Monthly Archives janvier 2006

Chris Penn (1965-2006)

Ce 24 janvier, Christopher Penn nous a quitté.

Frère de l’acteur/réalisateur Sean Penn, Chris Penn n’a pas profité du même succès critique et public que ce dernier, mais avait une certaine notoriété malgré tout en tant que second couteau réputé et grande gueule du cinéma. Avec sa tronche reconnaissable entre milles, Chris Penn était un de ces acteurs rendant tout de suite un film meilleur, ne passant jamais inaperçu. Un talent certain mais, bien souvent, jamais exploité.
Né le 10 octobre 1965 il débuta avec son frère mais prit très vite ses distances. Au côté de Kevin Bacon dans Footlose (aucun n’était connu alors), on a pu le voir par le suite dans l’excellent western Pale Rider de Clint Eastwood. Après quelques série B (Retour à la Rivière Kwaï, Best of the ...

Lire...

Pompoko (Heisei Tanuki Gassen Pompoko, 1994)

Cette année 2006 marque le boom du Studio Ghibli dans notre pays. Alors que Porco Rosso va être édité en DVD et que Mon Voisin Totoro aura même droit à un passage sur grand écran, ce mois de janvier nous aura permis de retrouver le très sympa Château Ambulant en DVD tandis que Pompoko a eu sa place au cinéma. Datant de 1994, il s’agit d’une collaboration entre le grand Miyazaki et Isao Takahata (Le Tombeau des Lucioles, chef d’œuvre absolu), réalisé par ce dernier, qui narre l’histoire de Tanukis (petites bestioles japonaises cousines du raton laveur) voyant leur forêt menacer par l’urbanisation de l’Homme sur leur territoire. Horrifié de voir leurs montagnes et leurs arbres disparaître, ils décident de réagir et se préparent à la guerre...

Lire...

Monster Allergy, T.11: Le Souffle du Mugalak

Sortie aujourd’hui du 11ème tome de cette très sympathique série.

Faisant office de suite direct à l’album précédent (c’est assez rare sur cette série), nous retrouvons donc Elena et Zick prisonniers de ses sorcières d’Anguanes, et toujours sur les traces du dragon Mugalak afin de lui voler son souffle… Comme tout Monster Allergy il se lit très vite, et on peut même le trouver inférieur aux deux derniers tomes… Cependant il faut qu’on se le dise, ce volume 11 est plus un album de transition qu’autre chose. Car au final, il ne se passe pas grand chose: Elena et Zick s’enfuit rapidement de l’arbre creux, puis Zick part tout seul affronter le Mugalak. Fin.

On peut donc regretter un enchainement beaucoup trop rapidement ainsi qu’un délaissement d’Elena qui se fait pas mal ressentir...

Lire...

The Deadly Spawn en DVD

Un nouvel éditeur DVD français vient d’arriver. Son nom: Le Chat qui Fume. Celui-ci a décidé de sortir pas mal de films Fantastiques sur notre territoire, et c’est tout à son honneur quand on connait le dédain du réseau de distribution de notre pays pour le genre.
Là où on comprend que l’on a peut-être affaire à des bons gars, c’est que le premier titre annoncé est un film devenu rare chez nous: The Deadly Spawn. Une grosse série B bien gore avec de gros gloumoutes comme on adore. Je n’ai pas vu le film mais selon quelques extraits (vu sur Terror Tape pour les connaisseurs), j’avais toujours rêvé de mettre la main dessus. Comme quoi il faut savoir garder espoir.

Prévu pour le 15 mars, le DVD sera carrément édité en digipack avec une foule de suppléments (visiblem...

Lire...

Fangs (2002)

Fangs

(2002)

Pas grand chose à dire sur ce petit produit dans la lignée des Nu Image et autres UFO. Marchant sur les traces du déjà bof Bats, Fangs n’est qu’un petit téléfilm ridicule calibré pour les soirées en famille sur les chaînes câblés.

L’histoire se déroule dans le petit bled de Scottsville où une horde de chauve-souris génétiquement modifiées s’échappent de leur laboratoire (situé en pleine université) pour s’en aller faire quelques victimes...

Lire...

Zombi Holocaust (1980)

Zombi Holocaust

(1980)

En 1979 George A. Romero triomphe avec son cultissime Zombie et les italiens tentent de profiter du succès, accouchant alors d’un Enfer des Zombies (alias Zombi 2) réalisé par Lucio Fulci tout bonnement formidable. Fabrizio De Angelis, producteur, pense avoir trouvé une affaire rentable alors que son pays est pris d’une véritable zombiemania. Au même moment Ruggero Deodato livre également un film qui fera un effet bombe: Cannibal Holocaust. Les cannibales deviennent eux aussi à la mode et De Angelis, opportuniste, décide d’exploiter le filon (laissant alors tomber Fulci et son Frayeurs) en produisant un film unique et novateur qui… mélange les deux genres ! De là va naître Zombi Holocaust, dont le titre lui-même mixe ses deux sources d’insp...

Lire...

Blade, la série TV

Blade, un ancien personnage de comics que l’on avait oublié jusqu’à ce que David Goyer ne le fasse revenir sous les traits de Wesley Snipes dans un film qui avait été une très agréable surprise… Puis il écrivit sa suite et le génial Guillermo Del Toro en avait fait un pur film de fanboy, qui plait ou non, mais en tout cas visuellement impressionnant et ultra jouissif.
A l’époque, Goyer et Del Toro annonçait même un Blade III très excitant: le Daywalker ne vieillissant que très peu, on le retrouvait dans le futur où les vampires ont étendus leur domination sur le monde, utilisant les humains comme poches de sang vivantes (idée aperçue dans une scène coupée du premier film) et gardés prisonniers dans des camps de concentration. Au lieu de ça, le Blade: Trinity nous es...

Lire...

Equilibrium (2002)

Injustement considéré comme un mauvais ersatz de Matrix à sa sortie en salle, Equilibrium est un bon petit film auquel il convient de rendre justice. L’histoire, classique, est celle d’une société futur au lendemain d’une troisième Guerre Mondiale. Afin de préserver le monde d’un nouveau conflit, il a été décidé que l’Homme ne devrait plus jamais ressentir les émotions. C’est ainsi que le Père, une entité invisible mais omniprésente par le biais d’écrans, diffusant sans cesse ses messages, distribue à sa population une drogue permettant l’annihilation complète des sentiments...

Lire...

Teen Wolf (1985)

1985. Retour vers le Futur sort au cinéma, le film fait un carton et Michael J. Fox devient célèbre.

La même année, on le retrouve dans ce Teen Wolf, petite comédie fantastique où le pauvre garçon se voit cantonner au même rôle d’étudiant maladroit. Cette fois il ne voyage pas dans le temps mais se rend compte qu’il peut subitement se transformer en loup-garou.
D’abord très gêné, il comprend vite comment tirer le bon côté de la chose et en profite pour devenir la star de l’équipe de basket de son lycée, emballer la fille qui lui plaît malgré celle qui lui colle au train depuis toujours et faire le poirier sur le toit du van de son copain… Et c’est tout ! Une comédie fantastique très très légère donc, ne comportant pour ainsi dire pratiquement aucun gags et qui est terriblement d...

Lire...

Virus Cannibale (Virus – L’Inferno dei Morti Viventi, 1980)

Aaah un Bruno Mattei. Un homme dont on pourrais parler des heures… Virus Cannibale compte parmi ses plus grandes œuvres. Un des plus grands nanars de tous les temps, une film qui en devient presque cosmique et qui a atteint une réputation ultra-culte dans le domaine du Bis italien, exactement comme Les Rats de Manhattan du même auteur. Virus Cannibale devait, à la base, être un film à message. Un film dénonçant l’exploitation du tiers-monde, de l’Afrique, une sorte de J’accuse ! où la pauvre minorité, entièrement décimée par les grandes puissances, se relevaient d’entre-les-morts pour aller combattre ses oppresseurs. Dans les mains de Mattei, ce brûlot contestataire devient un sous-Zombie de pacotille où une petite fuite dans une usine secrète contamine la population de Nouve...

Lire...