Crime drama tagged posts

Massacre Mafia Style (1974) | Like Father, Like Son

massacremafiastyle (13)

Massacre Mafia Style
(1974)

You’re in, or you’re in the way

massacremafiastyle (1)

Une vie bien remplie que celle de Duke Mitchell, un crooner italo-américain qui fit ses débuts sur la scène comique avec Sammy Petrillo pour un duo dont la spécialité était d’imiter une autre paire de rigolos: les biens plus célèbres Dean Martin et Jerry Lewis. Après un film (Bela Lugosi Meets a Brooklyn Gorilla, avec Lugosi et un costume de gorille) et une poursuite devant les tribunaux par leurs rivaux, les deux hommes se séparèrent et Mitchell poursuivit sa carrière dans la musique et le stand-up dans les nightclubs de Las Vegas et Los Angeles...

Lire...

Le Justicier d’Okinawa, enfin identifié !

justicierokinawaidentifié (10)

Parfois je regrette le temps où je tenais un blog stupide, quand je pouvais pondre un billet à propos de n’importe quoi avec une seule image à l’appuie. Ce n’était ni constructif, ni intelligent, mais au moins je pouvais écrire sans me stresser à propos de recherches appronfondies, du sens de la formule, de discipline orthographique et de mise en page. Du coup aujourd’hui je vais revenir à cette époque le temps d’un article inutile, car mon sujet est si mince qu’il ne vaut pas tellement plus. Mais après tant d’années à me pencher dessus, je me sens presque obligé d’en parler un peu: j’ai finalement réussi à identifier ce Justicier d’Okinawa, que Powder édita par chez nous en VHS...

Lire...

Men’s Adventures #25 – The Shark ! (1954)

mensadventures25theshark (12)

Men’s Adventures #25

The Shark !

(1954)

mensadventures25theshark (4)

Avant de devenir Marvel Comics, la future Maison des Idées s’appelait Atlas Comics et ne basait pas toutes ses publications sur les super-héros. Compagnie de bandes-dessinées avant tout, elle tapait dans tous les genres populaires à l’époque: guerre, romance, western et bien sûr l’horreur, particulièrement à la mode dans les années 50 grâce au succès sans précédent des revues EC Comics. The Shark ! est l’une des innombrables histoires copiant la formule miracle de Bill Gaines et Al Feldstein et elle fut publiée dans les pages de Men’s Adventures. Un magazine qui tirait son nom du terme men’s adventure, désignant des magazines pulp d’aventures sexy et violentes, et à la ligne directrice chaotique puisqu’elle s’intéressa d’abord ...

Lire...

A Lamb in Despair (1999)

alambindespair (17)

A Lamb in Despair

(1999)

alambindespair (10)

La Chine aime ses monstres au moins autant que les États-Unis, et avant la rétrocession son cinéma se faisait un plaisir de s’en inspirer à travers des films portant la classification de category III. Des films racoleurs qui amplifiaient et déformaient les faits, ne s’embarrassant que très rarement de réalisme et ne cherchant jamais à retranscrire la vérité. Avec les succès consécutifs de Dr. Lamb et Untold Story, les deux meilleurs représentants du genre, c’est tout un tas de faits divers sanglants qui furent exploité à tort et à travers, chacun cherchant à faire son pain sur cette mode, et le phénomène se poursuivit jusqu’aux années 2000 avant de s’éteindre progressivement. L’une des icônes du genre, Anthony Wong, déclara en 2017 qu...

Lire...

Body Weapon (1999)

bodyweapon (3)

Body Weapon

(1999)

Let’s play human sandwich !

bodyweapon (8)

Pour tout amateur de cinéma Bis hong-kongais, Jing Wong est une valeur sûre du cinéma d’exploitation, un prolifique producteur de près de deux cents films et réalisateur de plus d’une centaine. On retrouve son nom dans quelques grands titres classés category III comme A Chinese Torture Chamber Story ou The Underground Banker, et il est l’auteur de la longue série des God of Gamblers ainsi que de Future Cops, adaptation bootleg de Street Fighter II sortie un an avant celle d’Hollywood. Mais surtout il est le créateur de Naked Killer et Raped by an Angel, deux monuments du genre dont la réputation n’est plus à faire, même si le résultat est loin d’être aussi scabreux qu’on l’imagine. Avec Body Weapon (ou 原始武器

Lire...

Horrible High Heels (1996)

horriblehighheels (2)

Horrible High Heels

(1996)

horriblehighheels (5)b

Il fut un temps où Horrible High Heels était placé aux côtés d’autres grands category III comme Dr. Lamb, Ebola Syndrome ou Red to Kill. C’était à l’époque où ces bandes étaient encore difficiles à dénicher et entourées d’une aura de mystère. Depuis les choses ont bien changées et la plupart de ces titres sont devenus facilement trouvables, permettant à chacun de juger par soi-même de leurs qualités. Et si certaines demeurent effectivement à la hauteur de leur réputation (The Untold Story régnant probablement champion, suivi de près par Run and Kill) d’autres se révèlent être de sacrée déception comme celle-ci, qui est loin d’être le Massacre à la Tronçonneuse chinois que certains décrivent. De son véritable titre 人皮高跟鞋...

Lire...

Trespass (1992)

Trespass

(1992)

A l’origine de ce Trespass, connu chez nous sous le titre Les Pilleurs, il y a un script écrit durant les années 70 par Bob Gale et Robert Zemeckis, duo gagnant en devenir des Retour vers le Futur, à propos de deux types en pleine chasse au trésor dans un bâtiment abandonné qui se retrouvent plongés malgré eux en pleine guerre des gangs. Une intrigue fortement inspirée du Trésor de la Sierra Madre avec Humphrey Bogart, qui troque la mine d’or et les brigands d’autrefois pour un cadre urbain forcément plus moderne. Le scénario reste au placard pendant des dizaines d’années jusqu’à ce qu’un producteur ne le dépoussière et le propose à Walter Hill, alors fraichement sorti de 48 heures de Plus...

Lire...

Fatal Blade (2000) | Gedō

Fatal Blade

(2000)

Tourné durant cette période charnière entre la toute fin des années 90 et le début des années 2000, Fatal Blade, parfois connu comme Gedō (“brute” ou “homme mauvais” en japonais, sûrement son titre original avant que les producteurs ne décident d’opter pour quelque chose de plus générique mais plus vendeur), est un DTV basique et pépère comme cela est hélas devenu la norme depuis lors dans le cinéma d’action. Les délires des années 80 et 90 sont tombés en désuétudes, considérés comme ringards ou nanars par des personnes hermétiques au genre n’y voyant là qu’un déballage d’imageries machos et / ou irréalistes. Des gens pour qui l’actioner est une caricature dont il convient de se moquer, et ne comprenant visiblement pas la notion ...

Lire...

Angels With Filthy Souls (1990)

12 DAYS OF CHRISTMAS

Angels With Filthy Souls

(1990)

“Tu vas avoir droit à dix p’tites secondes pour déplacer ton gros cul dégueulasse.
Hors de chez moi, sinon j’te plombe les boyaux avec du calibre 12 !
1…2…10 !

Si vous vous souvenez de cette citation, félicitation ! C’est que vous avez sûrement grandit en regardant Maman, J’ai Raté l’Avion ! plusieurs fois et que certains détails se sont incrustés pour toujours dans votre subconscient...

Lire...

CSI: NY (4.06) – Boo (2007)

ROAD TO HALLOWEEN V

CSI: NY

Boo

(2007)

Voilà bien la première fois de ma vie que je regarde un épisode des Experts en entier, en tout cas en y prêtant vraiment attention. Pour moi ce show, ses multiples spin-off et ses nombreux imitateurs (NCIS et compagnie) n’ont toujours été qu’un bruit de fond, des images auxquelles on jette un œil une fois de temps en temps tout en faisant autre chose. Car le fait est que ces séries procédurières, bien que sans doute révolutionnaire en leur temps, sont insipides, répétitives et particulièrement dérangeantes pour peu que l’on observe tout ça un peu de recul: les “héros” sont la parfaite représentation de la figure d’autorité sévère, arrogante, zélée et moqueuse de tous les torts et travers de la société...

Lire...