The Bleeding II … ?

 

Aujourd’hui, au lieu de faire quelque chose de constructif (comme par exemple finir de rédiger mon texte sur Penitentiary III ou préparer mes articles pour le prochain Vidéotopsie), j’ai décidé de glander. Je n’ai donc rien foutu et j’ai regardé une petite série B pas terrible du nom de The Bleeding. Un film de vampires très mal foutu, sans budget, réalisé par un certain Charlie Picerni, cascadeur de son état qui a travaillé sur à peu près tous les films que vous avez pu voir dans votre vie. Avec The Bleeding, il est évident que le garçon ne cherchait pas à faire un chef d’œuvre, mais juste à passer derrière la caméra et de mettre en scène ses propres cascades et chorégraphies, utilisant un scénario prétexte sans trop se casser la tête. Et a vrai dire ça se voit, car l’intrigue du film est confondante de nullité. On l’a déjà vu milles fois, dans n’importe quelle série B indépendante faite par des fans de Vampires: La Mascarade.
Clairement, il s’agit du genre de film que seuls les fans de films d’Horreur regarde. Ou plus particulièrement les fans de séries B nanars, et uniquement dans l’espoir d’y trouver quelques effets visuels sympa et des acteurs déchus. Ici, il y en a trois: Armand Assante, Vinnie Jones et Michael Madsen. Seulement Assante n’apparaît que le temps d’une scène, Jones est affublé d’un manteau de fourrure et d’une perruque ridicule, et Michael Madsen… Et bien quiconque a vu un film avec Michael Madsen autre que Reservoir Dogs comprendra. Le comédien a abandonné sa carrière il y a bien longtemps et n’hésite plus à boire constamment, même en plein tournage, apparaissant ouvertement en état d’ébriété quand il n’affiche sa mine déconfite à longueur de temps. D’ailleurs croyez-le ou non, mais il apparaît ici avec une bouteille de Jack Daniel’s vide dès sa toute première scène !

 

 

Mais je ne suis pas là pour parler du film. J’en ferais probablement une chronique un de ces jours, assurément. Non le truc, c’est que la dernière partie du film met en scène un combat à l’épée entre le protagoniste et son ennemi juré, un maître vampire. Pour des raisons évidentes de manque d’argent, les armes utilisées ne sont ni de véritable sabres, ni des répliques conçues pour l’occasion, mais en réalité de simples épées de décoration que l’on peut trouver dans toutes les armureries ou les bonnes Foir’Fouilles. Et quelle ne fut pas ma surprise en découvrant que je possède justement la même lame utilisé par le grand méchant de The Bleeding.
Un long glaive façon film d’Heroic Fantasy, avec une poignée qui représente une tête de démon ou de dragon, et une lame avec une forme improbable, comme dans un dessin de Frank Frazetta sur Conan le Barbare. La seule différence, semble t-il, est que l’accessoiriste a repeint le métal de lame afin de faire disparaître les dessins tribaux qui la décorait. Sans doute dans l’idée de camoufler le fait que l’objet est facilement trouvable dans n’importe quelle boutique goth du coin.

 

 

Une idée stupide mais amusante s’est mise à germer dans mon cerveau de pantouflard: tourner une suite à The Bleeding. Pas une suite officielle, pas un court-métrage bien foutu ou je ne sais quoi. Juste un petit délire vite fait, avec une caméra toute simple. Exactement comme à la bonne vieille époque de BloodSpell, des Chroniques d’Ombre et de mon horrible, infâme Dr. Poulet. Si vous ne savez pas de quoi je parle estimez-vous heureux, mais je crois que nous sommes beaucoup à avoir, dans notre jeunesse, réalisé quelques “films” avec nos copains histoires de s’amuser pendant un week-end.
Je n’ai littéralement plus rien fait de ce genre depuis 2006, si ce n’est des vidéos de spectacles qui ne sont évidemment pas dans le même délire. Et je mentirais si je disais que ça ne me manque pas d’organiser des sessions de tournages à l’arrache, puis de tâcher d’en tirer quelque chose de potable après coup au montage. De plus je suis dans une période de solitude où je n’ai strictement rien à faire. Créer un petit film comme ça me permettrait peut-être de m’amuser et de rencontrer du monde. Je ne sais pas.
Je me vois déjà ressortir ma bouteille de faux sang datant de la dernière Zombie Walk, et toucher deux mots à quelques contacts dotés de formidables costumes et objets, que j’ai pu rencontrer à travers les milieux Steampunk, Cosplay ou encore de l’Art du Feu. Il y aurait vraiment matière à faire un petit quelque chose sans prétention, mais amusant. Je visualise déjà le prologue en utilisant des stock-shots du véritable The Bleeding pour faire un faux résumé et donner à l’ensemble un côté mal foutu, limite arnaqueur, à la manière des productions Godfrey Ho ou Bruno Mattei…

 

 

Bref, tout ça pour dire que la fausse affiche ci-dessus a été faite par mon ami et confrère, Rigs Mordo de la Toxic Crypt, suite à une conversation sur Facebook. J’y partageais déjà mon envie subite de faire cette fausse séquelle au film de Picerni, puis la conversation à déviée sur l’acteur Michael Madsen et sa triste utilisation dans des productions au rabais. Notamment l’idée que, en croisant le gars pour de vrai en cours de convention, on pourrait presque le filmer sur place en lui faisant lire quelques lignes de dialogues (entre deux verres de whisky) et qu’il oublierait probablement aussitôt sa participation, en raison de son ivresse perpétuelle. Merci à Rigs car, tout comme cela fait extrêmement longtemps que je n’ai pas tourné de petits films rigolos, ça fait très longtemps que je n’avais plus eu de petites retouches d’images de ce genre pour faire rire la galerie ! Ces 20 minutes sacrifiées de ton existence n’auront pas été vaines.

Demain, j’irais faire un tour dans la cave pour retrouver ma réplique d’épée barbare et l’examiner un peu plus. S’il s’avère qu’elle est belle et bien la jumelle de celle dans The Bleeding, alors peut-être me laisserais-je aller à écrire un petit synopsis. Juste comme ça, pour voir quel genre de bêtises je peux engendrer. De toute façon, ça ne pourra pas être pire que ce que l’on trouve dans le film original !

 

4 comments to The Bleeding II … ?

  • Rigs Mordo  says:

    Te voilà obligé de le contacter désormais, ahahah!

    • Adrien Vaillant  says:

      J’aimerai juste lui présenter le projet pour voir sa tronche.
      Je suis sûr qu’au lieu de répondre, il se contenterait de reprendre un verre.

  • Roggy  says:

    Ah ce Rigs, il nous ferait faire n’importe quoi, même porter des perruques avec une épée en plastique 🙂 Bonne idée en tout cas !

    • Adrien Vaillant  says:

      Belgique / Centre France ça fait hélas un peu loin pour lui comme pour moi, donc à moins d’utiliser la méga astuce de la conférence vidéo dans le film, ça va être difficile. Encore que je vois bien une réunion de vampires à l’ancienne, avec quand même un laptop pour celui qui a pas pu s’y joindre à temps.

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>