Railgun Portable – StormWatch #4 & 6 (1997)

Lost (and found) in the 5th Dimension

Épisode 28

RAILGUN PORTABLE

StormWatch #4 & 6 (1997)

railgunportablestormwatch (1)

Si l’on peut tromper l’ennui de la même manière que l’on trompe sa femme, on peut aussi s’y prendre différement. Et en ces périodes de confinements qui se répètent et s’éternisent, il faut apprendre à s’occuper autrement qu’en s’envoyant en l’air. Hélas. En ce qui me concerne j’ai donc décidé, sans trop savoir pourquoi, de me réattaquer à l’œuvre complète de Warren Ellis, mais dans le sens inverse de sa chronologie. Après tout enchaîner des titres comme Planetary ou Transmetropolitan demeure un plaisir quel que soit leur ordre de publication. En revanche remonter le temps ainsi s’avéra un peu plus pénible lorsqu’il fut question de passer de The Authority à son prédecesse...

Lire...

Vlog – Jason dans Waxwork ?

 

Vlog du 26 Mars 2021.

Lire...

Vlog – Problèmes informatiques et état du site

 

Vlog du 22 Mars 2021.
Bref, tout est une catastrophe.

Lire...

Nemesis (1992)

nemesis (13)a

Nemesis

(1992)

nemesis (8)

Albert Pyun et les cyborgs, c’est une grande histoire d’amour dont Nemesis représente la plus belle déclaration. Le projet remonte au temps où le réalisateur était encore associé à la Cannon, développant quelques projets dont certains ne virent jamais le jour. L’un d’eux était un thriller futuriste nommé Alex Rain d’après son héroïne, une agent du FBI traquant un tueur en série Néo Nazi sur Terre ou sur Mars selon les traitements du script. C’est là qu’il développe un intérêt certain pour le cyberpunk et les technologies transhumanistes, même si les problèmes financiers de la compagnie le forcèrent à abandonner le concept pendant un temps, quelques idées étant alors recyclées dans Cyborg (qui malgré son titre demeure plutôt léger en robotiqu...

Lire...

Female Prisoner Σ – Sigma – (2006)

femaleprisonersigma (18)a

Female Prisoner Σ

– Sigma –

(2006)

femaleprisonersigma (4)a

Female Prisoner Σ, ou Female Prisoner Sigma pour ceux qui ne comprennent pas le grec, est selon toutes les apparences un énième women in prison au rabais comme il en existe des tas au Japon. Une copie carbone de La Femme Scorpion tournée au caméscope qui promet beaucoup d’après l’affiche, la campagne marketing garantissant un film d’exploitation bourré de nudité et de séquences BDSM. Et c’est plus ou moins le cas, la chose étant le second opus d’une petite collection produite dans les années 2000 par GP Museum Soft, la compagnie responsable de quelques autres V-Cinema coquins comme Cruel Restaurant et Undead Pool. Tous des softcores plus ou moins épicés qui balancent leurs héroïnes en petites tenues dans les pires pénitenciers du p...

Lire...

Big Freaking Rat (2020)

bigfreakingrat (1)

Big Freaking Rat

(2020)

bigfreakingrat (10)

Big Freaking Rat. Que dire de plus ? Le titre résume tout: nous avons là un foutu gros rat, et rien de plus. Écrit et réalisé par Thomas J. Churchill, producteur et metteur en scène d’une tripotée de gros Z dont un Amityville Harvest sorti cette même année, le film tape comme bien d’autre sur cette nostalgie intarissable pour la génération VHS et promet un creature feature à l’ancienne avec effets spéciaux mécaniques et humour autoréférentiel histoire de se qualifier de cheesy ou de campy auprès des fans. Pourquoi pas, tant que le résultat est divertissant ? D’autant plus que le gaillard sait comment appâter son public en rameutant cette bonne vieille Felissa Rose au casting, inoubliable Angela Baker de Sleepaway Camp qui se trouve aussi ê...

Lire...

Harvey Michaels, la Mouche – Magnum, P.I. (1987)

Lost (and found) in the 5th Dimension

Épisode 27

HARVEY MICHAELS, LA MOUCHE

Magnum, P.I. (1987)

saison 7, épisode 16

Aidez-moi monsieur Magnum, aidez-moiiiiiii !

harveymichaelsmouchemagnum (7)

Si elle a fait l’objet d’un reboot depuis peu, la vieille série Magnum avec ce moustachu Tom Selleck reste encore dans toutes les mémoires grâce à sa musique entrainante, ses personnages amusants et le précieux savoir-faire de son producteur Donald P. Bellisario, véritable empereur de la télé en son temps puisqu’on lui doit également Arabesque, Code: Quantum, JAG, Supercopter, et plus récemment NCIS. Que des succès faisant chacun l’objet de petits cultes plus ou moins important à travers la pop culture d’hier comme d’aujourd’hui. Et c’est intéressant puisque ces shows ne datent pas d’hier, Magnum lui...

Lire...

Snake Eater II: The Drug Buster (1989)

snakeeater2 (1)

Snake Eater II: The Drug Buster

(1989)

snakeeater2 (8)

En 1989 sort Snake Eater, un film d’action qui propulse son héros, un McGuyver de la guérilla, dans l’univers du survival à la Massacre à la Tronçonneuse. En 1989 sort également Snake Eater II, suite tournée back-to-back avec son prédécesseur et réunissant la même équipe créative. George Erschbamer reste à la réalisation, les producteurs John Dunning et Michael Paseornek s’occupent toujours du scénario (cette fois aidés d’un troisième larron, Don Carmody, collègue ayant bossé sur les mêmes films qu’eux) et naturellement Lorenzo Lamas reprend le rôle de Jack “Soldier” Kelly, ancien militaire devenu flic à la brigade anti-drogue...

Lire...

Keshka and Fredy (1992) | A Russian Nightmare on Elm Street

keshkaandfredy (12)

Keshka and Fredy

(1992)

keshkaandfredy (6)

Le personnage de Keshka nous sera totalement inconnu puisqu’il n’est jamais apparu hors de son pays d’origine, la Biélorussie, une petite république soviétique d’Europe de l’Est. A cette époque les programmes de télévision reflètaient évidemment les idéologies du régime, mais tout n’était pas destiné qu’aux adultes pour autant et les émissions pour les plus jeunes ne baignaient pas nécessairement dans la propagande absolue. Les préceptes du communismes pouvaient certes êtres présents au sein du produit, mais avec une certaine retenue, les bambins ne s’intéressant évidemment pas à la politique à leur âge. C’est dans ce contexte que débarque la série des Keshka et… (Кешка и…), une série de courts-métrages narrant les aventures inn...

Lire...

Project Shadowchaser (1992)

projectshadowchaser (1)

Project Shadowchaser

(1992)

projectshadowchaser (10)

Le nom de John Eyres ne sera familier qu’à ceux qui ont connu l’époque des chaines câblées ou des vidéoclubs, en plein dans les années 90. Il fut producteur d’une poignée séries B typées science-fiction (Dark Planet, Spoiler, Timelock) parmi lesquels il faut compter le décevant Xtro II, qui se contente de copier Alien plutôt que de faire dans l’horreur onirique comme son cauchemardesque prédécesseur. Il faut dire que le bonhomme n’est pas vraiment réputé pour sa créativité, ses œuvres piochant généralement à droite et à gauche pour reproduire sans gros budget ce que l’on a déjà vu en mieux ailleurs...

Lire...