Yearly Archives 2004

Slugs (1988) AKA. Slugs, Muerte Viscosa

Slugs

Muerte Viscosa

(1988)

De son vrai nom Juan Piquer (le Simon étant là pour américaniser et faciliter l’exploitation de ses films), le réalisateur est avant tout connu pour ses nanars, tels que Supersonic Man ou Le Sadique à la Tronçonneuse. Avec Slugs, une coproduction entre l’Espagne et les États-Unis, il adapte un petit livre de Shaun Hutson, œuvre horrifique et gore, qui alors cartonne et devient best-seller en Grande-Bretagne.

Lorsque Juan Piquer s’attaque au scénario, il est alors sous l’influence d’Aliens et imagine une Reine pondeuse en dernière partie de film. Cette idée de limace géante est trop ambitieuse au regard de la production, qui ne peut en permettre la réalisation...

Lire...

The Stuff (1985)

The Stuff

(1985)

Are you eating it ? Or is it eating you ?

Grande figure du cinéma Fantastique et de SF, Larry Cohen s’est de nombreuses fois illustré dans le genre, notamment en créant la célèbre série télé Les Envahisseurs. Scénariste et réalisateur, on lui doit des films aux idées généralement farfelues: s’imaginant les conséquences que pourrait engendrer une série de meurtres si elle était commise par un policier en uniforme, il accouche de la trilogie culte des Maniac Cop. En imaginant les ravages que pourrait faire un bébé en colère s’il était pourvu de dents et de crocs, c’est une autre trilogie, celle des It’s Alive (Le Monstre est Vivant) qui voit le jour, et en se promenant à New York, il s’imagine combien un gratte-ciel pourrait pa...

Lire...

Tendrils (1986)

Simon Ian Childer

Vrilles !

Tendrils

(1986)

Australien installé en Grande-Bretagne, John Brosnan est un écrivain ayant touché au Fantastique, à la SF, à l’Horreur et au gore. Il a écrit plusieurs œuvres en collaboration avec Leroy Kettle sous les pseudonymes de James Blackstone, Harry Adam Knight (Terreur Déliquescente en 1986) ou encore ce Simon Ian Childer (Les Parasites de la Haine en 1987). Avec ce roman les auteurs marchent dans les traces de James Herbert et de ses Rats, en déclenchant une invasion d’étranges créatures meurtrières dans une petite bourgade provinciale d’Angleterre avant de s’attaquer à Londres. Et comme pour Shaun Hutson avec sa Mort Visqueuse, si le résultat est loin d’être subtile, il demeure très efficace.

Le prologue du récit s’apparent...

Lire...

Mad Max (1979)

Mad Max

(1979)

Archétype même du road movie, Mad Max est une œuvre culte et légendaire, au même titre que son héros. Généralement prit comme référence du film post-apocalyptique, Mad Max est en fait souvent confondu avec sa séquelle. Car pour le coup, le film ne se passe pas encore dans un futur dévasté, et on pourrait même dire qu’il est le seul et unique film pré-apocalyptique.

Le film nous présente en monde en perdition, mais où la civilisation existe encore. Et l’imminence de la fin du monde est palpable à chaque instant...

Lire...

The Postman (1997)

The Postman

(1997)

La dernière expérience de Kevin Costner avec la science-fiction tendance post-apocalyptique remonte deux ans plus tôt avec Waterworld et son fameux plantage au box office. Pas découragé par le bide du film, il retente d’œuvrer dans le genre par le biais de l’adaptation d’un roman de David Brin, The Postman.

Au premier abord le film pourrait laisser croire à un nouveau Mad Max 2, tel que le précédent Waterworld, et pourtant il n’en ait rien. Si le postulat de départ nous présente bien une Amérique dévasté après un conflit, réduite à d’immenses plaines désertiques et à quelques villages privés de moyens de communication, The Postman change la donne en nous présentant une histoire plus originale et d’un aspect différent du basique post-apocalypti...

Lire...

Demolition Man (1993)

Demolition Man

(1993)

I’ve seen the future. Know what it is ?
It’s a 47 years old virgin drinking a banana-broccoli shake and singing ‘I’m a Wiener’ !

Demolition Man fait partie de ces quelques films, comme Predator 2 et dans une certaine mesure Last Action Hero, qui font la synthèse de tout le cinéma d’action des années 80. Si Predator 2 utilisait un casting bien typé contre son chasseur extraterrestre et que Last Action Hero opposait fiction à réalité en utilisant la comédie, Demolition Man déplace la violence et la vulgarité de ce type de cinéma dans un lieu totalement inapproprié: un monde pacifiste, politiquement correct et aseptisé au possible.

Rien que l’introduction du film, dans un Los Angeles de 1996 complètement ravagé par le crime, est s...

Lire...

The Keep (1981)

Francis Paul Wilson

La Forteresse Noire

The Keep

(1981)

Le pitch est simple, mais accrocheur. Lors de la Seconde Guerre Mondiale, l’armée Allemande envoie un groupe de soldats en Transylvanie afin d’occuper un château abandonné, lieu qui s’avère être le meilleur poste de surveillance en cas d’attaque des Russe près de réseaux pétrolier. Mais les soldats libèrent une puissance maléfique ancienne qui les massacre durant la nuit. L’armée expédie alors un groupe de SS pour mettre fin à ce problème mais cela ne suffit pas et il faudra aux Nazis l’aide d’un vieux Juif handicapé, expert en démonologie, pour tout arrêter. A cela se rajoute un personnage étrange, parcourant le monde en guerre pour atteindre le château le plus rapidement possible.

C’est avec cet ouvrage que se f...

Lire...

Vampire$ (1990)

John Steakley

Vampires

Vampire$

(1990)

Le mythe du vampire, dans la littérature ou au cinéma, a tellement été décliné qu’il en devient difficile à renouveler. Rares sont les œuvres qui innovent complètement mais Vampires est de ceux-ci, insufflant au mythe une grosse dose d’action et supprimant toutes notions de romantisme ou d’aristocratie chez les créatures de la nuit. Ici, les vampires ne sont plus de tout à fait les prédateurs mais plutôt les proies: celles de la Vampire$, Inc., une organisation mandatée par le Vatican et dont les membres sont des durs à cuir.

Vampires nous parle donc de ces hommes dont le travail consiste à libérer le monde (bien que le groupe œuvre surtout aux USA) des vampires, se faisant payer par les villes où ils agissent...

Lire...

She Creature (2001)

Mermaid Chronicles, Part 1
She Creature

(2001)

Responsable des effets spéciaux sur de nombreux grands films (Terminator, Predator, Jurassic Park), Stan Winston s’est imposé comme parmi les plus grands. Avec Creature Features, une série de films de monstres, il s’occupe lui-même du design des créatures tandis que son équipe se charge de la fabrication des effets spéciaux pour les films. Cette anthologie veut rendre hommage aux vieilles productions de Samuel Arkoff, bien que différant complètement des histoires originales. Sont alors produits cinq films: Earth vs. The Spider, The Day the World Ended, How to Make a Monster et ce She Creature, qui devait à la base se nommer War of the Colossal Beast (tous ces titres, bien entendu, sont repris de ceux d’Arkoff), tandis que f...

Lire...

Van Helsing (2004)

Van Helsing
(2004)

En Transylvanie, Victor Frankenstein réussit à donner vie à une créature composée de cadavres. Malheureusement pour lui, il est tué par le Comte Dracula qui veut utiliser sa création pour donner vie à ses enfants, fruits d’accouplements entre vampires qui ne survivent pas naturellement. Le monstre s’échappe mais les villageois semblent le détruire en brûlant un moulin dans lequel il s’était réfugié. Un an plus tard l’agent du Vatican Van Helsing est envoyé en mission dans le pays, afin d’aider la dernière survivante d’une antique famille à détruire Dracula…

Après un très bon départ avec Un Cri dans l’Océan, la carrière prometteuse de Stephen Sommers allait chuter de plus en plus. Suite à une Momie sympathique quoique san...

Lire...