Dark Horse tagged posts

Idegen & Ragadozó – Aliens et Predators en Hongrie

Les lois liées aux droits d’auteur et à la propriété intellectuelle ne sont pas les mêmes pour tout le monde, et elles peuvent devenir très floues d’un pays à l’autre. Ce qui est interdit quelque part peut être autorisé ailleurs via de quelconques failles de documents, et ainsi il est possible de copier ouvertement sans voisin sans s’exposer à trop de risques si ce n’est une interdiction d’exploitation sur certains territoires. C’est entre autre ce qui a permis aux Italiens de pondre des Terminator 2 et des Jaws 5 sans aucun rapports avec leur modèles et surtout sans l’intervention des studios détenteurs de ces franchises...

Lire...

Sin City: J’ai Tué Pour Elle

 

Sin City: J’ai Tué Pour Elle
Sin City: A Dame to Kill For (2014)

Mega CGR Centre, Tours (37)

 

Lire...

007 – Light of my Death (1993)

007 – Light of my Death

(1993)

L’Agent 007 et les comics c’est une longue histoire, et on peut remonter jusqu’en 1963 pour découvrir le premier essai: une adaptation de James Bond contre Dr. No conçue pour la promotion du film. Après quelques autres tie-in sortis chez Marvel et Eclipse Comics, c’est en 1989 que sort la première bande-dessinée originale sur l’espion britannique (Permission to Die, toujours chez Eclipse). Par la suite c’est la compagnie Dark Horse qui reprend la licence, venant grossir une collection qui compte déjà RoboCop, Godzilla, ainsi que les Aliens et Predator dans ses rangs.
Évidemment l’éditeur n’est pas particulièrement fidèle au personnage et surtout pas à sa version papier...

Lire...

WildC.A.T.s / Aliens (1998)

WildC.A.T.s / Aliens

(1998)

La franchise comic-book Aliens de Dark Horse Comics s’enrichit d’un nouveau crossover avec ce WildC.A.T.s / Aliens, qui est écrit par nul autre que Warren Ellis lui-même. Un travail de commande qui servit bien au scénariste, puisque lui permettant de conclure la série Stormwatch une bonne fois pour toute et de donner naissance à The Authority. Sous ses allures des plus classiques ce one-shot a donc la particularité d’avoir de véritables répercussions sur au moins l’un des deux univers employés, et c’est suffisamment rare pour être noté.
A l’origine, Ellis n’était pas véritablement intéressé par le concept, trouvant même l’idée sacrément stupide (ce qui est compréhensible)...

Lire...

My Name is Bruce, le comic-book

Le dernier film de Bruce Campbell, encore inédit chez nous, vient d’avoir son adaptation en comic-book. On pensait la chose réservé à quelques grands blockbusters pour en faire la promotion, mais non ! En même temps, c’est Dark Horse qui publie la chose et il faut se rappeler que la firme possède une branche horrifique assez connue (Dr. Rictus !).

Malheureusement comme toute adaptation en comics, c’est franchement laid (même si ça pourrait être pire) et surtout la narration est synthétisée au maximum pour tenir dans les quelques pages d’un one-shot. De toute façon c’est a chaque fois pareil, on sait que ça va être nul mais on lit quand même. N’espérez donc aucune qualité, c’est juste un pur produit mercantile...

Lire...

Clone Wars devient un comic-book

C’était inévitable, l’univers étendu de Star Wars va s’enrichir avec l’arrivée de The Clone Wars récemment au cinéma. Avec ce nouvel épisode (si on peut dire) et l’introduction de la jeune padawan d’Anakin, la saga va alors connaître une nouvelle déclinaison version comic-book publiée par Dark Horse. C’est donc le simplement nommé The Clone Wars qui paraît ce mois-ci avec un première épisode où les personnages principaux sont donc le trio Anakin / Obi-Wan / Ahsoka, avec bien entendu quelques autres en protagonistes secondaires, durant la période de la Guerre des Clones.

Et si le couverture pète les yeux par son graphisme franchement bien foutu, il ne faut hélas pas espérer quelque chose de qualité. The Clone Wars n’est qu’une nouvelle tentative commerciale et ne...

Lire...

The Month of the King

Janvier 2008 est le mois Ash Williams. Après deux Ash vs. Freddy vs. Jason sortis respectivement en début et fin de mois, on a également pu retrouver le King dans sa propre série (Army of Darkness) ainsi que dans l’émergence d’une seconde série, cette fois baptisée… Evil Dead !

Commençons par le nouveau numéro de Army of Darkness. Après la mort de Evil Ash Prime dans le monde post-apocalyptique (emprunté à la fin originale de L’Armée des Ténèbres, non retenue par les producteurs), voici le début d’un nouvel arc où Ash va, encore une fois, tenter de rentrer chez lui...

Lire...

Aliens – Pig

La licence comics d’Aliens est tenue par Dark Horse, qui a permis à nos Xénomorphes de rencontrer de nombreuses figures connues via d’innombrables crossovers. Batman, Superman, Green Lantern, mais encore Judge Dredd ou les Terminators… Pourtant, s’il est bien un personnage que l’on aura jamais imaginé croiser nos aliens préférés, c’est bien Babe.
En fait de Babe, le héros de Pig est un simple petit cochon. Dans ce one shot, il joue le rôle d’un appât utilisé par des pirates de l’espace. Ceux-ci convoitent le chargement d’un vaisseau s’étant crashé sur une planète hostile, mais trop près d’une ruche de Xénomorphes pour qu’ils puissent récupérer la matériel sans danger...

Lire...

Preview – Hellboy II: The Golden Army

Voilà, la bande-annonce est disponible depuis hier. Si l’on admire toujours la passion de Guillermo Del Toro et son véritable génie cinématographique, force est de constater que l’on a un peu peur du résultat final.
Le premier Hellboy avait été un très grand ratage traversé de scènes réussites. Ici on sent que le réalisateur a pu se débarrasser de plusieurs contraintes qui avait plombé le scénario (l’agent Myers pour que le grand public s’identifie et découvre progressivement l’univers, une Liz jeune et une amourette brouillonne avec Hellboy).
On reconnaitra l’imagerie propre au cinéaste, comme les créatures humanoïdes blanchâtre inspirée de sa version du vampire (et par ailleurs joué ici par l’acteur ayant interprété Nomak dans Blade II), les symboles anciens, l...

Lire...