Category Littérature

B-Movie Posters, Volume 1 (2017)

Damien Granger

B-Movie Posters, Volume 1

(2017)

Il me semble inutile de revenir sur les origines de cet ouvrage, pour la simple et bonne raison que la plupart des lecteurs les ont vécues à travers les réseau sociaux en ayant son auteur, Damien Granger, dans leur contact. Qui plus est la naissance de B-Movie Posters est retracée dans l’introduction du livre, aussi cela ne sert à rien de synthétiser un texte qui fait déjà très bien le boulot.
Mais pour la forme rappelons que le projet a connu différentes étapes avant d’obtenir sa version définitive. En soit on peut dire que la page Facebook du journaliste en est un prototype, puisqu’il y balançait déjà d’extraordinaires flyers et pré-affiches, accompagnés de quelques informations et anecdotes...

Lire...

Black Lagoon #1 – Sommaire

Ce n’est plus un secret, le fanzine Black Lagoon va bientôt sortir et c’est avec plaisir que je vous annonce que je ferai partie intégrante de l’équipe dès ce premier numéro ! Une rédaction qui se compose naturellement des deux créateurs (j’ai nommé Rigs Mordo, concierge d’une Toxic Crypt qu’on ne présente plus, et Jérôme Ballay, dit l’Oncle Jack chez Ze Curious Goods) mais aussi de Thierry Augé, le très respectable auteur de La Séance à Roggy, et de deux futur collègues que je n’ai pas encore le plaisir de véritablement connaitre, Matthieu Nédey et Frédérick Tognet (désolé les gars, plus de fleurs la prochaine fois !).
Si j’ai déjà eu l’honneur de participer à Vidéotopsie et au Médusa Fanzine ces dernières années (que je remercie encore pour leur confiance et...

Lire...

Les Territoires Interdits de Tobe Hooper (2017)

Dominique Legrand

Les Territoires Interdits de Tobe Hooper

(2017)

Tout récemment sorti (disponible depuis Février dernier), voici venir chez Playlist Society un essai sur le cinéma de Tobe Hooper, célèbre auteur de Massacre à la Tronçonneuse que l’on ne présente plus. Une œuvre analytique qui revient sur ce classique afin d’explorer les thèmes et sujets récurrents de son réalisateur. Titré Les Territoires Interdits de Tobe Hooper, l’ouvrage est pour ainsi dire le nouveau numéro d’une petite série qui compte maintenant plusieurs titres, comme L’Horizon de Michael Mann, Paul Verhoeven, Total Spectacle, Entre-Temps, Blake Edwards ou encore Terrence Malick et l’Amérique.
Comme les titres de ces livres l’indiquent, l’idée de cette collection est moins de s’intéresser à un f...

Lire...

Quand Alan Moore cite ta ville natale…

L’une de mes résolutions pré-2017 (c’est-à-dire décidées courant Décembre dernier), c’est d’explorer totalement ma bibliothèque avant de racheter quoi que ce soit d’autre. Car, un peu comme pour les films qui s’accumulent à force de visions aléatoires selon le temps et l’envie, je dispose d’un grand nombre de bouquins et de bandes-dessinées qui attendent d’être lus. Et comme un livre met plus de temps à être parcouru qu’un film, ça s’entasse, ça prend la poussière, et je me dit toujours “dès que j’ai du temps je m’y mets”, ce que je ne fais naturellement jamais sans que cela ne m’empêche d’acheter d’autres ouvrages dès qu’ils me font de l’œil. Il y a un terme japonais pour ça d’ailleurs, on dit Tsundoku – hop, on mourra moins con cette année !
Et alors que ...

Lire...

Flights of Fear – Rug (1994)

Graham Masterton

Flights of Fear

Rug

(1994)

Graham Masterton (à ne pas confondre avec Matheson, comme je le faisais plus jeune), est un romancier britannique spécialisé dans l’horreur et le sexe sale à qui l’on doit tout un tas de récits mélangeant gore, pornographie et mysticisme. On lui doit notamment la saga du Manitou et, s’il n’a jamais eu la qualité d’un James Herbert, reste un auteur important pour le genre. Encore publié en France de nos jours dans diverses éditions, il n’a toutefois plus autant d’exposition qu’à l’époque de la collection Pocket Terreur, et c’est bien dommage.
C’est en 1994 qu’il écrit Rug (littéralement tapis ou carpette, chez nous titré Le Loup pour faire un poil plus sérieux – que personne ne boude, les deux fonctionnent très bien au regard de l&...

Lire...

Le Bel Effet Gore – Rêves de Sang (1987)

René-Charles Rey

Le Bel Effet Gore

Rêves de Sang

(1987)

A l’opposé extrême de la collection Kid Pocket, dans laquelle on pouvait trouver Minuit, Heure de l’Horreur d’où provient Cemetery Road, il exista un temps la collection Gore, chez Fleuve Noir. Il me parait absolument inutile de m’appesantir là-dessus étant donné que j’ai déjà chroniqué plusieurs livres de la série et que David Didelot, créateur de Vidéotopsie, a écrit le bouquin définitif sur le sujet encore tout récemment. Toutefois il me paraissait logique de passer d’un genre à un autre, et après la littérature pour la Jeunesse, intéressons-nous à la littérature pour adultes avertis...

Lire...

Still More Tales For the Midnight Hour – Cemetery Road (1989)

Judith Bauer Stamper

Still More Tales For the Midnight Hour

Cemetery Road

(1989)

Une chose que je n’ai étrangement jamais évoquée depuis le temps que je tiens L’Imaginarium, c’est à quel point j’aime le format court, qu’il s’agisse de films à sketches comme Creepshow ou les anthologies de la Amicus, les séries télés à la Tales From the Crypt et The Twilight Zone, ou les recueils de nouvelles chez les écrivains. L’une des raisons est l’absence de temps mort dû au format limité qui oblige l’auteur à aller droit au but...

Lire...

Uchronie, Les Steampunks (Édition 2014)

Enfin reçu après tant d’années, l’imposant livre de photographies de Bernard Rousseau, accompagnateur régulier des sorties Steampunk parisiennes. Du moins à l’époque. Après avoir vu ces images à travers mon ordinateur depuis si longtemps, il faut avouer que le résultat présenté ici paraît bien plus grandiose, bien plus imposant. C’est quelque chose dont on perd un peu conscience, je crois, ce à quoi ressemble vraiment une photo de bonne qualité sur un support physique. Avec Uchronie, l’artiste mélange ici divers sessions tournant autour des mêmes thèmes et univers (et personnes, car chacun s’étant rencontré à un moment ou à un autre), ainsi que divers styles puisque s’y retrouvent autant des photos “mises en scène” dans un décors véritable, que derrière un fond vert modifi...

Lire...

Médusa Fanzine n°27

Commandé en début de semaine, reçu aujourd’hui même, autant dire que je n’ai même pas eu le temps d’attendre. Médusa Fanzine s’est retrouvé dans ma boite au lettre et le moins que je puisse dire c’est qu’il s’en est fallu de peu pour qu’il rejoigne ensuite la poubelle. Pourquoi ? En bien visez la taille du machin ! On ne dirait plus un fanzine mais le catalogue printemps-été de Maison du Monde ! Sans déconner, j’ai mesuré et on tape dans le 1,2 cm d’épaisseur. Je savais que l’objet serait impressionnant, on avait été prévenu, mais je ne m’attendais pas à ça.
On peut tout à fait s’imaginer que le pavé a été prévu ainsi par son créateur en raison de la pause annuelle à venir, et ceux qui lisent lentement auront peut-être de quoi tenir jusqu’au prochain numéro.

Lire...

Preview – Bruno Mattei: Itinéraire Bis, par David Didelot

Le petit cadeau inattendu du jour, c’est cet extrait du prochain livre de David Didelot (le fanzine Vidéotopsie et Gore: Dissection d’une Collection, en plus de pleins de bonus DVDs Bis) sur le cinéaste Bruno Mattei. Il me l’avait promis mais, avec le temps, cela m’était un peu passé au-dessus: figure donc dans l’ouvrage une improbable citation de votre serviteur concernant le film The Tomb (alias La Tomba, alias La Tombe, de 2004).

Car c’est par pur hasard, sur Facebook, que j’évoquais la différence entre la version italienne et celle conçue pour le marché international. Une découverte que j’avais faite en 2013 lorsque je faisais mes “devoirs” d’anglais via Rêves et Cauchemars, pour un article qui n’a finalement pas vu le jour...

Lire...