondaires par rapport au merchandising foireux qu’il tente de refourguer à ses vieux fans: souvenons-nous des Badass Dolls, des Monster Bras et de ces boites de céréales dégueulasses avec un DVD en bonus à l’intérieur ! Avec l’explosion actuelle des services streaming, il était évident qu’il s’intéresserait à l’affaire, pouvan...

Lire...