Preview – Jack Brooks: Monster Slayer

 

Enfant, Jack Brooks est témoin du massacre de sa famille. Désormais il vit avec une rage qu’il doit contrôler. Devenu plombier, il s’occupe un beau jour de la tuyauterie du professeur Crowley et libère sans le savoir une force démoniaque. Crowley, possédé, va alors se transformer en monstre et Brooks décide de lutter plutôt que de fuir. Ce faisant, il se rend également compte que la fureur qui le ronge est liée précisément à ces évènements… Voilà le pitch de Jack Brooks: Monster Slayer, une petite série B pas si petite que ça au vu des quelques moyens déployés. Le film, hommage évident au monster movie des années 80, se complet dans les effets spéciaux old school et se montre plein de promesses. Seulement voilà, on espère que les promesses seront tenues.

 

 

On note immédiatement la présence de Robert “Freddy” Englund au générique, lequel interprète le professeur Crowley. Ne pas jubiler pour autant car il semble évident que celui-ci ne viendra uniquement que pour cabotiner en début de métrage avant de s’éclipser. Un peu comme David Carradine dans Dead & Breakfast par exemple. Toutefois le changement de Englund en une grosse bestiole à tentacules n’est pas sans renvoyer au sort de l’excellent Michael Rooker dans Horribilis, et on espère sincèrement que James Brooks ressemble à ce dernier.

Si l’œuvre ne semble pas spécialement gore, il apparaît clair en revanche qu’elle sera bourrée de créatures farfelues comme au bon vieux temps des House. Et à House II justement on pense, avec ce personnage de vieux réparateur et aventurier qui apparaissait le temps de quelques scènes. Un protagoniste amusant qui n’était hélas pas assez développer dans le film, mais dont le concept semble ici reprit. Si James Brooks se voit un jour suivit d’une ou plusieurs séquelles, il sera presque possible d’y placer House II en dernière place tant les univers semblent liés. Autant dire que si on est pas à l’abri d’une fausse bonne série B (comme Dead & Breakfast ou Sœurs de Glace en leur temps), on espère beaucoup de James Brooks. Croisons les doigts !

 

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>