Category BD

BloodRayne – ブラッドレイン (2004)

BloodRayne Magazine

BloodRayne – ブラッドレイン

(2004)

On ne peut pas dire que BloodRayne, développé en 2002 par Terminal Reality (le méconnu mais sympathique Nocturne), ait remporté un gros succès. De nos jours on se souvient surtout de la saga à travers les films peu fidèles de Uwe Boll, mais en 2004 le distributeur Majesco Entertainment fit tout son possible pour faire de Rayne, l’héroïne dhampir des jeux, la nouvelle Lara Croft. Pour coïncider avec la sortie de BloodRayne II, la licence fut distribuée entre différents groupes pour créer tout une gamme de produits dérivés pouvant attirer l’attention sur le jeu: outre la mise en chantier du premier film, cette année vit la publication d’une série comics chez Digital Webbing, une apparition du personnage dans le...

Lire...

Thor: Vikings (2003)

Thor: Vikings

(2003)

Garth Ennis, tout le monde le sait, déteste les super-héros. Ayant grandit avec des bandes-dessinées de guerre, il s’est constitué un imaginaire basé sur le réel et les exploits de personnages certes plus grands que nature, mais dépourvus de pouvoirs ou de gadgets pouvant leur donner un avantage certains sur leurs adversaires. Pas tellement un problème puisque l’auteur est talentueux et œuvre dans des tas d’autres genres pour livrer de petites bombes comme Preacher ou des perles plus obscures telles que Rover Red Charlie ou Streets of Glory, et il est totalement libre de caricaturer les encapés avec The Boys puisque sa réputation n’est plus à faire à ce point...

Lire...

Trick ʽr Treat (2007 / 2009)

ROAD TO HALLOWEEN VI

Trick ʽr Treat

(2007 / 2009)

Charlie Brown’s an asshole !

Bien que la production du génial Trick ʽr Treat de Michael Dougherty n’ait pas été très élevée, cela n’empêcha pas le département marketing de faire son boulot et de permettre la création de divers produits dérivés censés faire la promotion du film pour sa sortie en salles. L’un de ces projets fut celui d’une adaptation comic book chez DC Comics, à travers son label WildStorm Productions, avec un véritable gimmick pour attirer l’attention: le concept était de narrer les quatre histoires de l’anthologie à travers quatre numéros qui paraitraient au rythme d’une revue par semaine, l’ultime épisode étant prévu pour Halloween 2007, date à laquelle le long métrage serait disponible sur les écrans...

Lire...

Vampirella vs. Fluffy the Vampire Killer (2012)

ROAD TO HALLOWEEN VI

Vampirella vs. Fluffy the Vampire Killer

(2012)

Un drôle de bizarrerie que ce Vampirella vs. Fluffy the Vampire Killer, faux crossover entre la plus sexy des vampiresses et la chasseuse de Joss Whedon. Car comme le titre l’indique, ce n’est vraiment à Buffy la “vampire slayer” que nous avons affaire ici mais un alter ego satirique qui laisse à penser que le scénario va s’orienter vers la parodie. Ce n’est pas tout à fait le cas puisqu’il s’agit avant tout d’un pastiche permettant à l’écrivain de s’affranchir de toute continuité et autres exactitudes propres à la série télé. D’ailleurs, sans surprise, certains personnages secondaires meurent au cours de l’intrigue, ce qui serait impensable dans le cas où la véritable licence Buffy avait été ...

Lire...

Crime Detector #5 – Ultimate Destiny (1954)

ROAD TO HALLOWEEN VI

Crime Detector #5

Ultimate Destiny

(1954)

Il est difficile d’expliquer a quel point, dans les années 50, l’influence EC Comics s’est faite ressentir à travers tout le territoire américain, au point d’attirer l’attention du gouvernement sur une industrie jusqu’ici totalement libre de publier ce qu’elle veut sans avoir de compte à rendre. Outre DC et Marvel, encore toutes jeunes, de nombreuses autres compagnies désormais oubliées ont surfer sur la vague Horreur engendrées par Tales From the Crypt et ses petits frères, chacune créant ses propres anthologies afin de copier la formule gagnante...

Lire...

Strange Tales #21 – The Man Who Cried Vampire ! (1953)

ROAD TO HALLOWEEN VI

Strange Tales #21

The Man Who Cried Vampire !

(1953)

Qu’il est loin le temps où la Marvel s’appelait encore Atlas Comics ! Pour cela il faut remonter aux années 50, et même alors l’éditeur existait sous une forme plus ancienne encore nommée Timely Comics. L’univers des super-héros n’en étant qu’à ses balbutiements après le Golden Age, avec seulement une poignée de personnages en activité au sein de la compagnie (la première Torche Humaine, en fait un robot, Namor le Prince des Mer et l’oublié Marvel Boy), il fallait que les scénaristes mises sur d’autres genres à la mode pour attirer l’attention: espionnage, guerre, romance, suspense… et bien sûr l’horreur, alors très à la mode grâce aux EC Comics dont les publications – The Haunt of Fear

Lire...

The Curse of Dracula (1998)

The Curse of Dracula

(1998)

Quand, dans les Seventies, l’horrible Comics Code Authority commença à s’assouplir et à être plus permissif concernant l’utilisation d’éléments horrifiques dans la bande-dessiné, tout le monde sauta sur l’occasion pour ramener leurs monstres préférés alors relégués au placard depuis la fin des année 50. Marvel notamment bondit sur l’occasion pour ressusciter le genre avec de nombreux titres et personnages modernisant les créatures d’autrefois: ce sont Morbius le Vampire Vivant, Manphibian, une version extraterrestre de la Créature du Lac Noir, le lycanthrope de Werewolf by Night, et bien sûr les célèbres Comte Dracula et Monstre de Frankenstein. La revue la plus emblématique du lot reste The Tomb of Dracula, qui ramenait le suceur de s...

Lire...

Resident Evil #1 FREE (1996)

Resident Evil #1

(1996)

Il ne paie pas de mine avec ses douze petites pages et ses graphismes caricaturaux issus des années 90, mais ce comic book se trouve être une petite pièce de collection puisqu’il s’agit du tout premier objet promotionnel jamais conçu pour la franchise Resident Evil. Un titan du jeu vidéo de nos jours, et une valeur sûre malgré qu’il y ait eu plus de bas que de haut ces derniers temps, au point qu’il est difficile de se souvenir qu’il y a encore à peine vingt ans la saga n’en était qu’à ses balbutiements et avait encore toutes ses preuves à faire. La publicité ne se faisait pas encore qu’à coup de campagnes virales ou de vidéos YouTube, et il fallait tout mettre en œuvre afin de se faire remarquer, aussi il n’était pas rare que les comics soien...

Lire...

Jason Goes to Hell: The Final Friday – Official Movie Adaptation (1993)

Official Movie Adaptation

Jason Goes to Hell: The Final Friday

(1993)

Dire que Jason va en Enfer est l’opus le plus controversé de sa saga est un euphémisme. Si Jason Takes Manhattan est souvent perçu comme le plus mauvais film de la franchise en raison de sa lenteur de progression, de sa faible violence et de son titre quasiment mensonger, il demeure accepté en tant que tel malgré tout. L’œuvre d’Adam Marcus, en revanche, est presque universellement conspuée pour ses choix scénaristiques qui relègue le tueur au masque de hockey à l’arrière-plan et modifie sa mythologie de telle manière que l’intrigue se connecte très difficilement avec le reste de la série. Même de nos jours, après de multiples séquelles et la disponibilité d’une version uncut restaurant un grand...

Lire...

Les Nuits Bis de la Scala – Artbook (2019)

Grégory Lê & Romain Christmann

Les Nuits Bis de la Scala

– Artbook –

(2019)

L’Enfer des Zombies, c’est beau mais c’est un peu chiant quand même.

– Romain Christmann

La Nuit Bis, c’est un évènement culturel qui se déroule depuis 2012 au cinéma La Scala, à Thionville en Lorraine (Moselle, 57), à un rythme démentiellement mensuel. Y sont projetés nombres de grands classiques, de films cultes et de nouveautés au format 35mm, ou en DCP haute définition, le plus souvent dans le cadre d’un double programme. Ces soirées sont organisées et animées par le bien connu Romain Christmann, punk rockeur dont la passion pour Jaws 3D est inégalée (et sans doute inégalable), et possesseur d’une collection incroyable sur le sujet et la franchise à laquelle il appartien...

Lire...