2020s tagged posts

Ray Liotta (1954-2022)

rayliotta (8)

Lorsque quiconque évoque Ray Liotta, il déclenche chez son interlocuteur une réponse mentale immédiate: des souvenirs du film Les Affranchis de Martin Scorsese. C’est ainsi depuis 1990, et ce phénomène s’explique assez simplement du fait que Ray Liotta, l’acteur, y était absolument parfait. Il aura tenu de nombreux autres rôles après cela, mais aucun n’a jamais atteint la cheville du personnage de Henry Hill, version Hollywoodienne du véritable mafieux du même nom. En fait le seul qui soit vraiment reconnu par le public date de l’année précédente, dans le sentimental Jusqu’au Bout du Rêve, où Kevin Costner fabrique un terrain de baseball pour invoquer les fantômes de quelques grands joueurs...

Lire...

Fred Ward (1942-2022)

fredward (4)

Fred Ward était l’acteur le plus cool du monde. Ce n’est pas moi qui le dit mais un journaliste de Mad Movies dont je ne me souviens plus le nom il y a bien longtemps, dans je ne sais plus quel numéro à propos de je ne sais plus quel sujet. Mais cela ne m’empêche pas d’être totalement d’accord avec lui, et beaucoup le sont sans doute aussi. Une impression qui provient peut-être du parcours atypique du comédien , issu d’un milieu défavorisé et qui aura vadrouillé un peu partout au grès du vent. Ainsi ses parents divorcèrent alors qu’il n’avait que trois ans, la faute à son père alcoolique souvent incarcéré, et sa maman refit sa vie avec un forain, faisant que la famille bougea très fréquemment sur tout le territoire...

Lire...

Meat Loaf (1947-2022)

meatloaf (1)

“Ladies and gentlemen, I love you, thank you for coming, but I can no longer continue.
– Meat Loaf, au Metro Radio Arena de Newcastle (2007)

Octobre 1993. J’ai neuf ans et mes goûts musicaux sont inexistants. A cette époque j’écoute surtout les trucs de mes parents et des reliques de ma petite jeunesse sans que rien ne me touche personnellement. Et puis un jour, à la télé, une publicité attire inexplicablement mon attention à travers quelques notes et paroles en anglais que je ne comprends pas: le narrateur présente Meat Loaf, dont le nouvel album vient de sortir, et son tube I’d Do Anything for Love (But I Won’t Do That)...

Lire...

Art LaFleur (1943-2021)

C’est pas des préservatifs qu’il lui faut. C’est une muselière.

Ce mois de Novembre s’achève et avec lui disparaît ce bon vieux Art LaFleur, dont nous étions sans nouvelles depuis son départ à la retraite en 2017. Acteur méconnu du grand public pour la simple raison qu’il n’a pratiquement jamais eu le moindre grand rôle malgré sa participation à quelques grosses productions, mais il aura su s’imposer auprès des cinéphages et des fans de séries B grâce à un physique imposant et un charisme indéniable lui permettant de se faire remarquer. Spécialisé dans les personnages secondaires, voir même tertiaires, il fit évidemment son pain sur de nombreuses séries télé à la mode depuis le début des années 1980 et on l’y retrouve un peu partout: Alerte à Malib...

Lire...

Cyst (2020)

Cyst

(2020)

A première vue Cyst semble être un énième rejeton de la mode du so bad it’s good volontaire engendrée par The Room, Birdemic et The Incredible Bulk. Le film engage justement quelques têtes bien connues du genre comme Greg Sestero de The Room et George Hardy, le père de famille de Troll 2 qui a doit être à la retraite de son métier de dentiste et a fini par rejoindre la communauté qu’il méprisait pourtant dans le documentaire Best Worst Movie. Samurai Cop 2, Wolf Cop et Zombeavers l’ont confirmé: peu importe la qualité du machin, Internet force le hype en prétendant avoir trouver le nouveau pire film du monde, faisant abstraction du fait que la production remplit un cahier des charges de nullités factices...

Lire...

Escape From Death Block 13 (2021)

escapefromdeathblock13 (12)

Escape From Death Block 13

(2021)

escapefromdeathblock13 (6)

Enfin ça y est, Rene Perez n’a plus la mainmise sur Robert Bronzi, ce sosie hongrois de Charles Bronson que l’on a pu voir dans Death Kiss et quelques autres zéderies ces dernières années (From Hell to the Wild West, Once Upon a Time in Deadwood). C’est le revenant Gary Jones, dont on avait plus entendu parler depuis Axe Giant en 2013, qui l’utilise ici, même s’il convient de souligner le lien qui unit les deux réalisateurs: Jones fut responsable des effets visuels sur plusieurs productions de Perez et il reçu un crédit de producteur exécutif dans Death Kiss. L’acteur demeure ainsi toujours sous la coupe du metteur en scène des Playing With Dolls dans ce film qui aura peiné à trouver un distributeur, puisque finalisé depuis début 2019...

Lire...

Bad Candy (2020)

ROAD TO HALLOWEEN VIII

badcandy (19)

Bad Candy

(2020)

badcandy (1)a

Scott B. Hansen est un passionné de cinoche, du genre à n’avoir jamais rien fait d’important mais s’être retrouvé à bosser dans absolument tous les domaines possibles de la profession. Du scénario à la réalisation en passant par la production, le montage, les effets spéciaux, l’équipement technique et l’acting. Son seul gros titre est Texas Chainsaw 3D, où il fut caméraman, et le bonhomme traine essentiellement dans le petit budget avec quelques courts-métrages et documentaires à son actif, ainsi qu’une poignée de Z comme The Possession Experiment. C’est avec sa partenaire Desiree Connell, qui partage le même le même type de CV hétéroclite, qu’il tente le grand bond, et ensemble ils écrivent et réalisent ce Bad Candy qu...

Lire...

Chompy & the Girls (2021)

chompyandthegirls (17)

Chompy & the Girls

(2021)

chompyandthegirls (13)

Chompy & the Girls est la tentative du jeune Skye Braband de se lancer une bonne fois dans l’industrie du cinéma après deux petits courts-métrages à son actif. Il écrit, réalise et co-produit autant que possible malgré un budget famélique qui se fait d’ailleurs sacrément ressentir par moment, pour un résultat plutôt encourageant même si soumis à quelques erreurs de débutants. Et la première est d’avoir vendu son film comme un projet high concept à propos d’un monstre à bouche géante alors qu’il s’agit en réalité d’une comédie sentimentale totalement portée par ses personnages...

Lire...

Richard Donner (1930-2021)

richarddonner (7)

Goonies never say die.

Avant hier s’est éteint Richard Donner, qui nous a quitté à l’âge vénérable de 91 ans. Il laisse derrière lui une carrière hollywoodienne des plus extraordinaires dont peu pourront se vanter un jour d’en égaler l’éclat. Débutant principalement sur le petit écran dès les années 60, il prouva bien vite l’étendu de ses talents en participant à de nombreux titres populaires, du Fugitif aux Mystères de l’Ouest, en passant par Max la Menace et Perry Mason. Mais surtout il participa à l’aventure La Quatrième Dimension auprès de Rod Serling pour plusieurs épisodes, dont le célèbre Nightmare at 20,000 Feet avec William Shatner et un gremlin obèse et poilu perché sur une aile d’avion...

Lire...

Horror Porn: La Fesse Cachée du Cinéma d’Exploitation (2021)

horrorporn (6)

Damien Granger

Horror Porn: La Fesse Cachée du Cinéma d’Exploitation

(2021)

horrorporn (14)

Quand on passe du temps à écrire à propos de cinéma d’exploitation et de série B, il arrive forcément le moment où l’on se pose la question: est-il possible de parler de pornographie ? Ou plus exactement, est-il possible d’évoquer sérieusement le sujet sans tomber dans l’humour ironique ou la vulgarité crasse ? Et si oui, peut-on traiter de la chose sans paraître ridicule dans la démarche, tel un pornocrate sophistiqué et vaniteux ? Damien Granger, lui, ne se pose pas de questions. Il fait. Et il fait à grande échelle puisque son ouvrage Horror Porn: La Fesse Cachée du Cinéma d’Exploitation représente un bond en terme de travail par rapport à ses précédents livres, les excellents B-Mo...

Lire...