Thriller tagged posts

Angels With Filthy Souls (1990)

12 DAYS OF CHRISTMAS

Angels With Filthy Souls

(1990)

“Tu vas avoir droit à dix p’tites secondes pour déplacer ton gros cul dégueulasse.
Hors de chez moi, sinon j’te plombe les boyaux avec du calibre 12 !
1…2…10 !

Si vous vous souvenez de cette citation, félicitation ! C’est que vous avez sûrement grandit en regardant Maman, J’ai Raté l’Avion ! plusieurs fois et que certains détails se sont incrustés pour toujours dans votre subconscient...

Lire...

Silent Night, Bloody Night (1972)

Silent Night, Bloody Night

(1972)

Il convient de ne pas confondre ce Silent Night, Bloody Night de 1972 avec le plus célèbre Silent Night, Deadly Night, qui lui date de 1984. Car quand bien même ils soient tous les deux des “films d’horreur se déroulant en période de Noël”, ils ne peuvent pas être plus différent, l’un étant un slasher conçu durant le boom du genre, l’autre évoquant plutôt un thriller violent dans la veine de Psychose et Dementia 13. Tourné en 1970 sous le titre de Night of the Dark Full Moon, il précède même Black Christmas dans l’utilisation de la saison des cadeaux comme toile de fond pour son intrigue, même s’il faut avouer que dans ce cas particulier cela reste pratiquement anecdotique...

Lire...

Son of Santa (2008)

12 DAYS OF CHRISTMAS

Son of Santa

(2008)

Avant Astron-6, il y avait Greypoint Films. Quelle est la différence ? Il s’agit en fait de l’association de trois des cinq membres de l’équipe avant que celle-ci ne soit pleinement formée. Plus exactement, c’est le nom choisi par Conor Sweeney et Matt Kennedy lorsqu’ils n’étaient qu’un duo faisant de petites vidéos dans leur coin pour s’amuser...

Lire...

Summer of ʽ84 (2018)

Summer of ʽ84

(2018)

“Vaginas are magical !

L’été touche à sa fin, aussi voilà l’occasion parfaite pour parler de Summer of ʽ84, un film qui se déroule trente-quatre ans dans le passé. Je le sais bien puisque c’était mon anniversaire ce mois d’Août. Quoiqu’il en soit, étant donné le paysage cinématographique actuel, ce titre suffit à exposer les intentions des responsables: jouer sur la nostalgie du public pour les Eighties et ainsi capitaliser sur le succès fulgurant de Stranger Things et du nouveau Ça. L’intrigue s’intéresse ainsi à l’aventure dangereuse vécue par une bande de garçons qui n’ont ni Internet, ni Xbox, ni iPhones pour passer le temps...

Lire...

Autopsie d’un Jedi – Silent Witness (2014)

Lost (and found) in the 5th Dimension

Épisode 6

AUTOPSIE D’UN JEDI

Silent Witness – Fraternity, Part 2 (2014)

saison 17, épisode 10

Silent Witness, chez nous Affaires Non Classées, bien que la série n’ait absolument rien à voir avec X-Files et ne traite pas d’extraterrestres, est une série policière anglaise qui a le mérite de tenir un petit record de longévité puisqu’elle débuta en 1996 et se poursuit toujours de nos jours, avec un total de 21 saisons jusqu’à présent. Se concentrant sur les enquêtes de médecins légistes, elle pré-date de plusieurs années les fameux Experts et leurs nombreux clones et s’inscrit comme l’un des premiers shows télé modernes sur le sujet...

Lire...

Dead Above Ground (2002)

ROAD TO HALLOWEEN II

Dead Above Ground

(2002)

Cela faisait un moment que je n’avais pas parlé de Slasher tout pourri, alors sans attendre voici ce Dead Above Ground qui remonte à 2002. Cette date est celle où le genre “Neo” touche à sa fin, avec Scream 3, Urban Legend 2 et Mortelle Saint-Valentin en derniers véritables représentant à apparaître sur grand écran. Pour le marché vidéo en revanche c’est une autre histoire, puisque de nombreux opus vont continuer à apparaître après ça, incorporant progressivement des éléments provenant des nouvelles modes et se séparant ainsi du style “à la Scream” pour devenir quelque chose d’autre au fil du temps...

Lire...

No Country For Old Men (2007)

No Country For Old Men

(2007)

“Comment ?! Un véritable film chroniqué dans L’Imaginarium ?!” vous entends-je déjà dire. Oui c’est un choc pour moi aussi, mais c’est les aléas de la rubrique Mental Hurlant, qui m’oblige à parler de tout ce que j’ai vu, peu importe le style. Il y a quelques temps vous avez bien eu droit à une ignoble comédie pour teenagers, alors pourquoi pas un film des frères Coen ? Sans compter que malgré sa nomination pour la Palme d’Or, No Country For Old Men se rapproche beaucoup plus du style de cinéma dont on parle ici que celui que regarde la bourgeoise, bien au chaud dans son salon.
Car oui, leur Thriller, leur Crime Drama ou peut-être importe dans quel genre s’inscrit ce film, est violent, sanglant, rêche...

Lire...

Christina’s House (2000)

Christina’s House

(2000)

Christina’s House est un cas un peu spécial. Datant de 1999 ou de 2000 selon les sources (certainement que l’un représente la date de tournage, l’autre la sortie officielle), le film semble s’inscrire dans la lignée de ses DTV moisis qui vu le jour grâce au succès de Scream et de toute la vague de neo-slasher d’alors. Et tandis que des merdes comme les Souviens-toi l’Été Dernier, les Urban Legend et Mortelle Saint-Valentin venaient polluer nos écrans, les supermarchés et vidéo-clubs étaient inondés de Clown de l’Horreur, de Lovers Road, Je t’ai Trop Attendue et autre The Pool.
Des films mauvais, sans gore, sans tensions, sans folie, sans innovation, exactement à l’image de leurs modèles, mais malheureusement pour eux sans le budget non plus...

Lire...

Reaper (2014)

Reaper

(2014)

Encore du cinéma fast-food avec ce Reaper, dont le titre générique au possible ne risque pas de le démarquer du lot. A vrai dire c’est même le contraire et on a tôt fait de se tromper de film en faisant quelques recherches à propos de celui-ci. Il faut dire que ce DTV n’a strictement rien pour attirer l’attention sur lui, rien qui ne puisse retenir le moindre intérêt du spectateur, au point qu’il ne semble être que justice que l’oublie l’emporte.
J’ignore pourquoi je passe mon temps à chroniquer ce type de produit plutôt que de travailler sur mes rétrospectives déjà prévues depuis longtemps. Techniquement, et artistiquement, Reaper est le genre de petite chose qui ne passe même plus sous mon radar tant il s’agit d’une arnaque...

Lire...

Some Guy Who Kills People (2011)

Some Guy Who Kills People

(2011)

Voilà un très bon film que ce Some Guy Who Kills People (Un type qui tue des gens), qui est produit par nul autre que John Landis. A vrai dire son statut étant celui de “producteur exécutif”, sa contribution s’est probablement portée sur autre chose que l’aspect financier et puisque le film porte sa patte question humour, il y a fort à parier qu’il a fortement influencé d’une façon ou d’une autre le réalisateur (Jack Perez, le gars derrière Mega Shark vs. Giant Octopus). Car oui, comme le titre l’indique, Some Guy Who Kills People est une comédie, ou plus exactement d’une comédie noire.
Pourtant le postulat de départ ne prête pas à la rigolade: nous suivons un jeune homme nommé Ken Boyd, qui fut autrefois séquestré par une bande de b...

Lire...