Yearly Archives 2008

The Blob (1958)

The Blob

(1958)

Dans les années 50, le cinéma Drive-In cartonne, notamment chez les jeunes adultes et les adolescents, ces teenagers qui forment une grande partie du public et qui deviennent très vite la cible prioritaire d’un cinéma d’exploitation, en pleine expansion. C’est l’époque de La Fureur de Vivre, avec James Dean, qui remporte un très gros succès et devient rapidement un film culte. Un marché juteux en devenir dans lequel certains producteurs injectent de la science-fiction, ce qui donne par exemple des œuvres comme I Was a Teenage Werewolf, parfait spectacle de distraction pour un public de jeunes spectateurs se déplaçant en groupe au cinéma. Une petite production indépendante décide alors de suivre le mouvement en lançant The Blob (traduit par Blo...

Lire...

Wolfskin (2006)

Wolfskin

(2006)

Paru entre Avril 2006 et Mars 2007, Wolfskin est une mini-série en trois épisodes produite par Avatar Press. Il s’agit d’un des nombreux travaux de l’auteur Warren Ellis pour la boite (comme Anna Mercury, Blackgas ou encore Doktor Sleepless), celle-ci lui garantissant l’absence de toute interdictions et censures sur ses créations. Avec Wolfskin, il se tente a une certaine démystification de la Fantasy en apportant un brin de “modernisme” à ce genre alors très à la mode à l’époque, à savoir des dialogues très crus et l’absence totale de surnaturel. En découle une version assez particulière d’un archétype plus que connu: le Barbare.

D’emblée l’affiliation avec le personnage de Conan, crée par Robert E. Howard, semble évident...

Lire...

Spawn (1983)

Shaun Hutson

Les Larvoïdes

Spawn

(1983)

Écrivain britannique à l’imagination fertile et entre autre grand fan de hard rock (il a fait plusieurs apparitions aux concerts d’Iron Maiden), Shaun Hutson livre là son second roman et abandonne le genre horrifique trash qui a fait le succès de son best-seller La Mort Visqueuse pour traiter d’un sujet un peu plus subtile: la folie humaine. Et fou, son Spawn l’est totalement ! Une histoire cumulant plusieurs éléments qui pourraient chacun donner matière à une histoire individuelle.

Le roman nous présente tout d’abord Harold Pierce, un homme dont la moitié du visage a été gravement brûlé suite à un incendie qu’il a accidentellement causé dans son enfance, provoquant la mort de son jeune frère, encore bébé, et de sa mère...

Lire...

Slimer (1983)

Harry Adam Knight

Terreur Déliquescente

Slimer

(1983)

Slimer est signé Harry Adam Knight, en fait un pseudonyme de l’écrivain John Raymond Brosnan sous lequel il écrivit entre autre Carnosaur. Cet alias est ici collectif puisqu’il s’agit de sa toute première collaboration avec Leroy Kettle, laquelle se poursuivra à travers plusieurs romans dont l’un sous le nom de Simon Ian Childer (un autre nom de plume de Brosnan). Ici, le postulat de science-fiction va très vite se transformer en un récit horrifique dans la plus pure tradition de la série B.

Trois couples se retrouvent perdus en pleine mer suite au naufrage de leur yatch...

Lire...

Preview: Laid to Rest

Le slasher est un genre qui se renouvelle sans cesse et qui possède autant de perles que de navets (quoique ce point reste grandement a débattre en fait, mais j’avais besoin d’une phrase d’intro). Avec Laid to Rest, on en revient à l’élément le plus récent qui est l’Internet avec son tueur qui film ses crimes. On se rappel du très mauvais Halloween: Resurrection qui avait déjà eu recours aux webcams pour dynamiser son histoire… Et du coup on préfère ne pas s’en rappeler en fait et d’espérer que Laid to Rest aura une meilleure utilisation du matériel.

L’histoire demeure assez confuse puisqu’il est question d’une jeune femme amnésique qui se réveille enfermée dans un cercueil sans comprendre ce qu’elle fait là...

Lire...

Présentation d’Alice Cooper

Voilà une illustration d’Alice par Nathalie, réalisée pour représenter le personnage au moins une fois. Le dessin a été fait d’après conseils afin que le résultat corresponde le plus convenablement possible à ce que j’avais à l’esprit. D’après l’artiste, le rendu n’est pas aussi bien qu’elle le voulait car son papier était de mauvaise qualité, pluchant à chaque coup de gomme…

Alice est ici dans sa tenue la plus “classique” possible, c’est-à-dire dans les vêtements qu’elle aborde régulièrement lors de ses voyages (la jupe fendue de bohémienne, le foulard de danse orientale, son chapeau magique, ses New Rock et ses gants en velours)...

Lire...

Howling IV: The Original Nightmare (1988)

Howling IV: The Original Nightmare

(1988)

Un an après le troisième épisode, la série quitte le territoire australien pour s’installer au Royaume-Unis d’où elle ne migrera plus par la suite. Au passage elle se sépare de quelques producteurs dans l’idée de se reprendre un peu en main: exit Philippe Mora et ses délires rocambolesques sur Hurlements II et III, c’est désormais Clive Turner qui va s’imposer sur les opus à venir, et pour l’accompagner sur ce nouvel épisode, rien de moins que Avi Lerner en personne, grand boss de Nu Image.

Avec la perte de crédibilité total de la franchise suite aux premières séquelles, deux incroyables nanars, il est évident que le but de ce nouveau film est de revenir aux sources du film de Joe Dante...

Lire...

Nouveau remake: Demon House / Night of the Demons

La vague des remake semble finalement increvable et après Meurtres à la Saint Valentin, c’est un nouveau titre qui va être refait: le très sympa Night of the Demons, alias Demon House chez nous quand bien même il est en fait inédit. Night of the Demons est un petit produit de la fin des années 80, où une bande de jeunes se rendent la nuit d’Halloween dans une bâtisse abandonnée, réputée hanté après des évènements passés. Bien sûr ils réveillent une force maléfique qui va presque tous les posséder et les transformer en démons… Un sous Evil Dead plutôt sympa où l’on pouvait retrouver la Reine des Screams Queen Linnea Quigley (et c’est sur le tournage de se film qu’elle trouva son mari, le spécialiste des effets spéciaux Steve Johnson !).

Le succès du film va engendr...

Lire...

Ghostbusters: The Other Side #1

Paru il y a quelques temps déjà, le comic-book Ghostbusters: Legion avait signé le retour très attendu de notre adorable bande de casseurs de fantômes. Des graphismes sympa, une histoire marrante et en continuité avec les films si chers à nos yeux.

Ce mois-ci sort le premier numéro de The Other Side, un autre volet de la saga comics de nos héros. Si on ne l’attendait pas et qu’on peut être agréablement surpris de le voir sortir, celui-ci semble hélas bien en-dessous de son prédécesseur. Doté de graphismes particulièrement mauvais (Winston avec une drôle de moustache, Venkman avec un mulet et on ne reconnait pas Ray), The Other Side pêche également par une histoire qui ne convainc pas vraiment.

Ce premier numéro pose les bases d’une idée pourtant amusante: le...

Lire...

Preview: Return to the Splatterhouse

Splatterhouse, un jeu que les grands fans de films d’horreur peuvent connaître s’ils ont fréquenté la Megadrive ou les salles d’Arcades il y a de cela très longtemps. La série, composé de trois volets plus une déclinaison humoristique version SD (super deformed) se déroulait dans la maison hanté du Dr. West (oui oui le même que…) où deux parapsychologues, Rick et Jennifer, vont s’aventurer. La suite on la connait: Jennifer est kidnappée et Rick laissé pour mort jusqu’à ce qu’apparaisse un étrange masque, vivant et maléfique, qui s’associe à lui pour lui donner les forces nécessaires pour retrouver sa bien aimée. S’ensuit alors un gameplay beat’em up où le but était d’éclater toutes créatures sur son passage jusqu’à la fin du jeu.

Bourré de références, Spl...

Lire...