Fleuve Noir tagged posts

Cauchemar à Staten Island (1986) | Gore N°36

cauchemarstatenisland (4)

Gore N°36

Cauchemar à Staten Island

(1986)

Gilbert Gallerne et l’écriture, c’est une sacrée passion, et s’il choisit le métier de banquier, il se rattrapa en faisant à peu près tout ce qu’il est possible de faire avec sa plume: critique littéraire, romancier connu sous différents pseudonymes (Gilles Bergal, Gilbert Hudry, Milan), traducteur (Danse Avec les Loups de Michael Blake, Les Enfants du Rasoir de Joe R. Lansdale, la novélisation de Basic Instinct), écrivant aussi bien dans des ouvrages de criminologie que des fanzines ou des revues. C’est justement dans un magazine (Fiction #360, 1985) qu’il découvrit un jour l’existence de C.H.U.D., uen série B à propos de clochards mutants vivant dans les égoûts de New York et faisant surface pour dévorer du passant...

Lire...

La Tour de Frankenstein (1957) | Angoisse N°30

tourfrankenstein (3)

Angoisse N°30

La Tour de Frankenstein

(1957)

Ce n’est désormais un secret pour personne, Benoit Becker n’existe pas. C’était l’un des nombreux pseudonymes pour écrivains utilisé par l’éditeur Fleuve Noir, distribué à non pas une personne mais plusieurs, pratique très fréquente dans la littérature populaire et d’ailleurs encore utilisée de nos jours. Quatre auteurs se seraient partagés l’identité de ce Becker à la consonance anglaise: Stéphan Jouravieff, José-André Lacour, Christiane Rochefort, et dans le cas qui nous intéresse ici Jean-Claude Carrière. Un grand bonhomme nominé de nombreuses fois aux Césars comme aux Oscars, acteur occasionnel, réalisateur d’une poignée de courts-métrages, mais surtout scénariste, à qui l’on doit les scripts de Cyrano de Berg...

Lire...

Le Bel Effet Gore – Rêves de Sang (1987)

Le Bel Effet Gore

Rêves de Sang

(1987)

A l’opposé extrême de la collection Kid Pocket, dans laquelle on pouvait trouver Minuit, Heure de l’Horreur d’où provient Cemetery Road, il exista un temps la collection Gore, chez Fleuve Noir. Il me parait absolument inutile de m’appesantir là-dessus étant donné que j’ai déjà chroniqué plusieurs livres de la série et que David Didelot, créateur de Vidéotopsie, a écrit le bouquin définitif sur le sujet encore tout récemment. Toutefois il me paraissait logique de passer d’un genre à un autre, et après la littérature pour la Jeunesse, intéressons-nous à la littérature pour adultes avertis...

Lire...

Gore: Dissection d’une Collection

Enfin arrivé dans ma boite aux lettres ce matin, le très beau Gore: Dissection d’une Collection de David Didelot, qui s’annonce tout bonnement génial. Première surprise a l’ouverture du colis: le poids. L’objet est un lourd pavé blindé d’informations, de chroniques, d’interviews, de coupures de presses et d’une riche iconographie. La maquette semble très bien faite, lisible et équilibré, et cerise sur le gâteau, l’ouvrage s’aventure hors de la collection Gore pour faire le tour du genre (l’éphémère Maniac de Patrick Siry et les récents Trash qu’il faut découvrir).

Un très grand merci a l’auteur, le mec fou derrière le fanzine Vidéotopsie, pour avoir dénié jeté un œil a mes quelques papiers et accepté ma chroniques de Vrilles ! et de m’avoir envoyé un exemplai...

Lire...

L’Autoroute du Massacre (1985)

Gore N°2

L’Autoroute du Massacre

(1985)

Lorsque dans les années 80 l’éditeur Fleuve Noir lance sa collection Gore, son directeur Daniel Riche frappe un grand coup en sortant La Nuit des Morts-Vivants comme premier numéro. Par la suite vont sortir alternativement des romans étrangers, qui seront traduits mais sévèrement amputés, et des récits français écrits spécialement pour l’occasion. C’est le cas de cette Autoroute du Massacre, second livre de la collection, dont l’auteur n’est nul autre que Joël Houssin, créateur de la série policière Dobermann. L’histoire se déroule durant la période des vacances d’été, sous une chaleur étouffante...

Lire...

Spawn (1983) | Gore N°15: Les Larvoïdes

Gore N°15

Les Larvoïdes

Spawn

(1983)

Écrivain britannique à l’imagination fertile et entre autre grand fan de hard rock (il a fait plusieurs apparitions aux concerts d’Iron Maiden), Shaun Hutson livre là son second roman et abandonne le genre horrifique trash qui a fait le succès de son best-seller La Mort Visqueuse pour traiter d’un sujet un peu plus subtile: la folie humaine. Et fou, son Spawn l’est totalement ! Une histoire cumulant plusieurs éléments qui pourraient chacun donner matière à une histoire individuelle.

Le roman nous présente tout d’abord Harold Pierce, un homme dont la moitié du visage a été gravement brûlé suite à un incendie qu’il a accidentellement causé dans son enfance, provoquant la mort de son jeune frère, encore bébé, et de sa mère...

Lire...

Slimer (1983) | Gore N°17: Terreur Déliquescente

Gore N°17

Terreur Déliquescente

Slimer

(1983)

Slimer est signé Harry Adam Knight, en fait un pseudonyme de l’écrivain John Raymond Brosnan sous lequel il écrivit entre autre Carnosaur. Cet alias est ici collectif puisqu’il s’agit de sa toute première collaboration avec Leroy Kettle, laquelle se poursuivra à travers plusieurs romans dont l’un sous le nom de Simon Ian Childer (un autre nom de plume de Brosnan). Ici, le postulat de science-fiction va très vite se transformer en un récit horrifique dans la plus pure tradition de la série B.

Trois couples se retrouvent perdus en pleine mer suite au naufrage de leur yatch...

Lire...

La Nuit des Morts-Vivants, le livre

   

Certains d’entre-vous aurons remarqué l’apparition dans les bacs d’une édition du livre La Nuit des Morts-Vivants, de John Russo, écrit d’après le célèbre film de George A. Romero. La chose est édité par Milady (quelques Indiana Jones récemment) dans une couverture relativement sobre qui repompe grandement celle de L’Armée des Morts. N’ayant pas lu cette édition, je ne ferais pas un topo dessus cependant il faut noter que ce n’est pas la première fois que le livre est sorti en France. Pour ceux qui sont intéressé, sachez qu’il s’agit d’ailleurs du n°1 de la collection Gore de chez Fleuve Noir, paru dans les années 80. Le tout dans une traduction bien différente j’imagine et surtout une couverture terriblement plus… “plus”.

Un comparatif des deux versions vie...

Lire...

The Howling (1977) | Gore N°50: Hurlements

Gore N°50

Hurlements

The Howling

(1977)

Premier volet d’une trilogie écrite par l’auteur de La Féline, le roman Hurlements n’est pas aussi connu que son adaptation cinématographique. Par ailleurs la comparaison avec celui-ci est inévitable, si le lecteur l’a vu, ce qui amène à un problème: une grosse révélation de l’histoire est connue d’avance, ce qui fausse toute l’intrigue et la perception du lecteur sur celle-ci. Déjà un peu trop linéaire et prévisible, Hurlements n’en devient que plus banal et il faut alors se raccrocher aux différences avec le film de Joe Dante pour ne pas avoir l’impression d’avoir toujours un train d’avance sur l’intrigue. Bien heureusement celles-ci sont nombreuses et réservent quelques surprises.

Le prologue fait état d’u...

Lire...

Slugs (1982) | Gore N°7: La Mort Visqueuse

Gore N°7

La Mort Visqueuse

Slugs

(1982)

Grand écrivain de livres horrifiques et gore, Shaun Hutson a pondu de nombreux romans sous une dizaine de pseudonymes (Nick Blake et Robert Neville (!) pour les plus connus) et possède une grande réputation qui lui a valu d’être surnommé le Parrain du Gore, ou le Shakespeare du Gore. L’écrivain se montre très grand fan de football mais aussi (et surtout) de hard rock, un genre musical qui n’est pas sans faire écho à son style de prédilection et qui s’accorde d’ailleurs parfaitement a la lecture de ses écrits, bien souvent dans la veine des EC Comics (Tales From the Crypt pour les plus célèbres) et leur contes horrifiques outranciers mais absolument fun. Avec Slugs, version trash des Rats de James Herbert, il signe ici son pr...

Lire...