Pulp tagged posts

The Vineyard (1989)

ROAD TO HALLOWEEN VI

The Vineyard

(1989)

Dans l’univers de la série B, l’acteur James Hong est comparable à un véritable trésor qu’il convient de chérir et de protéger. D’autant que le bonhomme, désormais âgé de 90 ans, va sans doute sur ses derniers jours et qu’il faut s’attendre à tout moment à le voir disparaitre. Aussi lorsque ressort dans une copie haute définition The Vineyard, l’une de ses rares réalisations et seul vrai  représentant du cinéma d’exploitation dans le lot, il convient de revisiter ce petit film passé plutôt inaperçu à l’époque. L’expérience Big Trouble in Little China en 1986 l’a sans doute beaucoup marqué, et comme celle John Carpenter son histoire opère une surprenante fusion des genres, empruntant aussi bien à l’horreur qu’au récit...

Lire...

Crime Detector #5 – Ultimate Destiny (1954)

ROAD TO HALLOWEEN VI

Crime Detector #5

Ultimate Destiny

(1954)

Il est difficile d’expliquer a quel point, dans les années 50, l’influence EC Comics s’est faite ressentir à travers tout le territoire américain, au point d’attirer l’attention du gouvernement sur une industrie jusqu’ici totalement libre de publier ce qu’elle veut sans avoir de compte à rendre. Outre DC et Marvel, encore toutes jeunes, de nombreuses autres compagnies désormais oubliées ont surfer sur la vague Horreur engendrées par Tales From the Crypt et ses petits frères, chacune créant ses propres anthologies afin de copier la formule gagnante...

Lire...

Mummy Raider (2002) AKA. Misty Mundae – Mummy Raider

Misty Mundae

Mummy Raider

(2002)

Le tout début des années 2000 marque un tournant dans le paysage culturel et cinématographique, avec la démocratisation du DVD et l’évolution d’Internet qui devient désormais une norme. Car c’est la combinaison de ces deux éléments qui va créer un moyen de distribution alternatif pour les petites compagnies et les cinéastes indépendants: il est désormais possible de se spécialiser dans un genre très spécifique, et donc peu vendeur sur le marché général, sans dépenser des fortunes en publicité et commercialisation. Il suffit ainsi d’utiliser sites et forums pour s’adresser directement au public-cible spécifique et s’assurer de son soutien...

Lire...

Quand Alan Moore cite ta ville natale…

L’une de mes résolutions pré-2017 (c’est-à-dire décidées courant Décembre dernier), c’est d’explorer totalement ma bibliothèque avant de racheter quoi que ce soit d’autre. Car, un peu comme pour les films qui s’accumulent à force de visions aléatoires selon le temps et l’envie, je dispose d’un grand nombre de bouquins et de bandes-dessinées qui attendent d’être lus. Et comme un livre met plus de temps à être parcouru qu’un film, ça s’entasse, ça prend la poussière, et je me dit toujours “dès que j’ai du temps je m’y mets”, ce que je ne fais naturellement jamais sans que cela ne m’empêche d’acheter d’autres ouvrages dès qu’ils me font de l’œil. Il y a un terme japonais pour ça d’ailleurs, on dit Tsundoku – hop, on mourra moins con cette année !
Et alors que ...

Lire...

Quelques notes sur le Cycle de Gor, T.1 (et son auteur)

Si vous êtes adepte des romans de Fantasy, vous connaissez probablement John Norman et son long Cycle de Gor. Les autres, estimez-vous heureux, surtout si vous êtes une femme.

Ce n’est pas tant que ce professeur de philo, reconvertie en auteur d’Heroic Fantasy pour surfer sur le retour de Conan, le barbare de Robert E. Howard (son premier tome remonte aux années 70, exactement au même moment où Lyon Sprague De Camp et Lin Carter dépoussiéraient le Cimmérien avec de nouvelles histoires et des modifications apportées aux textes originaux, avec un gros succès) est un mauvais écrivain...

Lire...

Preview: Indiana Jones and the Kingdom of the Crystal Skull

Et oui, grosse révélation et images-choc d’un personnage culte. C’est désormais plus qu’officiel, Harrison Ford revient dans le prochain Indiana Jones. Limite, jusqu’ici on pensait encore que ça ne se réaliserait jamais… Alors oui, première réaction: “Putain mais il a pas si vieillit que ça Harrison !” Bon un peu quand même et ça se voit légèrement malgré, on l’imagine, une tonne de maquillage. Pourtant c’est avec soulagement que l’on apprend que l’âge de l’acteur sera utilisé pour l’histoire, Indiana Jones ayant lui aussi vieillit depuis le dernier épisode. De quoi se la jouer comme Clint Eastwood et Sylvester Stallone, on espère juste que cela sera assez bien mis en scène.

On appréciera également l’affiche old school dans la lignée de ce qui se faisait pou...

Lire...

Zombi Holocaust (1980)

Zombi Holocaust

(1980)

En 1979 George A. Romero triomphe avec son cultissime Zombie et les italiens tentent de profiter du succès, accouchant alors d’un Enfer des Zombies (alias Zombi 2) réalisé par Lucio Fulci tout bonnement formidable. Fabrizio De Angelis, producteur, pense avoir trouvé une affaire rentable alors que son pays est pris d’une véritable zombiemania. Au même moment Ruggero Deodato livre également un film qui fera un effet bombe: Cannibal Holocaust. Les cannibales deviennent eux aussi à la mode et De Angelis, opportuniste, décide d’exploiter le filon (laissant alors tomber Fulci et son Frayeurs) en produisant un film unique et novateur qui… mélange les deux genres ! De là va naître Zombi Holocaust, dont le titre lui-même mixe ses deux sources d’insp...

Lire...