Category TV

Obscura Antiques & Oddities ferme ses portes

Cet article n’intéressera que deux ou trois d’entre vous, mais tant pis puisque à vrai dire je l’écris un peu pour moi. C’est sans faire beaucoup de bruit – pas même sur sa page Facebook, seul lien véritable avec son public – que le magasin Obscura va mourir. Une boutique un peu magique de New York City qui, comme son nom complet l’indique, vend de l’antiquité et de la bizarrerie. Fondée dans les années 90 par trois partenaires passionnés par le business de l’étrange et du morbide, Adrian Gilboe, Evan Michelson et Mike Zohn, elle ouvre ses portes sous le nom de Wandering Dragon, Trading co. au 263 East 10th Street, dans un bâtiment comparable à un placard à balais...

Lire...

Deadly Ten, la nouvelle arnaque Full Moon ?

Charles Band et sa Full Moon, c’est depuis longtemps une vaste blague pas vraiment drôle, qui ne manque jamais de faire sourire autant que pleurer quand on voit à quoi la compagnie en est réduite depuis sa vieille heure de gloire. Prêt à tout pour gagner le moindre dollar, son créateur s’est lancé dans des affaires tenant parfois de l’arnaque pure et simple depuis ces dernières années. Les films, réalisés au caméscope avec un budget minable, sont secondaires par rapport au merchandising foireux qu’il tente de refourguer à ses vieux fans: souvenons-nous des Badass Dolls, des Monster Bras et de ces boites de céréales dégueulasses avec un DVD en bonus à l’intérieur ! Avec l’explosion actuelle des services streaming, il était évident qu’il s’intéresserait à l’affaire, pouvan...

Lire...

The Predator Holiday Special (2018)

12 DAYS OF CHRISTMAS

The Predator Holiday Special

(2018)

Ho-Ho-Holy shi–

Cette année la petite surprise de Noël nous vient de la 20th Century Fox et de la mise en ligne inattendu d’un court-métrage intitulé The Predator Holiday Special, où le célèbre extraterrestre à dreadlocks s’en prend au Père Noël et à ses rennes. Un film très court qui n’est en fait qu’une publicité pour la sortie en Blu-ray et DVD du navrant The Predator de Shane Black. Une suite ridicule, flinguées par des idées stupides (l’autisme c’est le summum de l’évolution !), des reshoots mal branlés (la mort de Sterling K. Brown, à peine visible) et par l’habituelle tentative de surfer sur la vague Marvel (l’armure anti-Predator façon Iron Man utilisée comme teaser pour une hypothétique ...

Lire...

Profil – The Christmas Creature (USWA, 1992)

12 DAYS OF CHRISTMAS

United States Wrestling Association

The Christmas Creature

(1992)

Glenn Jacobs, c’est l’homme qui est surtout connu pour interpréter Kane, le frère démoniaque du légendaire Undertaker. Un personnage qui a connu de nombreux changement de style à travers ses années d’existence (masqué et muet, visage découvert et doté de parole, psychopathe sadique, bureaucrate en costard-cravate) mais qui demeure l’une des dernières grandes figures encore active à la WWE même si la retraite et proche et que ses apparitions sont de moins en moins fréquentes. Pour autant celui-ci n’a pas commencé sa carrière dans la peau de la Big Red Machine et fut contraint de jouer nombre de personnages ridicules à ses débuts. Citons entre autre le Dr. Isaac Yankem, D.D.S...

Lire...

Profil – Xanta Klaus (WWF, 1995)

12 DAYS OF CHRISTMAS

World Wrestling Federation

Xanta Klaus

(1995)

That can’t be the real Santa Claus ! NO ! Say it’s not so !
– Vince McMahon

Ah, le catch ! Véritable sport de divertissement pour les uns, spectacle navrant de beauferie et de stupidité pour les autres, la lutte de spectacle (qu’il faut différencier de la véritable lutte sportive) représente un élément important de la pop-culture américaine. Ses origines remontent carrément aux anciens cirques de foire où, en parallèles d’artistes, de manèges et de freaks, des boxeurs et autres hommes aux physiques herculéens s’affrontaient sur de minuscules rings pour alléger les poches de leurs public...

Lire...

The Twilight Zone (1.10a) – The Shadow Man (1985)

ROAD TO HALLOWEEN V

The Twilight Zone

The Shadow Man

(1985)

I am the Shadow Man, and I will never harm the person under whose bed I live.

La première fois que j’ai évoqué le revival de Twilight Zone pour cette sélection d’Halloween, j’avais sélectionné l’épisode Monsters ! que je décrivais comme “le meilleur film de Joe Dante qui n’a pas été réalisé par Joe Dante”. Et bien il est maintenant temps de s’intéresser justement à la contribution du réalisateur de Gremlins, qui avait déjà participé en son temps à La Quatrième Dimension: Le Film pour ce qui était sans doute le meilleur segment. Ici son implication reste minimum puisque le script n’est pas de lui (signé Rockne S. O’Bannon, le créateur de Farscape) et qu’il n’a visiblement pas eu le cho...

Lire...

The Real Ghostbusters (2.63) – Station Identification (1987)

ROAD TO HALLOWEEN V

 

The Real Ghostbusters

Station Identification

(1987)

I can’t believe it, we’re gonna be killed by a rerun !

Je sais, si je devais absolument parler du dessin animé S.O.S. Fantômes en cette période, ça devrait être avec l’épisode When Halloween Was Forever. Mais celui-ci est le premier volet d’une sorte de trilogie et son antagoniste, le génial Samhain, réapparait plusieurs autres fois dans la série. Halloween étant pratiquement à notre porte, nous n’avons désormais plus le temps d’explorer tout cela et j’ai préféré sélectionner un autre épisode tout aussi mémorable. En tout cas pour moi puisque j’en avais la cassette vidéo lorsque j’étais petit et qu’il s’agit probablement de l’aventure des Ghostbusters que j’ai vu le plus souvent...

Lire...

Are You Afraid of the Dark ? (1.13) – The Tale of the Pinball Wizard (1992)

ROAD TO HALLOWEEN V

Are You Afraid of the Dark ?

The Tale of the Pinball Wizard

(1992)

The Tale of the Pinball Wizard est une sorte de curiosité, épisode à la fois bon et mauvais qui tire plus sur le récit d’aventure que l’histoire d’épouvante traditionnelle, propre à la série. Je ne reviens pas sur celle-ci, ayant déjà écrit toute une intro dans un article précédent, mais il convient de rappeler que Fais-Moi Peur ! met principalement en scène des fantômes, monstres et vampires un peu à la manière de Chair de Poule, et que ses rares écarts s’inspirent de folklores et de mythologies. C’est sans doute pour paraitre plus moderne et “proche des jeunes” que ce season finale traite de jeux vidéo et de la dangereuse addiction qu’ils représentent.
Un bon moyen égal...

Lire...

Monsters (1.18) – The Match Game (1989)

ROAD TO HALLOWEEN V

Monsters

The Match Game

(1989)

Du beau monde dans ce The Match Game (le jeu de l’allumette), qui apparait visuellement beaucoup plus attrayant que l’habituel épisode de Monsters. Virez les génériques propres à la série, et on jurerait qu’il s’agit là d’un épisode des Contes de la Crypte. Il faut dire que tout le budget semble avoir été mis dans la créature qui sonne beaucoup moins fausse que d’habitude et rivalise avec certains monstre que l’on peut trouver dans de bien plus grosses productions de l’époque. Le scénario camoufle l’habituel problème de la limitation de décors / comédiens en l’intégrant au cœur de l’intrigue, et une fois n’est pas coutume apparaissent quelques guest stars qui viennent booster les valeurs de production et donner ...

Lire...

Hammer House of Horror (1.05) – The House That Bled to Death (1980)

ROAD TO HALLOWEEN V

Hammer House of Horror

The House That Bled to Death

(1980)

A l’aube des années 80, la magistrale Hammer rend l’âme et l’une des raisons de sa disparition c’est qu’elle parait obsolète aux yeux du grand public. Alors que le slasher s’apprête à naitre, les vampires à grande cape et les manoirs gothiques ne font plus peur. Le gore vient remplacer les toiles d’araignées et les squelettes tandis que la nudité devient de plus en plus permissive. C’est une nouvelle génération qui arrive et malheureusement la firme n’est pas prête à l’accueillir. Elle s’y tente malgré tout, créant ici et là quelques projets plus modernes, comme La Légende des 7 Vampires d’Or qui mélange son style avec le kung-fu de la Shaw Brothers, et Captain Kronos, Vampire Hunter, ...

Lire...