Category Cinéma

Robert Forster (1941-2019)

Il y a quatre jours s’est éteint l’acteur Robert Forster, mort à l’âge de 78 ans d’une foutue tumeur au cerveau. Une triste fin pour cet homme qui forçait naturellement la sympathie par son simple charisme. C’était comme ça, il n’y pouvait rien: aussitôt qu’il apparaissait à l’écran, on ne pouvait s’empêcher de le trouver cool. Fils d’un entraineur pour éléphants de cirque (!), il n’a jamais vraiment accédé à la grande célébrité même si les médias et le grand public se rappellera l’avoir vu chez Quentin Tarantino avec Jackie Brown et surtout dans Breaking Bad, l’un des plus grands hits télévisés de notre temps. Et hélas, c’est généralement à ça que la masse populaire limite sa carrière...

Lire...

A Return to Salem’s Lot (1987)

ROAD TO HALLOWEEN VI

A Return to Salem’s Lot

(1987)

Lorsque Larry Cohen va chez la Warner Bros. dans l’espoir d’obtenir les droits de House of Wax pour en faire un remake, il rentre chez lui avec un deal complètement différent: les producteurs acceptent de le financer mais seulement s’il réalise une seconde suite à It’s Alive et un remake du Salem’s Lot de Tobe Hooper. Le cinéaste se retrouve à tourner ces deux projets l’un derrière l’autre avec pratiquement la même équipe, le même casting, et peut-être bien le même budget ! En résulte A Return to Salem’s Lot, qui malgré son titre n’est absolument pas une séquelle au téléfilm de 1979, et It’s Alive III: Island of the Alive, deux œuvrettes mineures dans la carrière du metteur en scène destinées à alimenter le marc...

Lire...

Pledge Night (1990)

ROAD TO HALLOWEEN VI

Pledge Night

(1990)

Si l’on se souvient principalement de la Shapiro-Glickenhaus Entertainement comme étant la boite responsable de l’Exterminator avec Robert Ginty, celle-ci n’a pas pondu que des films d’action et possède quelques titres horrifiques dans son catalogue: C.H.U.D., Maniac Cop, Frankenhooker, les suites de Basket CasePledge Night n’est pas le plus connu du lot, slasher tardif développé à la fin des années 80 alors que le genre s’essouffle et qui ne fut pas distribué avant le tout début de la décade suivante...

Lire...

Things 3: Old Things (1998) AKA. Deadly Tales

Things 3: Old Things

(1998)

Si Things est l’objet d’un culte minuscule et négligeable, et si Things 2 est extrêmement obscure au point qu’il n’existe pratiquement rien à son sujet sur Internet, alors Things 3 est une légende urbaine seulement connue des spécialistes du shot on video d’autrefois. Un film si rare que la jaquette de son édition originale ne subsiste qu’à travers une ou deux photos bien cachées dans les méandres du Web (encore une fois, un grand merci à Damien Granger et à sa fabuleuse collection pour le coup de main), et si méconnu que les rares informations disponibles semblent contradictoires. Difficile par exemple de savoir quel est son véritable titre puisque si l’œuvre porte le nom de Things 3: Old Things, elle en possède au moins deux autres...

Lire...

Evil Feed (2013)

Evil Feed

(2013)

Film de genre hybride, Evil Feed mélange de manière peu conventionnelle le survival gore avec l’intrigue de combats clandestins du cinéma d’arts martiaux. Comment ? En situant l’action au sein d’un restaurant de haute gastronomie pour cannibales ! Cette idée, c’est à la base celle de Ryan Nicholson, auteur du sévèrement violent Gutterballs et spécialiste des effets spéciaux sanglants, et elle repose sur le concept démentiel de montrer les guerriers comme des homards dans leur aquarium: les clients regardent les matches et peuvent parier non pas sur le résultat, mais sur les morceaux de corps qu’ils désirent manger ! Un point de départ intéressant qui va cependant légèrement dévier de sa route lorsque le projet tombe dans les mains du cascadeur Kimani Ray Smi...

Lire...

Troma’s War (1988)

Troma’s War

(1988)

Difficile de croire qu’il fut un temps où la Troma était suffisamment sérieuse pour bénéficier de distributions en salles. C’était pourtant le cas dans les années 80, même si tout changea après ce Troma’s War, mis en chantier en 1986 mais gardé au placard pendant deux ans jusqu’à une sortie cinéma catastrophique en 1988 qui poussera la petite boite à rester fondamentalement indépendante et anti-hollywoodienne. Il faut dire que le concept s’accordait mal au paysage politico-social de son temps: c’était les années Reagan, la glorification de la guerre par une administration ultra patriotique, anti-communiste et pro armes à feu. La mode  est à la violence et le cinéma livre ces Invasion USA, Rambo II, L’Aube Rouge et autres productions que tout b...

Lire...

Sid Haig (1939-2019)

On s’en doutait un peu depuis l’annonce de son hospitalisation en début de mois, mais l’éternel barbu Sid Haig s’en est allé, n’ayant finalement pas survécu aux complications liées à son infection pulmonaire. Il part malgré tout au très bel âge de 80 ans et avec un dernier film sortant actuellement dans les salles ! Une maigre consolation, même s’il faut admettre que le géant avait prit un sacré coup de vieux ces derniers temps, son apparition dans la bande-annonce de 3 From Hell le montrant plutôt amoindri. On préfèrera garder de lui l’image d’un gros dur au sourire carnassier, celle-là même qu’il n’a eu de cesse de nous montrer à travers une longue liste de bandes d’exploitation débridées et ultra violentes...

Lire...

Things II (1998)

Things II

(1998)

Malgré ses limitations budgétaires et techniques, le shot on video Things (l’américain, pas le canadien) a su se montrer assez divertissant et sympathique pour se démarquer de la concurrence. Les mauvaises langues diront même que c’est sans doute la meilleure chose que David S. Serling ait jamais produite au point de s’y accrocher comme à la prunelle de ses yeux encore de nos jours, afin de capitaliser dessus un maximum. Mais si ce premier opus a bénéficié de plusieurs éditions VHS et DVD à travers le temps et qu’il est assez simple de dénicher quelques informations au sujet du film, c’est loin d’être le cas pour sa suite tardive. Things II (ou Things 2 si l’on en croit l’écran-titre) voit le jour cinq ans plus tard, et c’est à peine si l’on peut confi...

Lire...

The Hole (2009) AKA. The Hole in 3D

The Hole

(2009)

The hole has been here since the world’s first scream.

Pauvre Joe Dante. Lui qui était autrefois l’un des grands noms du Fantastique, et dont la filmographie était connue par cœur de tous les fans du cinéma de Genre, le voilà presque oublié de tous. Plus personne ne fait attention à lui depuis la petite déception que fut Small Soldiers en 1998, et sa carrière de réalisateur s’est arrêtée nette après Les Looney Tunes Passent à l’Action en 2003. Après ça, plus rien hormis quelques projets de petites ampleurs: l’expérience Masters of Horror – très réussie – par deux fois, un segment pour le film à sketches Trapped Ashes et un épisode des Experts: Manhattan. Au moins a t-il trouvé un peu de réconfort dans Trailers From Hell, une sympat...

Lire...

Demon Slayer (2002)

Demon Slayer

(2002)

They’re whores, that makes them evil !

Parce que l’anime Demon Slayer est à la mode en ce moment, cela m’amusait d’exhumer ce Demon Slayer oublié de tous, un avatar de la hoodsploitation horrifique du début des années 2000 qui n’est pas sans rappeler les œuvrettes commanditées par Charles Band à la même époque (Cryptz, Killjoy, Ragdoll). Celui-ci tire son inspiration de Evil Dead, déplaçant l’action dans un bâtiment abandonné du ghetto et remplaçant le Necronomicon par un mélange peu réussi de mythologie Aztèque et de culture mexicaine...

Lire...