1980s tagged posts

Harvey Michaels, la Mouche – Magnum, P.I. (1987)

Lost (and found) in the 5th Dimension

Épisode 27

HARVEY MICHAELS, LA MOUCHE

Magnum, P.I. (1987)

saison 7, épisode 16

Aidez-moi monsieur Magnum, aidez-moiiiiiii !

harveymichaelsmouchemagnum (7)

Si elle a fait l’objet d’un reboot depuis peu, la vieille série Magnum avec ce moustachu Tom Selleck reste encore dans toutes les mémoires grâce à sa musique entrainante, ses personnages amusants et le précieux savoir-faire de son producteur Donald P. Bellisario, véritable empereur de la télé en son temps puisqu’on lui doit également Arabesque, Code: Quantum, JAG, Supercopter, et plus récemment NCIS. Que des succès faisant chacun l’objet de petits cultes plus ou moins important à travers la pop culture d’hier comme d’aujourd’hui. Et c’est intéressant puisque ces shows ne datent pas d’hier, Magnum lui...

Lire...

Snake Eater II: The Drug Buster (1989)

snakeeater2 (1)

Snake Eater II: The Drug Buster

(1989)

snakeeater2 (8)

En 1989 sort Snake Eater, un film d’action qui propulse son héros, un McGuyver de la guérilla, dans l’univers du survival à la Massacre à la Tronçonneuse. En 1989 sort également Snake Eater II, suite tournée back-to-back avec son prédécesseur et réunissant la même équipe créative. George Erschbamer reste à la réalisation, les producteurs John Dunning et Michael Paseornek s’occupent toujours du scénario (cette fois aidés d’un troisième larron, Don Carmody, collègue ayant bossé sur les mêmes films qu’eux) et naturellement Lorenzo Lamas reprend le rôle de Jack “Soldier” Kelly, ancien militaire devenu flic à la brigade anti-drogue...

Lire...

The Brain (1988)

thebrain (15)

The Brain

(1988)

– Look, its tail is growing.
– Spinal cord, Verna. It’s a brain, not an animal.

thebrain (3)

Par l’équipe responsable des pas très fins Alien Warrior et Bloody Birthday, j’ai nommé le scénariste Barry Pearson et le cinéaste Ed Hunt, voici venir The Brain, une grosse série B en caoutchouc qui, comme son titre l’indique, traite d’un gros cerveau. De la matière grise extraterrestre et carnivore qui dévore ses proies autant qu’elle les asservie à l’aide de ses ondes mentales surpuissantes. De la pure science-fiction grossière des années 50 qui a priori n’est pas sans évoquer certaines références en la matière comme The Brain From Planet Arous et Donovan’s Brain...

Lire...

Bloody New Year (1987)

bloodynewyear (12)

Bloody New Year

(1987)

bloodynewyear (8)

Quand Norman J. Warren, le sympathique réalisateur d’Inseminoid et Satan’s Slave se lance dans la production de Bloody New Year, il ne s’attend certainement pas à ce qu’il s’agisse de son dernier film. Ce qui devait être un simple nouveau projet va se transformer en véritable cauchemar pour lui au point qu’il démissionnera après le tournage, incapable d’en supporter d’avantage. La faute avant tout aux producteurs contre lesquels il dû lutter du début à la fin, les bonhommes n’étant pas des fans du genre horrifique comme lui. Ce qui s’avère problématique quand toute l’idée est ici justement de rendre hommage aux séries B des années 50...

Lire...

Iced (1988)

iced (12)

Iced

(1988)

I didn’t have any tits, hardly.
And I was terrified my secret would be discovered.
I stuff my bra with toilet paper.

iced (1)

Les slashers hivernaux ont ce petit quelque chose d’attirant grâce à leur cadre différent des camps de vacances ensoleillés que propose le genre à longueur de temps. Le sang colorant la neige est un effet visuel efficace tandis que l’idée du froid apporte un semblant d’inconfort qui fonctionne pour la tension et l’isolation des protagonistes. Ils demeurent une espèce rare cependant, et si en plus on retire de la liste ceux qui se classent sous la thématique de Noël, on se retrouve seulement avec une petite poignée de représentants: Blood Tracks, Curtains, Détour Mortel 5, Shredder, et bien sûr ce Iced dont le titre évoque tant la glac...

Lire...

Snake Eater (1989)

Generated on March 23, 2015, 7:58 pm

Snake Eater

(1989)

Jack Kelly, a former Marine and undercover agent, was found dead today.
Cause of death: excessive masturbation, due to extreme boredom while waiting for a drug bust.

snakeater (11)

Lorenzo Lamas, tout le monde semble le connaitre malgré que sa filmographie ne propose pas un seul grand film, pas un seul gros succès qui aurait pu permettre d’établir son nom. Toute sa réputation repose en fait sur sa participation à une vieille série connue chez nous sous le titre du Rebelle: l’image de l’acteur, cheveux long, tatouages sur les bras, chevauchant une Harley Davidson tandis qu’un narrateur raconte son passé tragique, est devenu culte même pour ceux qui n’ont jamais vu un seul épisode du show. C’est ainsi depuis 1992 et c’est encore le cas maintenant...

Lire...

Amazons (1986)

amazons (1)

Amazons

(1986)

amazons (4)

Il semble inutile de rappeler à quel point le Conan le Barbare de John Milius a marqué son monde en 1982, engendrant toute une nouvelle vague de films typés heroic fantasy, ou plus précisément sword and sorcery, à travers le monde. Pas la peine d’en faire tout une autre introduction, et d’ailleurs l’ouvrage By The Sword de l’ami et collègue Thierry Augé a déjà fait tout le boulot sur le sujet. Quoiqu’il en soit cela aura fait le pain béni de deux producteurs argentins de l’époque, j’ai nommé Alejandro Sessa et Héctor Olivera, qui produisirent quelques uns des plus célèbres représentants du genre: The Warrior and the Sorceress, avec son héroïne topless durant tout le film, Deathstalker et Barbarian Queen, deux œuvres où tout le monde passe son temps...

Lire...

CreepTales (1993)

ROAD TO HALLOWEEN VII

creeptales (16)

CreepTales

(1993)

creeptales (2)

Plus un film est obscure, plus il est difficile de trouver la moindre information à son sujet, ce qui dans certains cas peut entrainer une véritable confusion avec tout un tas de renseignements contradictoires. CreepTales n’échappe pas à la règle, et peut-être aurez-vous remarqué que je l’ai classé à l’année 1993 dans l’en-tête de l’article tandis que l’IMDb le range plutôt à 2004. Une sacrée différence qui se complique d’autant plus que d’autres chroniqueurs évoquent aussi 1986 ou 1989 à l’occasion, alors qu’en est-il ? Et bien il se trouve que tout le monde à raison (sauf IMDb bien sûr, qui a simplement listé la date de sortie du DVD de BCI/Eclipse). Le fait est que cette anthologie horrifique à la Creepshow n’a pas é...

Lire...

Le Retour des Morts-Vivants, le manga ! | Monthly Halloween #3 (1986)

ROAD TO HALLOWEEN VII

Monthly Halloween #3

Battalion – The Return of the Living Dead

(1986)

Oui, je sais. Comment un magazine peut-il s’appeler Monthly Halloween quand on ne célèbre Halloween qu’une fois par an ? Le fait est que cette revue n’a en réalité aucun rapport avec la fête de la Toussaint, le nom n’étant là que pour montrer son affiliation avec le genre Horrifique. Alors certes, ce n’est pas terrible de lancer ce Road to Halloween avec un faux représentant de la saison, mais si l’on regarde bien il y a une petite citrouille sur la couverture et la maquette fait l’effort d’écrire “Halloween” au milieu de tous ces kanji, donc en ce qui me concerne cela suffit amplement...

Lire...

Blue Monkey (1987) | Insect !

bluemonkey (18)

Blue Monkey

(1987)

bluemonkey (11)

Vers la fin des années 80, le producteur Sandy Howard signe un contrat de trois films avec la RCA-Columbia, assurant la distribution en salle de petits films d’exploitation à faible budget. Le voilà donc à superviser en même temps la mise en chantier de chacun de ces titres: l’actioner Nightstick, avec Leslie Nielsen, le film d’horreur Dark Tower, sans lien avec Stephen King, et le thriller médical Green Monkey, qui s’inspire de l’horrible propagation du SIDA qui affolait alors tout le monde. Le titre est notamment issu de la théorie voulant que le virus serait originaire de l’espèce des vervets, ou singes verts d’Afrique, et le scénario co-écrit avec George Goldsmith (Les Démons du Maïs, d’après Stephen King pour le coup) ne parlait de rien d’autre q...

Lire...