By The Sword, retour et avis

Copain de galère sur les festivals Bloody Week-end, Sandy Foulon vient récemment de venir à bout de By The Sword, l’ouvrage du camarade Thierry Augé dédié à l’Heroic Fantasy au cinéma. Il a ainsi partagé son avis positif sur Facebook avec une petite photo du bouquin parmi d’autres pièces de sa collection. Comme j’accumule le retard j’en profite pour partager ses compliments et rappeler aux intéressés qu’il existe toujours quelques exemplaires disponibles du livre à la petite boutique de Médusa, comme l’a justement fait savoir son tenancier Didier Lefevre il y a quelques temps. Et pour les autres, prière de faire un petit tour du côté de La Séance à Roggy, le site de l’auteur qui a justement ranimé l’esprit du fanbook à l’occasion d’une petite chronique sur ce Valhal...

Lire...

Dan Hicks (1951-2020)

I know it hurts baby, but everything’s going to be fine.

– Jake, Evil Dead 2

Entre un célèbre Joel Schumacher et un légendaire Ennio Morricone, la disparition de Dan Hicks est passé pratiquement inaperçu et cela est plutôt dommage. Bien sûr il n’était pas une grande figure hollywoodienne ni même un grand acteur à la filmographie longue comme le bras, mais dans le petit milieu de la série B il était une trogne inoubliable et second couteau rare mais toujours appréciable. Car le bonhomme était fun, il n’y a pas d’autre façon de le dire. Né à Pontiac dans le Michigan, il faisait partie de la “famille Raimi” au même titre que Bruce Campbell ou Scott Spiegel, ayant développé une forte amitié avec les créateurs de la saga Evil Dead dans laquelle il joua l’u...

Lire...

Joel Schumacher (1939-2020)

Il y a presque deux semaines nous apprenions avec surprise la disparition du réalisateur Joel Schumacher, tristement décédé du cancer ce 22 Juin. Avec surprise non pas en raison des causes de sa mort, mais plutôt de son grand âge puisqu’il nous a quitté à 80 ans. Et oui, le bonhomme était bien plus vieux que l’on croyait, ayant en fait débuter sa carrière durant les Seventies comme scénariste et costumier pour quelques comédies musicales après avoir été un temps fashion designer. Car Wash, Sparkle, The Wiz… Tout de suite cela explique beaucoup de choses quant à l’esthétisme de ses tristement célèbres Batman, films pour lesquels la plupart se souviendront de lui...

Lire...

Saturn (1936-2020)

Une fois n’est pas coutume quittons l’univers de la série B, des films et de comics, et rendons hommage à Saturn, cet alligator de presque cent ans qui vient de mourir il y a deux jours. Pourquoi parler d’un simple animal quand de nombreuses personnes mériteraient d’avoir leur place dans cette rubrique ? Tout simplement parce que ce n’est pas tous les jours que l’on peut parler d’une grosse bête semblant sortir d’un creature feature, et parce que ce saurien aura eu une vie très bien remplie valant amplement n’importe quelle carrière artistique ou parcours professionnel que les humains aiment tant vanter...

Lire...

Pin-Up – Nicole Parker (Blood Lake, 2014)

Lost (and found) in the 5th Dimension

Épisode 25

Pin-Up

NICOLE PARKER

Ciara Hanna – Blood Lake (2014)

Ciara Hanna est une jolie blonde principalement connue pour son rôle de la Ranger jaune Gia Moran dans Power Rangers Megaforce et sa suite, Power Rangers Super Megaforce. Un personnage qu’elle retrouve encore à l’occasion, que ce soit pour des jeux vidéos, des apparitions surprises dans d’autres saisons du sentai et même dans le sympathique court métrage Street Fighter Showdown, une mini-publicité faisant la promotion du jeu vidéo Power Rangers: Legacy Wars et de son évènement crossover avec le plus célèbre des jeux de baston, Street Fighter. Mais au-delà de ça, et comme le précise comiquement sa page Wikipedia, on retient de sa filmographie sa participation à la ...

Lire...

Blood Lake: Attack of the Killer Lampreys (2014)

Blood Lake: Attack of the Killer Lampreys

(2014)

It looks like an anus with teeth.

Blood Lake, à ne surtout pas confondre avec l’autre Blood Lake de 1987 (le sous-titre Attack of the Killer Lampreys aide un peu), semble à l’origine avoir été produit sous le simple nom de Lamprey, et non pas par la Asylum mais par une obscure firme du nom de Tiki Terrors. Le film aurait ensuite été retitré et distribué par le célèbre créateur de mockbusters dans l’espoir de capitaliser encore un peu sur Piranha 3D et sa suite 3DD quelques années après les faits. Mais tout ceci n’est que supposition et vu la mince filmographie de Tiki Terrors, dont la plupart des productions font partie du catalogue Asylum (Atlantic Rim, Mercenaries), peut-être ne s’agit-il en fait que d’un label...

Lire...

The Ghost Writer (1990)

The Ghost Writer

(1990)

Ces derniers temps j’ai plusieurs fois évoqué mon absence de considération pour le sitcom, et si l’on ne me surprendra jamais devant une rediffusion de Friends, je dois avouer avoir une certaine fascination pour le format. D’une part parce qu’il fonctionne sur le principe de narration perpétuelle, permettant aux scénaristes de générer des histoires en boucles avec un simple roulement de protagonistes sans avoir à s’embarrasser de logiques ou de justification. Un concept bien permissif qui engendre parfois des merveilles d’absurdité de la part d’auteurs prêt à tout pour capter l’attention du public...

Lire...

18 ans – I’m Eighteen and I Like It !

Eighteen – I just don’t know what to say
– Alice Cooper

Une nouvelle année, un nouvel anniversaire. A l’origine je ne voulais pas en écrire des lignes et des lignes, mais il faut reconnaitre que 18 ans c’est quand même quelque chose et je me sens un peu obligé de dire quelques mots. Le soucis c’est qu’il n’y a absolument rien qui me vient, et d’ailleurs ceci est le premier article que je publie sur le site depuis… le 3 Décembre. Ouch. Ce n’est pas le début de la fin pour autant puisque je suis coutumier du fait depuis toujours, écrivant au rythme de périodes fastes et de traversées du désert en fonction de l’état de ma vie privée et professionnelle, et de mon moral fluctuant...

Lire...

The Suckling (1990)

The Suckling

(1990)

The Suckling représente la première et la dernière expérience de Francis Teri à la mise en scène, et à en croire Internet cela est une bonne chose. Lorsqu’il commet ce monster movie, le bonhomme n’a aucune autre expérience qu’un peu de figuration dans le rigolo Flesh Eating Mother mais fait preuve de beaucoup de bonne volonté, écrivant un script à la fois convenu mais tellement absurde qu’il reste en tête, et empruntant à Sam Raimi sa réalisation dynamique pour pallier à son faible budget. Hélas le point de départ du scénario est tel que beaucoup s’arrête là et ne font pas attention au reste, critiquant donc vite le film sur son absence de moyen et son histoire sans prêter attention à la cinématographie pourtant bien soignée...

Lire...

Shootfighter 2 (1996)

Shootfighter 2

(1996)

En commercialisant une version rated, et donc censurée, de Shootfigther premier du nom à l’international, le producteur Alan Amiel s’est un peu tiré une balle dans le pied puisque le plus gros attrait du film – sa violence – disparait complètement. Plutôt que de rectifier le tir lorsqu’il parvient à concevoir une séquelle, il décide de continuer sur cette lancée et de simplement éviter d’intégrer la moindre scène gore dans son film d’arts martiaux. Triste, puisque du coup disparait l’un des principaux intérêts de la série et ne reste plus que Bolo Yeung pour attirer l’attention du spectateur. Pas franchement idéal à une époque où le genre du film de combats clandestins à la Bloodsport est encore à la mode et compte de nombreux prétends,...

Lire...