2000s tagged posts

Trick ʽr Treat (2007 / 2009)

ROAD TO HALLOWEEN VI

Trick ʽr Treat

(2007 / 2009)

Charlie Brown’s an asshole !

Bien que la production du génial Trick ʽr Treat de Michael Dougherty n’ait pas été très élevée, cela n’empêcha pas le département marketing de faire son boulot et de permettre la création de divers produits dérivés censés faire la promotion du film pour sa sortie en salles. L’un de ces projets fut celui d’une adaptation comic book chez DC Comics, à travers son label WildStorm Productions, avec un véritable gimmick pour attirer l’attention: le concept était de narrer les quatre histoires de l’anthologie à travers quatre numéros qui paraitraient au rythme d’une revue par semaine, l’ultime épisode étant prévu pour Halloween 2007, date à laquelle le long métrage serait disponible sur les écrans...

Lire...

Trick ʽr Treat (2007)

ROAD TO HALLOWEEN VI

Trick ʽr Treat

(2007)

Toujours inédit dans nos contrées treize ans après sa sortie, Trick ʽr Treat n’a rien perdu de son mordant ou de sa brillance depuis tout ce temps. Il s’agit toujours la meilleure anthologie horrifique qui existe depuis Creepshow et personne d’autre que son réalisateur, Michael Dougherty, n’a su capturer aussi bien l’esprit d’Halloween. Il faut dire que celui-ci s’intéresse au sujet depuis toujours et en a fait le sujet de sa toute première production, le court-métrage Season’s Greetings en 1996 où apparait déjà le personnage de Sam, la petite mascotte du film. Un enfant surnaturel déguisé d’un sac en toile de jute sur la tête dont le nom dérive de Samhain, et qui est en réalité l’incarnation même de cette fête traditionnelle...

Lire...

Dimension X – Dépression et visuel d’Avalon sur papier de soie

 

Vlog “Dimension X” du 1er Août 2019.

Dépression, visuel d’Avalon sur papier de soie et update du site.

Lire...

Wanted (2008)

Wanted

(2008)

Du comic book original, il n’en reste plus grand chose dans cette adaptation Hollywoodienne standard, du genre blockbuster bêta et superficiel. Et c’est quelque part tant mieux puisque la BD de Mark Millar est une sacrée purge. Une satire très mal branlée de l’univers des super-héros, bien souvent mis à mal par les auteurs british à l’esprit punk souvent issu de l’école 2000AD: Alan Moore à son Watchmen, Garth Ennis à son The Boys, Pat Mills à son Marshal Law et Warren Ellis à son Black Summer… Des œuvres qui rentrent dans le lard aux Big Two que sont DC et Marvel, mais qui demeurent malgré tout plaisantes parce qu’elles sont drôles, pertinentes, caricaturales tout en proposant des histoires et des personnages intéressant...

Lire...

Fatal Blade (2000) AKA. Gedō

Fatal Blade

(2000)

Tourné durant cette période charnière entre la toute fin des années 90 et le début des années 2000, Fatal Blade, parfois connu comme Gedō (“brute” ou “homme mauvais” en japonais, sûrement son titre original avant que les producteurs ne décident d’opter pour quelque chose de plus générique mais plus vendeur), est un DTV basique et pépère comme cela est hélas devenu la norme depuis lors dans le cinéma d’action. Les délires des années 80 et 90 sont tombés en désuétudes, considérés comme ringards ou nanars par des personnes hermétiques au genre n’y voyant là qu’un déballage d’imageries machos et / ou irréalistes. Des gens pour qui l’actioner est une caricature dont il convient de se moquer, et ne comprenant visiblement pas la notion ...

Lire...

Bitch Slap (2009)

Bitch Slap

(2009)

Le réalisateur Rick Jacobson a un parcours intéressant puisqu’il débuta avant tout dans le milieu du DTV pour films d’actions durant les 90s, tournant un sacré paquet de trucs avec Don “The Dragon” Wilson: Blackbelt, Bloodfist VI et VIII, Le Cercle de Feu I et III, Night Hunter… Il œuvra également dans l’horreur (The Unborn II) et la science-fiction (Terminal Voyage) avant d’abandonner plus ou moins le cinéma au début des années 2000 afin de se consacrer à la petite lucarne. Car à la même période il commence un partenariat avec les producteurs Robert Tapert et Sam Raimi afin de mettre régulièrement en scène leurs séries d’alors (les inoubliables Hercules et Xena) et d’aujourd’hui (Spartacus, Ash vs. Evil Dead)...

Lire...

Mummy Raider (2002) AKA. Misty Mundae – Mummy Raider

Misty Mundae

Mummy Raider

(2002)

Le tout début des années 2000 marque un tournant dans le paysage culturel et cinématographique, avec la démocratisation du DVD et l’évolution d’Internet qui devient désormais une norme. Car c’est la combinaison de ces deux éléments qui va créer un moyen de distribution alternatif pour les petites compagnies et les cinéastes indépendants: il est désormais possible de se spécialiser dans un genre très spécifique, et donc peu vendeur sur le marché général, sans dépenser des fortunes en publicité et commercialisation. Il suffit ainsi d’utiliser sites et forums pour s’adresser directement au public-cible spécifique et s’assurer de son soutien...

Lire...

Silent Venom (2009)

Silent Venom

(2009)

S’il est réalisé par le vétéran Fred Olen Ray, une valeur sûre de la série B, Silent Venom n’est malheureusement qu’un DTV bas de gamme conçu pour les chaines câblés, et donc un simple produit de commande pour le metteur en scène qui ne s’intéresse absolument pas à ce qu’il tourne. Le principe repose ici sur la reprise du concept délirant de Snakes on a Plane, désormais oublié mais qui à l’époque avait fait suffisamment sensation pour engendrer quelques clones (Snakes on a Train chez la Asylum, Plane Dead avec des zombies à la place des reptiles). Ici le point de départ s’inspire ouvertement du téléfilm catastrophe Terreur Sous la Mer (Fer-de-Lance, 1974), qui enfermait lui aussi ses couleuvres dans un sous-marin, avec un soupçon de science-...

Lire...

Tiger Claws III (2000) AKA. Tiger Claws III: The Final Conflict

Tiger Claws III

(2000)

Tiger Claws III, parfois titré Tiger Claws III: The Final Conflict, est le prototype même du film inutile. La séquelle de trop qui n’apporte rien de neuf et fait de l’ombre à ses prédécesseurs déjà pas vraiment bons. On y retrouve pourtant la même équipe, de Jalal Merhi qui produit et joue le premier rôle au scénariste / réalisateur qui assure un minimum de continuité entre les différents volets alors qu’on ne lui en demande pas tant, en passant par une Cynthia Rothrock forcément sous-employée et d’ailleurs grossièrement mise à l’écart via sa mort expéditive qui intervient au bout de vingt minutes. N’ayez crainte, elle revient malgré tout à la fin grâce à un twist final inattendu mais ridicule qui donne surtout l’impression d’avoir pe...

Lire...

Revenge of Santa (2009)

12 DAYS OF CHRISTMAS

 

Revenge of Santa

(2009)

Noël arrive et avec lui le temps d’en finir avec ces 12 Days of Christmas. Et puisque nous avions ouvert la rubrique avec un vieux court-métrage stupide de Greypoint Film, alias proto Astron-6, il semble logique de conclure avec un autre. Revenge of Santa, que l’on doit toujours à Conor Sweeney et Matt Kennedy dont on retrouve ici les alter-egos caricaturaux, n’est pas cependant pas une suite à Son of Santa. Bien que conçue tout juste un an après celui-ci, cette nouvelle aventure met cette fois en scène le véritable Père Noël que nos héros vont se faire une joie – encore une fois – d’inviter chez eux...

Lire...