Décès de Bruno Mattei

 

La triste nouvelle vient tout juste de parvenir (2 heures à peine). Bruno Mattei, l’un des plus grands “mauvais cinéastes” de tous les temps, vient de mourir il y a quelques heures. Hospitalisé d’urgence, il est tombé dans le coma avant de rendre l’âme…
La communauté fantasticophile du monde entier est encore sous le choc, et la dépêche étant si soudaine que beaucoup n’ont pas encore réalisé… Pour l’heure, même l’IMDB n’a pas réédité sa fiche.

Bruno Mattei aura accédé une sorte de gloire éternelle en raison de ses films, tous plus mal branlés les uns que les autres. Citons un faux Terminator II (sous ce titre exactement !), un faux Dents de la Mer (Jaws 5, en fait Cruel Jaws) une bonne partie du Zombi 3 que devait réaliser Lucio Fulci, l’inénarrable Robowar, le célèbre Les Rats de Manhattan avec son final hallucinant repompé sur La Planète des Singes, mais encore des œuvrettes érotiques déjantées (quelques Black Emanuelle avec Laura Gemser, de la Nazisploitation, du péplum avec Caligula, des films de prisons pour femmes), du faux snuff (Mondo Cannibal, Snuff Trap) et d’innombrables bandes tapant dans tous les genres possible du cinéma…
Parmi ces titres, deux œuvres intemporelles, comptant parmi les plus grands nanars au monde: Les Rats de Manhattan et Virus Cannibale.

Bruno Mattei s’est éteint à 76 ans. Nul doute que les hommages vont pleuvoir dans le milieu Bis d’ici quelques temps. Reste rageant que personne de “normal” n’entendra jamais parler de ce nom à la radio, les médias préférant se pencher sur la rétrospective de Luc Besson, en ce moment au Festival de Cannes…

 

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>