Category BD

ʽNamwolf (2017)

ʽNamwolf

(2017)

War is Hell

ʽNamwolf est né d’un amusant quiproquo lors du HeroesCon 2014, durant une conversation entre le scénariste Fabian Rangel, Jr. et son ami, l’illustrateur Logan Faerber. Alors qu’ils entretiennent une discussion sur Predator et le cinéma d’action des années 80, ils dérivent sur les films de loups-garous et, quand le dessinateur évoque le génial Loup-Garou de Londres, l’autre comprend mal le titre: plutôt que An American Werewolf in London, il entend An American Werewolf in Vietnam. Tout le concept est là et le duo va s’amuser à en faire leur nouveau projet. Environ un an plus tard ils accouchent d’une petite copie ashcan (un prototype promotionnel) de huit pages qui présente personnages et intrigue. Le titre: ʽNamwolf, avec une apostr...

Lire...

Razor sort des limbes !

Cela fait longtemps que j’avais envie de vous parler de Razor, un des nombreux comics “extrêmes” des années 90. Publiée en son temps chez London Night Studios, boite indie spécialisée dans les histoires en noir et blanc (c’est moins cher) violentes et érotiques (c’est la mode), la série n’est pas particulièrement connue puisque noyée dans un océan de semblables et ayant débutée avec un artiste loin d’être doué. Malgré ses dessins brouillons et son intrigue clichée, la série a survécu à travers le temps et a su se faire remarquer par un lectorat porté sur l’underground (et le death metal) au point d’être ressuscité durant les années 2000 via l’éditeur Avatar Press. Mieux: il s’agit du seul titre au monde possédant un crossover avec The Crow, la mythique bande...

Lire...

Giant Monster (2005)

Giant Monster

(2005)

L’industrie du comic-book voit venir un renouveau du genre horrifique au début des années 2000, avec tout particulièrement l’émergence de trois nouvelles séries qui devinrent populaire bien rapidement, et leurs auteurs respectifs. Ce sont Tim Seeley avec Hack/Slash, le moins connu mais le plus fun du lot, Robert Kirkman avec The Walking Dead, le plus célèbre et paradoxalement le moins bon, et enfin Steve Niles avec 30 Jours de Nuit, probablement le meilleur même s’il se fait très discret. Ces hommes vont continuer leurs carrières avec d’autres titres tandis que leurs créations respectives gagneront en popularité et continueront de grandir, avec ou sans eux.
Au cours de sa profession, Niles s’est associé plusieurs fois avec l’illustrateur métalleux N...

Lire...

Friday the 13th: Jason vs. Jason X (2006)

Friday the 13th: Jason vs. Jason X

(2006)

Pour cette ultime aventure Vendredi 13 chez Avatar Press, Mike Wolfer opère pratiquement en solo. Il scénarise et illustre son histoire, laissant la couleur à une tierce personne comme c’est de mise sur la licence House of Horror, et réalise même la plupart des couvertures alternatives avec un petit coup de pouce de Juan Jose Ryp. Presque comme s’il voulait prouver qu’il était en total contrôle de cette dernière mini-série. Et ça tombe bien puisque celle-ci se révèle être la plus intéressante, la plus fun et la plus mémorable du lot, parvenant même à se montrer originale par sa simplicité là où Bloodbath et Fearbook n’étaient que des reprises de thèmes déjà vu auparavant dans la franchise.
Profitant pleinement du vas...

Lire...

The Shadow vs. Le Sadique à la Tronçonneuse – Pieces (1982)

Lost (and found) in the 5th Dimension

Épisode 21

Recyclage

THE SHADOW vs.
LE SADIQUE À LA TRONÇONNEUSE

Pieces (1982)

On connait tous le Sadique à la Tronçonneuse, ce pseudo giallo espagnol par l’auteur de Slugs. Un slasher ultra sanglant et limite misogyne, qui s’ouvre sur une scène incroyable montrant un gamin pervers mettre en pièces sa maman à coups de hache parce qu’elle désapprouve (hystériquement il faut dire) le puzzle érotique qu’il tente de reconstituer. Des années plus tard, l’assassin devenu grand mélange ces deux éléments de son passé et se met à découper de jolies étudiantes pour réassembler les morceaux en un seul corps parfait.
De son véritable titre Mil Gritos Tiene la Noche – ce qui peut se traduire chez nous par Les Milles Cris de la Nuit, l...

Lire...

Jason X – Special (2005)

Jason X

Special

(2005)

Quelle étrange idée que d’inclure l’Über Jason de Jason X dans la licence House of Horror. Parmi les autres icônes de la New Line Cinema que sont Freddy, Leatherface et le véritable Jason Voorhees, cette version cybernétique semble faire tâche puisque trop récente, trop différente, et n’ayant finalement eu a son actif qu’une courte apparition au sein d’un unique film. La moitié de la fanbase de Vendredi 13 le déteste et ceux qui ont manqué ce dixième volet pourraient même ne pas reconnaitre le zombie de Crystal Lake derrière sa belle armure à la Terminator. Voilà donc un titre qui ne risque pas d’attirer le lectorat autant que ses compagnons.
Il faut également rappeler qu’à cette époque, Avatar Press organisait un revival pour certaines Ba...

Lire...

Friday the 13th: Fearbook (2006)

Friday the 13th: Fearbook

(2006)

Comme déclaré précédemment, Friday the 13th: Fearbook est une décevante conclusion à la “trilogie” Vendredi 13 par Avatar Press. Car ce troisième opus, concluant l’intrigue développée par Brian Pulido dans les autres publications, a non seulement été attribué à un auteur différent et n’ayant visiblement aucune idée nouvelle pour renouveler l’histoire, mais semble clairement avoir été sacrifié par l’éditeur, conscient que son temps d’utilisation de la licence arrive à son terme. Après une mini-série en trois numéros, la vingtaine de pages composant Fearbook fait vraiment court et ne permet évidemment pas au scénariste de faire dans le détail – surtout quand les massacres perpétués par Jason doivent former une bonne partie d...

Lire...

Pin-Up – Weeping Willow (Madame Mirage, 2008)

Lost (and found) in the 5th Dimension

Épisode 20

Pin-Up

WEEPING WILLOW

Madame Mirage (2008)

Ceux qui traine par ici depuis assez longtemps le savent, j’ai un faible pour les jolies brunes aux yeux verts. Mais j’ai aussi un faible, dans les comics, pour les super-criminels qui reposent sur les gimmicks les plus absurdes – ce sont Lady Octopus, pendant féminin du célèbre Dock Ock de Spider-Man, Scream, version femelle et de couleur jaune de Venom, ou encore Spot, un personnage au costume couvert de tâches noirs qui sont autant de petites portes vers d’autres dimensions. Aussi, lorsque je découvre dans les pages de bandes-dessinées des personnage qui regroupent ces choses, j’en deviens aussitôt accro...

Lire...

Friday the 13th: Bloodbath (2006)

Friday the 13th: Bloodbath

(2006)

Il me semble inutile de revenir sur la longue introduction autour d’Avatar Press et sa gestion des licences Horreur de la New Line Cinema. Tout a déjà été dit ici et il est plus simple d’entrer cette fois dans le vif du sujet plutôt que de recopier ces longs paragraphes à chaque nouvelle chronique. J’invite donc le lecteur à naviguer d’un article à l’autre en fonction de ce qui l’intéresse. Pas la peine non plus de revenir sur l’équipe en charge de cette mini-série puisque le duo est le même dans l’épisode précédent. Leur histoire est d’ailleurs plus une suite qu’un nouvel arc, et la lecture du Special est fortement recommandée pour avoir une meilleure appréciation de l’intrigue générale qui nous est raconté dans les pages de Fr...

Lire...

Friday the 13th – Special (2005)

Friday the 13th

Special

(2005)

What makes him supernatural ? The hate ? The pain ?
Is it something in him, or is it the place ?

L’histoire de ce comic-book peut se résumer comme suit: “un couple de jeunes baise aux abords de Crystal Lake et Jason est en chemin pour les tuer, mais il est retardé par un commando para-militaire qui tente de le détruire”. A la fin, Jason se débarrasse de ses agresseurs et revient à ses activités habituelles, massacrant les adolescents en rut. Voyez cela comme une variation autour de la scène d’ouverture de Jason Goes to Hell, la différence étant que les forces spéciales traquant le monstre ne sont pas des agents du FBI cherchant à le punir pour ses crimes mais les hommes de main d’une richissime femme d’affaire qui cherche à faire le...

Lire...