Western tagged posts

Gone Are the Days (2018)

Gone Are the Days

(2018)

Mis en boite en 2016 et ne débarquant que maintenant, Gone Are the Days aura un peu trainé avant de nous parvenir. Et en voyant le résultat, on peut facilement comprendre pourquoi: il est, de nos jours, pratiquement impossible de vendre ce type de western. Ces dernières années ont vu un retour en force pour ce genre pourtant déclaré mort depuis plus de 40 ans: le sympathique The Salvation avec Mads Mikkelsen, le surprenant Diablo avec Scott Eastwood, In a Valley of Violence de Ti West, les blockbusters que sont Django Unchained, Les 8 Salopards et le remake des 7 Mercenaires. N’oublions pas le violent Edge, pilote d’une série jamais tournée par Shane Black, et Bone Tomahawk, un quasi remake de La Colline à des Yeux avec des cowboys et des indiens...

Lire...

Les Sept Mercenaires

 

Les Sept Mercenaires
The Magnificent Seven (2016)

Mega CGR Centre, Tours (37)

 

Lire...

Les 8 Salopards

 

Les 8 Salopards
The Hateful Eight (2015)

Les Cinémas Studio, Tours (37)

 

Lire...

Cowboys & Envahisseurs

 

Cowboys & Envahisseurs
Cowboys & Aliens (2011)

MK2 Bibliothèque, Paris (75)

 

Lire...

True Grit

 

True Grit
(2010)

Pathé Charpenterie, Orléans (45)

 

Lire...

Lucky Luke

 

Lucky Luke
(2009)

Pathé Saran, Orléans (45)

 

Lire...

Cheval Mécanique – Essai cheval Steampunk

Voici une illustration conceptuelle d’un cheval mécanique faite par Nathalie, dans le cadre d’une histoire d’Alice dans le style steampunk. Une histoire clé dans la vie du personnage puisqu’il s’agit de celle où l’héroïne va découvrir une petite automate qui prendra vie, et l’accompagner durant un bon moment en devenant comme sa fille adoptive…

Ce dessin s’inscrit dans le cadre d’une petite série réalisée par l’artiste pour illustrer la nouvelle. Ici, il représente un moyen de transport du monde parallèle que visite Alice: un cheval mécanique fait de bois et de métal, fonctionnant par manivelle. Il se monte comme un véritable canasson mais ne possède aucune vie propre: ce n’est même pas un robot. Son origine remonte à la création même de l’histoire, qui se situe dans un ...

Lire...

Clint Eastwood zombie…

En fait non, pas du tout c’était juste pour déconner… L’illustration n’est pas un comic-book mais un simple dessin de couverture pour un numéro “collector” à l’issue de la parution de The Man with no Name, qui, comme son nom l’indique, est basé sur le personnage de L’Homme sans Nom de Clint Eastwood dans les fabuleux westerns de Sergio Leone (Pour une Poignée de Dollars / Et Pour Quelques Dollars de Plus / Le Bon, la Brute et le Truand). La couverture est signée par le dessinateur des couvertures des Marvel Zombies à la manière de ses détournements mode mort-vivants. Pour ce qui est du comic-book, il s’agit ici d’une histoire originale et non d’une reprise des films...

Lire...

Western Fantastique avec Wesley Snipes

Déchu de la saga Blade, qui se poursuit sans lui à travers une série télé, le pauvre Wesley Snipes se retrouve là où on l’avait trouvé: dans les abysses de la nullité cinématographique. Rappelons-nous le sous-Point Break avec Drop Zone et surtout le sous-Rollerball avec Future Sport ! Le pauvre acteur va maintenant retrouver ces joyeux produits des bas étages de vidéo-club avec le prochain GallowWalker, une sorte de Western post-apocalyptique complètement barré.

Réalisé par Andrew Goth (il pouvait pas choisir un meilleur pseudo celui-là), a qui l’on doit le déjà le plutôt bof Cold & Dark, GallowWalker se paie quand même le luxe d’avoir été tourné en Afrique du Sud (pas un “luxe” à proprement parler mais qui doit quand même être un petit plus question décors)...

Lire...

Premutos dans “Promesse”

Une nouvelle réalisation de Nathalie pour le personnage de Premutos. Il s’agit là encore d’une illustration tirée de la nouvelle Promesse (toujours inachevée) que j’ai écrit il y a longtemps. L’image représente l’entrée du Chaosien dans le saloon où se déroule la plus grande partie de l’histoire. Peint à l’aquarelle, le dessin n’a pas été conçu sur papier kraft contrairement au précédent parce que le projet d’origine a été mit de côté depuis quelques temps déjà et que nous n’y avons plus repensé a la création de cette pièce. De ce fait l’illustration a été réalisée dans un format beaucoup plus important et la peinture a nécessité un plus grand travail. Premutos apparait là de manière quasi fantomatique, comme décrit dans la nouvelle. Merci au rendu de l’éclairage tamisé...

Lire...