Nanar tagged posts

Santa Jaws (2018)

Santa Jaws

(2018)

See you in jingle hell

De nos jours les films de requins se suivent et se ressemblent tous malgré des gimmicks sans cesse plus extravagants pour attirer le public: Noah’s Shark, Sharkula, Sharks of the Corn… Difficile du coup de s’intéresser à ce Santa Jaws qui nous balance des attaques de squales en plein pendant les fêtes de Noël, d’autant que le projet a été torché par Active Entertainment pour la chaine Syfy – même pas pour une sortie en fin d’année, pensez-vous, mais en plein mois de Juillet dans le cadre d’une Sharknado Week ciblant principalement les fans de (faux) nanars en les aspergeant de DTV moisis pleins de CGI volontairement mal branlés...

Lire...

Killer Eye: Halloween Haunt (2011)

ROAD TO HALLOWEEN VIII

killereyehalloweenhaunt (21)

Killer Eye: Halloween Haunt

(2011)

Let’s rub donuts.

killereyehalloweenhaunt (9)

En 1999, David DeCoteau réalise The Killer Eye pour Charles Band, une série B lorgnant vers le hentai live action. Une œuvre à la sexualité schizophrène puisque si l’intention était de plaire aux garçons en leur proposant de jolies donzelles nues se faisant tripoter par un monstre armé de tentacules péniens, son metteur en scène homosexuel y injectait ses propres fantasmes à bases d’éphèbes en caleçons blancs se partageant le même lit. Un film bordélique tant par son érotisme contradictoire que ses problèmes de budget, la Full Moon fonctionnant à l’économie la plus totale depuis la seconde moitié des années 90, dans lequel personne n’y trouvera son compte à part quelques fans irréductibles...

Lire...

The Chilling (1989)

ROAD TO HALLOWEEN VIII

thechilling (3)a

 

The Chilling

(1989)

Die, you green bag of snot !

thechilling (8)

Sorti en 1989, The Chilling est un film d’horreur où Linda Blair et Dan Haggerty se battent contre des zombies congelés et enveloppés dans du papier d’allu. Pas de doute, nous sommes bien à la fin d’une époque, tant celle de la mode du zombies sous l’ère Romero que d’un type de cinéma festif et coloré que les décades suivantes ne parviendront jamais à imiter. Le genre a prit un coup dans l’aile, perdant aussi bien en budget qu’en créativité, et la baisse de qualité se fait fortement ressentir à chaque nouvelle sortie, les œuvres délaissant les salles de cinéma pour s’installer directement sur les chaînes cablées et les vidéoclubs...

Lire...

The Haunted Sea (1997)

thehauntedsea (2)

The Haunted Sea

(1997)

thehauntedsea (11)

Le label Roger Corman Presents fut le fruit d’un deal entre le célèbre Roi de la Série B et Showtime, afin de remplir ses grilles de programmes à l’époque où le câble fait des ravages parmi les diffuseurs. Pour rivaliser avec ses concurrents comme Cinemax et HBO, peu avare en contenu “de genre”, la chaine commanda une série de films typés Horreur / SF dans l’idée de les présenter tout au long de l’année à travers de multiples rediffusions. L’affaire dura le temps de deux saisons pour un total de trente épisodes parmi lesquels plusieurs remake de certains classiques: A Bucket of Blood, Humanoids From the Deep, Not of This Earth, The Wasp Woman et surtout Piranha, qui se fit descendre en flèche par la presse spécialisée où Joe Dante fait figur...

Lire...

Weekend at Bernie’s II (1993)

weekendatberniesII (12)

Weekend at Bernie’s II
(1993)

He’s a zombie. Don’t worry about it, we’ll explain later !

weekendatberniesII (8)

S’il n’est pas aussi drôle qu’on le dit, Weekend at Bernie’s premier du nom est devenu une oeuvre (relativement) culte avec le temps, ayant su marquer son public grâce à un concept loufoque et la performance amusante de Terry Kiser dans le rôle-titre. Plus que le film lui-même c’est surtout l’image du cadavre de Bernie, comiquement soutenu par un duo de crétin, qui s’est ancré dans la culture populaire à force de rediffusions à la télévision, et il n’en fallu évidemment pas plus à Hollywood pour donner le feu vert à une suite quelques années plus tard. C’est sans Ted Kotcheff, le réalisateur de l’original mais aussi de Rambo, que se déroula le projet, le scénariste Rober...

Lire...

Poseidon Rex (2013)

poseidonrex (11)

Poseidon Rex

(2013)

poseidonrex (2)

A vue de nez Poseidon Rex a tout l’air d’une énième production Roger Corman, un monster movie en images de synthèse à la Dinocroc, Piraconda ou tout autre titre du même genre qui s’applique à reproduire la même formule faisandée comme on en bouffe depuis maintenant vingt ans. Surprise, ce n’est pas tout à fait le cas puisque c’est la Titan Global Entertainement qui est derrière cette production, laquelle possède sa propre expérience en la matière (Avalanche Sharks, Jurassic Attack), la confusion s’expliquant par l’existence de Dinoshark, un autre film de dinosaure marin venant semer la panique en mer. A la tête du projet on retrouve Mark L. Lester, inoubliable réalisateur de Class of 1984 et Commando qui a lui-même versé dans le téléfilm horrifiq...

Lire...

Up From the Depths (1979)

upfromthedepths (12)

Up From the Depths

(1979)

upfromthedepths (5)

En apparence, la manière dont Up From the Depths a vu le jour est toute simple: fort du succès de Piranhas, Roger Corman voulu retenter l’expérience du film de monstre marin et conçu donc un nouvel imitateur des Dents de la Mer avec ce projet. Pour se faire il s’associa avec son partenaire philippin Cirio H. Santiago, avec qui il avait pour habitude de délocaliser ses productions du côté de Manila pour économiser sur la main d’oeuvre et gagner en exotisme. Dans le cas présent les deux hommes en restèrent à leur poste de producteurs, et le Roi de la Série B fit appel à un camarade de longue dates pour mener les choses à bien, Charles B. Griffith, scénariste travaillant avec lui depuis les années 50 et responsable entre autres d’Attack of the...

Lire...

Bloody Murder (2000)

bloodymurder (14)

Bloody Murder

(2000)

bloodymurder (11)

Producteur de petits budgets depuis les années 80, Ralph E. Portillo a tapé dans de nombreux genres à travers sa carrière, que ce soit de l’heroic fantasy post-Conan (The Lords of Magick), du film de serial killer des années 2000s (Diary of a Serial Killer et Kemper) et de l’actioner moisi (The Marine 5 et 6 pour la WWE). Malgré tout la série B n’est pas nécessairement son truc malgré la présence de plusieurs représentants dans sa filmographie, et il aurait plutôt tendance à donner dans le drame, le thriller et la comédie polissonne. Mais il ne rechigne pas à taper dans l’horreur s’il le faut, surtout après le succès de Scream qui relance la mode du slasher, un type de cinéma relativement simple à mettre en boite...

Lire...

Deep Blood (1989)

deepblood (12)

Deep Blood

(1989)

deepblood (3)

Deep Blood, de son véritable titre Sangue Negli Abissi (du sang dans les abysses, ou les profondeurs), commence exactement comme une histoire de Stephen King du temps où celui-ci s’envoyait de la cocaïne à travers les narines. Quatre jeunes garçons grillent des saucisses sur la plage sans supervision parentale lorsqu’ils sont accosté par un vieux pervers déguisé en indien, qui déclare qu’ils devront un jour accomplir une vieille prophétie. Il leur demande ensuite de faire un pacte de sang pour s’unir en un seul esprit et, après qu’ils se soient tailladés, leur refourgue un totem en bois dont les gravures racontent comment le dieu de la mer envoya autrefois le monstre Wakan dévorer les pêcheurs de sa tribu, par peur qu’ils vident l’océan de vie...

Lire...

Killjoy 2: Deliverance From Evil (2002)

killjoy2 (1)

Killjoy 2: Deliverance From Evil

(2002)

People need to get more fun out of death.

killjoy2 (5)

Le moins que l’on puisse dire c’est que Killjoy premier du nom n’était pas vraiment un chef d’œuvre impérissable. Malgré tout le film dû être suffisamment rentable pour que Charles Band en commande une suite, avec pour seule condition qu’elle soit aussi cheap que possible afin qu’il puisse en tirer un minuscule bénéfice, aussi insignifiant soit-il. Et ainsi Killjoy 2: Deliverance From Evil accomplit l’exploit d’être encore plus misérable et mal foutu que son prédécesseur, limite incompétent sur le plan technique et dépourvu du moindre scénario. En gros voilà du shot on video tourné à l’arrache dans la forêt avec un simple caméscope et une dizaine d’acteurs au total...

Lire...