Fleuve Noir tagged posts

Slugs (1982) | Gore N°7: La Mort Visqueuse

Gore N°7

La Mort Visqueuse

Slugs

(1982)

Grand écrivain de livres horrifiques et gore, Shaun Hutson a pondu de nombreux romans sous une dizaine de pseudonymes (Nick Blake et Robert Neville (!) pour les plus connus) et possède une grande réputation qui lui a valu d’être surnommé le Parrain du Gore, ou le Shakespeare du Gore. L’écrivain se montre très grand fan de football mais aussi (et surtout) de hard rock, un genre musical qui n’est pas sans faire écho à son style de prédilection et qui s’accorde d’ailleurs parfaitement a la lecture de ses écrits, bien souvent dans la veine des EC Comics (Tales From the Crypt pour les plus célèbres) et leur contes horrifiques outranciers mais absolument fun. Avec Slugs, version trash des Rats de James Herbert, il signe ici son pr...

Lire...

Breeding Ground (1985) | Gore N°35: La Mort Visqueuse 2

Gore N°35

La Mort Visqueuse 2

Breeding Ground

(1985)

La Mort Visqueuse, premier roman de l’écrivain britannique Shaun Hutson, fut l’un de ses plus grand succès et demeure son livre le plus connu. Un best-seller va même faire l’objet d’une adaptation cinématographique quelques années plus tard et auquel l’écrivain se décide à donner une séquelle: Breeding Ground. L’idée est de reprendre la recette gagnante du premier opus mais de voir plus grand, Hutson reprenant la trame de son livre qu’il transpose alors au cœur de Londres.

A la fin de La Mort Visqueuse, l’auteur laissait planer le doute quant à l’éradication totale des limaces...

Lire...

Coupes Sombres (1987)

Gore N°42

Coupes Sombres

(1987)

Écrit pour le cadre de la collection Gore chez Fleuve Noir, Coupes Sombres est un roman qui vient d’un professeur de français qui se cacherait sous pseudonyme de peur d’être reconnu par ses élèves. Jean Viluber, ou parfois Jean‑Christian Viluber, est en fait de Jean‑Pierre Hubert, écrivain de science-fiction et de fantastique ayant aussi œuvré dans le gore avec un autre écrivain, Christian Vilà, leur collaboration s’étant aussi faite sous le pseudo de… Viluber.

Hubert livre ici une histoire profondément dégoûtante, mélangeant sexe, gore et horreur multiforme tendance Lovecraft, mais en beaucoup moins subtile, à laquelle il ajoute une dose de folie sanguinaire humaine...

Lire...

The Woods are Dark (1981) | Gore N°3: Le Bois des Ténèbres

Gore N°3

Le Bois des Ténèbres

The Woods are Dark

(1981)

Richard Carl Laymon, grand écrivain d’horreur et de gore (il reçu le prix Bram Stocker en 2001 pour son dernier livre, The Traveling Vampire Show) qui officie aussi sous pseudonymes tels que Lee Davis Willoughby, Carl Laymon ou Richard Kelly (repris du prénom de sa fille), et hélas décédé d’une crise cardiaque en 2001, signe ici ce que beaucoup considèrent comme un de ses meilleurs romans…

L’histoire nous plonge dans une petite ville de campagne des États-Unis. Deux amies et une famille se retrouvent capturées par les villageois et livrées en sacrifice à de mystérieuses personnes vivants dans les bois, les Krulls...

Lire...

Slugs (1988) | Slugs, Muerte Viscosa

Slugs

Muerte Viscosa

(1988)

De son vrai nom Juan Piquer (le Simon étant là pour américaniser et faciliter l’exploitation de ses films), le réalisateur est avant tout connu pour ses nanars, tels que Supersonic Man ou Le Sadique à la Tronçonneuse. Avec Slugs, une coproduction entre l’Espagne et les États-Unis, il adapte un petit livre de Shaun Hutson, œuvre horrifique et gore, qui alors cartonne et devient best-seller en Grande-Bretagne.

Lorsque Juan Piquer s’attaque au scénario, il est alors sous l’influence d’Aliens et imagine une Reine pondeuse en dernière partie de film. Cette idée de limace géante est trop ambitieuse au regard de la production, qui ne peut en permettre la réalisation...

Lire...

Tendrils (1986) | Gore N°67: Vrilles !

Gore N°67

Vrilles !

Tendrils

(1986)

Australien installé en Grande-Bretagne, John Brosnan est un écrivain ayant touché au Fantastique, à la SF, à l’Horreur et au gore. Il a écrit plusieurs œuvres en collaboration avec Leroy Kettle sous les pseudonymes de James Blackstone, Harry Adam Knight (Terreur Déliquescente en 1986) ou encore ce Simon Ian Childer (Les Parasites de la Haine en 1987). Avec ce roman les auteurs marchent dans les traces de James Herbert et de ses Rats, en déclenchant une invasion d’étranges créatures meurtrières dans une petite bourgade provinciale d’Angleterre avant de s’attaquer à Londres. Et comme pour Shaun Hutson avec sa Mort Visqueuse, si le résultat est loin d’être subtile, il demeure très efficace.

Le prologue du récit s’apparente aux ...

Lire...

The Keep (1981)

La Forteresse Noire

The Keep

(1981)

Le pitch est simple, mais accrocheur. Lors de la Seconde Guerre Mondiale, l’armée Allemande envoie un groupe de soldats en Transylvanie afin d’occuper un château abandonné, lieu qui s’avère être le meilleur poste de surveillance en cas d’attaque des Russe près de réseaux pétrolier. Mais les soldats libèrent une puissance maléfique ancienne qui les massacre durant la nuit. L’armée expédie alors un groupe de SS pour mettre fin à ce problème mais cela ne suffit pas et il faudra aux Nazis l’aide d’un vieux Juif handicapé, expert en démonologie, pour tout arrêter. A cela se rajoute un personnage étrange, parcourant le monde en guerre pour atteindre le château le plus rapidement possible.

C’est avec cet ouvrage que se fera connaître du pub...

Lire...