1980s tagged posts

Neige d’Enfer (1988) | Gore N°64

neigedenfergore64 (1)

Gore N°64

Neige d’Enfer

(1988)

Norbert Moutier est depuis bien longtemps une véritable légende du Bis francophone, et s’il n’y a pas besoin de citer ses nombreux exploits (la boutique BD-Ciné, le zine Monster Bis, sa contribution à Fantastyka), il serait bon de rappeler qu’il souffre malgré tout d’une double-réputation. Car pour tout ce qu’il a accompli et dont il est félicité, il fut aussi moqué et rabroué pour d’autres travaux: ses films, des petits Z sans-le-sou généralement bricolés dans sa cave et shootés en 8 ou 16mm avec quelques copains en guise d’équipe...

Lire...

Silent Night, Deadly Night (1984)

silentnightdeadlynight (17)

Silent Night, Deadly Night

(1984)

silentnightdeadlynight (6)

S’il n’est pas le premier slasher à se dérouler durant les fêtes de Noël (Black Christmas et le proto slasher similairement nommé Silent Night, Boody Night dans les années 70), et s’il n’est pas le premier film à mettre en scène un tueur en costume de Santa Claus (Christmas Evil et To All a Goodnight en 1980, un sketch du Tales From the Crypt anglais de 1972), Silent Night, Deadly Night demeure le plus célèbre exemple du genre. Une réputation qu’il a payé très cher lors de sa sortie en salle, pour des raisons qui paraissent aujourd’hui ridicules, mais qui lui a permis de ne pas se noyer dans la masse de ses nombreux concurrents produits à la même époque...

Lire...

Kuutamosonaatti (1988) | The Moonlight Sonata

kuutamosonaatti (13)

Kuutamosonaatti

(1988)

kuutamosonaatti (7)

Kuutamosonaatti (gesundheit) ça veut dire La Sonate au Clair de Lune, et c’est comme ça qu’est appelé la célèbre musique de Beethoven en Finlande. C’est aussi le titre d’un film d’horreur de là-bas – une chose extrêmement rare ! – sorti dans les années 80 et que l’on doit au cinéaste méconnu Olli Soinio, dont seulement une réalisation a atterri dans nos contrées: la comédie dramatique Valse Triste, ou Après Eux le Déluge. Apparemment très motivé pour livrer sa propre version de Massacre à la Tronçonneuse (il débuta le script en 1985, alors qu’il montait le Soldat Inconnu de Rauni Mollberg), il tourna hélas ce petit morceau de hicksploitation hivernal dans l’indifférence la plus totale...

Lire...

To All a Goodnight (1980)

toallagoodnight (2)a

To All a Goodnight

(1980)

toallagoodnight (11)

Il est intéressant de constater que si To All a Goodnight sort relativement tôt durant le grand boom du slasher, et s’il précède de quatre ans Silent Night, Deadly Night dans l’utilisation d’un costume de Père Noël, le film est loin d’être aussi connu que celui-ci ou que ses nombreux cousins (Christmas Evil, Don’t Open Till Christmas). La raison tient évidemment dans la qualité du machin, clairement pas très bonne, et dans un manque d’originalité assez surprenant malgré la rareté du sujet d’alors. Car outre le proto slasher Silent Night, Bloody Night en 1972 et le grand classique Black Christmas en 1974, la christmasploitation horrifique était encore un grand terrain vierge à explorer qui permettait beaucoup d’innovations...

Lire...

Cyclops (1987)

Cyclops

(1987)

Moyen métrage d’une cinquantaine de minutes, Cyclops (キクロプス) nous vient de l’artiste pluridisciplinaire Jôji “George” Iida, qui est à la fois écrivain, mangaka, réalisateur et scénariste, et qui a roulé sa bosse à travers toutes sortes de média, que ce soit l’anime (Night Head 2041), le cinéma (l’adaptation live action de Dragon Head), le roman (Night Head), le jeu vidéo (Iida Joji Nightmare Interactive: Moon Cradle) et la télévision (la série Ring, qui précède le film de Hideo Nakata). Découvert en 1980 grâce au court-métrage Intermission, qui fut diffusé lors du PIA Film Festival en compagnie du Vertigo College de Kiyoshi Kurosawa, le jeune artiste entra dans l’industrie et se retrouva à la fois assistant réalisateur sur des produc...

Lire...

Master Chu and the Drunkard Hu (1989, NES)

masterchuandthedrunkardhu (12)

Nintendo Entertainment System

Master Chu and the Drunkard Hu

(1989)

masterchuandthedrunkardhu (10)

Voilà un jeu dont la réputation n’est plus à faire. Master Chu and the Drunkard Hu nous provient de Taïwan, qui n’en déplaise au CCP est un pays différent de la Chine, et fut développé par la compagnie aux multiples noms Sanchen, alias Thin Chen Enterprise, alias parfois Commin ou Joy Van lorsqu’il s’agissait de développer des jeux vidéos de consoles à la mode, dont notamment la Famicom / NES pour laquelle elle produit plus de 70 titres différents. Des titres produits sans l’aval de Nintendo bien sûr, faisant de la société le plus gros créateur et distributeur de cartouches NES bootlegs à l’époque, ce qui n’est pas un mince exploit. Naturellement cela signifie que ce side scrolling n’a pas écopé d...

Lire...

Disciples of the Crow (1983)

disciplesofthecrow (14)

Disciples of the Crow

(1983)

disciplesofthecrow (13)

En 1977, Stephen King jouissait déjà d’une grande popularité grâce au succès de ses best-sellers et à l’adaptation de Carrie sur le grand écran par Brian De Palma. Mais si d’autres projets conséquents suivirent bientôt, comme le Shining de Stanley Kubrick, le binoclard du Maine découvrit qu’Hollywood n’était pas le seul à le courtiser, de nombreux apprenti-réalisateurs le contactant dans l’espoir de pouvoir eux aussi tourner des films d’après ses textes. Des étudiants en cinéma pour la plupart, évidemment sans le sou. Il créa alors le programme Dollar Deal, désormais plus connu sous le nom de Dollar Babies, afin d’aider leur cause à moindre frais: en échange d’un dollar symbolique les cinéastes en herbe reçoivent la permission de mett...

Lire...

Night of the Demons (1988)

ROAD TO HALLOWEEN VIII

nightofthedemons (1)

Night of the Demons

(1988)

nightofthedemons (4)

C’est sans doute sous l’influence d’Evil Dead 2, sorti en 1987, que Kevin Tenney (auteur de Witchboard et Witchtrap) accouche de ce Night of the Demons, tourné en un mois pour une exploitation en salles l’année suivante. Il n’est bien sûr pas le seul à s’être inspiré de l’oeuvre de Sam Raimi, et nombreux sont les imitateurs qui lui empruntèrent l’idée sans pour autant comprendre que la clé du succès tenait plus dans la mise en scène folle et dymanique que dans le scénario. Heureusement pour nous Kevin n’est pas de ceux là, étudiant la façon de filmer de son modèle pour accoucher des mêmes angles bizarres et caméras mouvantes. Il a également une bonne idée pour éviter la redite: combiner Evil Dead à Halloween !...

Lire...

The Chilling (1989)

ROAD TO HALLOWEEN VIII

thechilling (3)a

 

The Chilling

(1989)

Die, you green bag of snot !

thechilling (8)

Sorti en 1989, The Chilling est un film d’horreur où Linda Blair et Dan Haggerty se battent contre des zombies congelés et enveloppés dans du papier d’allu. Pas de doute, nous sommes bien à la fin d’une époque, tant celle de la mode du zombies sous l’ère Romero que d’un type de cinéma festif et coloré que les décades suivantes ne parviendront jamais à imiter. Le genre a prit un coup dans l’aile, perdant aussi bien en budget qu’en créativité, et la baisse de qualité se fait fortement ressentir à chaque nouvelle sortie, les œuvres délaissant les salles de cinéma pour s’installer directement sur les chaînes cablées et les vidéoclubs...

Lire...

Cauchemar à Staten Island (1986) | Gore N°36

cauchemarstatenisland (4)

Gore N°36

Cauchemar à Staten Island

(1986)

Gilbert Gallerne et l’écriture, c’est une sacrée passion, et s’il choisit le métier de banquier, il se rattrapa en faisant à peu près tout ce qu’il est possible de faire avec sa plume: critique littéraire, romancier connu sous différents pseudonymes (Gilles Bergal, Gilbert Hudry, Milan), traducteur (Danse Avec les Loups de Michael Blake, Les Enfants du Rasoir de Joe R. Lansdale, la novélisation de Basic Instinct), écrivant aussi bien dans des ouvrages de criminologie que des fanzines ou des revues. C’est justement dans un magazine (Fiction #360, 1985) qu’il découvrit un jour l’existence de C.H.U.D., une série B à propos de clochards mutants vivant dans les égoûts de New York et faisant surface pour dévorer du passant...

Lire...