Slasher tagged posts

Halloween: Behind the Mask (2000) | Halloween #1

ROAD TO HALLOWEEN VIII

halloween1behindthemask (3)

Halloween #1

Halloween: Behind the Mask

(2000)

halloween1behindthemask (7)

Avertissement: vous ne trouverez jamais ce comic book sous le titre de Halloween: Behind the Mask. Il ne figure ni sur la couverture, ni dans les pages, et personne ne l’utilise lorsqu’il s’agit de référencer ou chroniquer la BD sur Internet. Pourquoi alors le marquer en en-tête de cet article ? Parce qu’il s’agit bel et bien du titre officiel de cette histoire, telle que les auteurs l’ont conçu. Seulement pour le savoir il fallait se reporter au synopsis officiel de l’éditeur Chaos! Comics écrit pour faire la promotion du livre, que ce soit dans les pages de leurs propres revues, dans le catalogue de Diamond Comic Distributors ou ce ashcan désormais rare et hors de prix nommé Untold Tales of Halloween

Lire...

Bad Candy (2020)

ROAD TO HALLOWEEN VIII

badcandy (19)

Bad Candy

(2020)

badcandy (1)a

Scott B. Hansen est un passionné de cinoche, du genre à n’avoir jamais rien fait d’important mais s’être retrouvé à bosser dans absolument tous les domaines possibles de la profession. Du scénario à la réalisation en passant par la production, le montage, les effets spéciaux, l’équipement technique et l’acting. Son seul gros titre est Texas Chainsaw 3D, où il fut caméraman, et le bonhomme traine essentiellement dans le petit budget avec quelques courts-métrages et documentaires à son actif, ainsi qu’une poignée de Z comme The Possession Experiment. C’est avec sa partenaire Desiree Connell, qui partage le même le même type de CV hétéroclite, qu’il tente le grand bond, et ensemble ils écrivent et réalisent ce Bad Candy qu...

Lire...

Scream For Summer (2017)

screamforsummer (2)

Scream For Summer

(2017)

screamforsummer (7)

Produit sous la bannière de Studio 605, une boite spécialisée dans les films d’horreur indépendants sans-le-sou (Campground, The Woods Within, et prochainement Don’t Fuck in the Woods 2), Scream For Summer est le projet personnel de Cheyenne Gordon, un scénariste et acteur occasionnel qui a lui aussi ses billes dans le milieu, désireux de passer à la mise en scène. Avec cette première réalisation il signe ce qu’il prétend être un hommage aux neo slashers des années 90, des œuvres qui selon lui troquaient le sexe et la violence des 80s pour des intrigues whodunit plus élaborées et des protagonistes plus développés...

Lire...

Camp Dread (2014)

campdread (18)

Camp Dread

(2014)

campdread (13)

A ne pas confondre avec Club Dread, slasher parodique avec Bill Paxton sorti dix ans plus tôt, Camp Dread (à l’origine intitulé Dead.tv) est la première réalisation du scénariste B Harrison Smith – sans point après le B, à la manière de Forrest J Ackerman, responsable d’une poignée de gros Z que personne n’a jamais vu (Garlic & Gunpowder avec Michael Madsen, Zombie Killers: Elephant’s Graveyard ave Billy Zane, l’horrible Death House écrit par Gunnar Hansen). Si notre bonhomme n’est pas l’artiste le plus talentueux du monde, il essaya quand même de soigner les choses autant que possible pour ce grand saut derrière la caméra, s’occupant du script, produisant et engageant quelques vieilles gloires pour gagner le cœurs des fans...

Lire...

Sleepaway Camp (1983)

sleepawaycamp (18)a

Sleepaway Camp

(1983)

sleepawaycamp (13)

AVERTISSEMENT: Qu’il est loin le temps où l’on pouvait faire l’expérience de ce Massacre au Camp d’Été sans connaître à l’avance sa surprenante conclusion. Désormais la moindre recherche Internet bombardera le curieux de spoilers et l’image finale est l’une des premières choses mise en avant par l’algorithme Google Il me paraît cependant peu intéressant de parler du film sans l’examiner en connaissance de cause, puisqu’il n’y aurait pas grand chose à en dire si ce n’est qu’il s’agit d’un énième slasher se déroulant dans un camp d’été. Que le lecteur soit prévenu, cette chronique se fait sous l’angle de la divulgation totale et je préfère renvoyer quiconque souhaite se garder la surprise à l’article de mon collègue Rigs Mordo de la Toxic Cr...

Lire...

Bloody Murder (2000)

bloodymurder (14)

Bloody Murder

(2000)

bloodymurder (11)

Producteur de petits budgets depuis les années 80, Ralph E. Portillo a tapé dans de nombreux genres à travers sa carrière, que ce soit de l’heroic fantasy post-Conan (The Lords of Magick), du film de serial killer des années 2000s (Diary of a Serial Killer et Kemper) et de l’actioner moisi (The Marine 5 et 6 pour la WWE). Malgré tout la série B n’est pas nécessairement son truc malgré la présence de plusieurs représentants dans sa filmographie, et il aurait plutôt tendance à donner dans le drame, le thriller et la comédie polissonne. Mais il ne rechigne pas à taper dans l’horreur s’il le faut, surtout après le succès de Scream qui relance la mode du slasher, un type de cinéma relativement simple à mettre en boite...

Lire...

Aquaslash (2019)

aquaslash (12)

Aquaslash

(2019)

aquaslash (5)

Aussi étrange que cela puisse paraître, le slasher n’a jamais exploité le milieu du parc aquatique ou de la pataugeoire malgré les possibilités que cela représente. Une occasion pourtant parfaite pour réunir du jeune, mettre les filles en bikini et inventer des meurtres créatifs en lien avec l’environnement. Seul l’allemand The Pool a vraiment tenté le coup, mais dans une piscine couverte et avec bien peu d’inventivité, à l’exception de cette machette traversant un toboggan et venant stopper brutalement la glissade d’une malheureuse en se fichant entre ses jambes. C’est peut-être justement cette scène qui inspira le québécois Renaud Gauthier, déjà auteur d’un slasher à thème avec Discopath, pour cet Aquaslash dont le titre est évidemment un jeu d...

Lire...

Porkchop (2010)

porkchop (1)

Porkchop

(2010)

porkchop (16)

Auteur de films comme Catholic Ghoulgirls et Vampire Whores From Outer Space, Eamon Hardiman n’est pas exactement la personne la plus subtile du monde et il n’est guère étonnant de le retrouver aux commandes de ce slasher fortement inspiré de Massacre à la Tronçonneuse, où le Leatherface de service est un gros redneck habillé d’une salopette et d’une tête de cochon. Un shot on video sans budget que lui suggère un certain Zack Bassham, alias Zakula Von Nasty du groupe de horror punk The Big Bad, qu’il développe d’abord sous le titre de Pigdude. Pas du tout à l’aise avec les ambiances premier degré et doté d’un humour franchement poussif, il décide de faire dans la parodie outrancière à la manière de ThanksKilling, où rien n’a de sens et où les person...

Lire...

Vlog – Jason dans Waxwork ?

 

Vlog du 26 Mars 2021.

Lire...

Killjoy 2: Deliverance From Evil (2002)

killjoy2 (1)

Killjoy 2: Deliverance From Evil

(2002)

People need to get more fun out of death.

killjoy2 (5)

Le moins que l’on puisse dire c’est que Killjoy premier du nom n’était pas vraiment un chef d’œuvre impérissable. Malgré tout le film dû être suffisamment rentable pour que Charles Band en commande une suite, avec pour seule condition qu’elle soit aussi cheap que possible afin qu’il puisse en tirer un minuscule bénéfice, aussi insignifiant soit-il. Et ainsi Killjoy 2: Deliverance From Evil accomplit l’exploit d’être encore plus misérable et mal foutu que son prédécesseur, limite incompétent sur le plan technique et dépourvu du moindre scénario. En gros voilà du shot on video tourné à l’arrache dans la forêt avec un simple caméscope et une dizaine d’acteurs au total...

Lire...