Teensploitation tagged posts

Getting Lucky (1990)

Getting Lucky

(1990)

I’m not Jesus Christ, I’m a Leprechaun.

Getting Lucky, étrangement retitré Bikini Boy chez nous, est la tentative un peu triste du producteur Philip J. Jones de livrer une sex comedy pour teenagers dans l’esprit de Zapped ! et Une Créature de Rêve. Sans surprise le résultat ressemble beaucoup à son film précédent, Princess Warrior, dont il partage la même nature de softcore camouflé en film tout public (!) avec un humour au ras des pâquerettes et un rendu ultra cheap. Par là je veux dire que la chose fut filmée en deux semaines sans le moindre permis, et avec une chaise roulante pour effectuer les travellings de caméra...

Lire...

Class of Nuke ‘Em High (1986)

Class of Nuke ‘Em High

(1986)

Avec pas moins de cinq personnes au scénario et deux réalisateurs, on pourrait croire que Class of Nuke ‘Em High va droit à la catastrophe et, considérant l’ambiance anarcho-punk des productions Troma en général, on imagine déjà le désastre. Tout laisse présager un film chaotique sans queue ni tête alignant les gags pipi-caca, les enjeux caricaturaux et les comédiens surjouant à l’extrême. Et pour être honnête il y a effectivement un peu de cela dans le résultat final. Oui mais voilà, par un étonnant miracle, non seulement ce titre se trouve être d’une très bonne tenue techniquement parlant, surpassant aisément ses prédécesseurs comme The Toxic Avenger dans ce domaine, mais il se trouve même être plus intéressant qu’il n’y p...

Lire...

Surf Party (2009) AKA. Endless Bummer

National Lampoon Presents

Surf Party

(2009)

Et si je regardais de la merde pour changer ?

C’est à peu près ce que je me suis dis en choisissant de voir cette production National Lampoon. Personne n’est dupe quant à la qualité du label de nos jours: celui-ci représentait autrefois une valeur sûre de la comédie, avec des titres comme Animal House, la parodie de slasher Class Reunion avec Gerrit Grahams et la série des Vacation, avec Chevy Chase – ou même des trucs grossiers comme Alarme Fatale, qui était encore drôle. Mais depuis l’avènement American Pie, la marque n’a de cesse de se vautrer dans le ridicule en produisant à la chaine des DTV trash et vulgaires “pour jeunes”...

Lire...

Les Beaux Gosses

 

Les Beaux Gosses
(2009)

UGC Ciné Cité La Défense, Paris (92)

 

Lire...

Teen Wolf (1985)

Cet article remplace le petit texte écrit le mois dernier qui faisait office de chronique du film. Le lecteur curieux pourra le retrouver en suivant ce lien.

Teen Wolf

(1985)

C’est en 1985 que Michael J. Fox se fait connaître avec Retour vers le Futur. La même année, on peut le retrouver dans ce Teen Wolf, petite comédie fantastique où le pauvre garçon se voit cantonné au même rôle d’étudiant maladroit (au Brésil le film s’appelle O Garoto do Futuro – le garçon du futur – et dans la version italienne son personnage est même rebaptisé Marty !). Cette fois il ne voyage pas dans le temps mais se rend compte qu’il est un loup-garou. Enfin en quelque sorte parce que vu la tronche on dirait plus un croisement entre le Wookie et Dr. Zaius…

Scott Howard...

Lire...

Teen Wolf (1985)

1985. Retour vers le Futur sort au cinéma, le film fait un carton et Michael J. Fox devient célèbre.

La même année, on le retrouve dans ce Teen Wolf, petite comédie fantastique où le pauvre garçon se voit cantonner au même rôle d’étudiant maladroit. Cette fois il ne voyage pas dans le temps mais se rend compte qu’il peut subitement se transformer en loup-garou.
D’abord très gêné, il comprend vite comment tirer le bon côté de la chose et en profite pour devenir la star de l’équipe de basket de son lycée, emballer la fille qui lui plaît malgré celle qui lui colle au train depuis toujours et faire le poirier sur le toit du van de son copain… Et c’est tout ! Une comédie fantastique très très légère donc, ne comportant pour ainsi dire pratiquement aucun gags et qui est terriblement d...

Lire...

Ghoulies III (1991) AKA. Ghoulies Go To College

Ghoulies III

(1991)

Grand fidèle à Charles Band et à la Full Moon / Empire Pictures, John Carl Buechler a participé à l’élaboration et la confection des effets spéciaux de la plupart des films de la firme. Créateur de dizaines de monstres en tous genres (Troll, Demonic Toys, Glutors ou Carnosaur) et responsable des trucages sur des productions de plus grande ampleur (Prison, From Beyond, les quatrièmes Freddy et Halloween, le septième Vendredi 13 et Re-Animator 1 et 2 même si non crédité pour le premier), il fut également le tout premier spécialiste du genre à passer derrière la caméra pour entamer une carrière de réalisateur. Étant à l’origine du design des petits démons de la série Ghoulies, il se retrouve à diriger ce troisième épisode.

Un tro...

Lire...