Yearly Archives 2020

The Terror of Hallow’s Eve (2017)

ROAD TO HALLOWEEN VII

theterrorofhallowseve (1)

The Terror of Hallow’s Eve

(2017)

theterrorofhallowseve (5)

Todd Tucker, c’est une carrière discrète mais très complète dans les effets de maquillage, ayant débuté sur la vieille série The Flash avant d’exploser à Hollywood pour se retrouver sur à peu près toutes les grosses productions auxquelles vous pouvez penser: Apocalypto, Hannibal, Pirates des Caraïbes, Watchmen, Hannah Montana… Seulement voilà, le bonhomme a aussi fait ses premières armes du côté de Charles Band avec The Pit and the Pendulum et Subspecies, alors quand il décide de passer à la réalisation pour s’amuser un peu, cela donne des trucs farfelus comme Monster Mutt et ce The Terror of Hallow’s Eve, tous blindés de grosses créatures poilues et / ou baveuses rappelant le bon vieux temps de la Full Moo...

Lire...

CreepTales (1993)

ROAD TO HALLOWEEN VII

creeptales (16)

CreepTales

(1993)

creeptales (2)

Plus un film est obscure, plus il est difficile de trouver la moindre information à son sujet, ce qui dans certains cas peut entrainer une véritable confusion avec tout un tas de renseignements contradictoires. CreepTales n’échappe pas à la règle, et peut-être aurez-vous remarqué que je l’ai classé à l’année 1993 dans l’en-tête de l’article tandis que l’IMDb le range plutôt à 2004. Une sacrée différence qui se complique d’autant plus que d’autres chroniqueurs évoquent aussi 1986 ou 1989 à l’occasion, alors qu’en est-il ? Et bien il se trouve que tout le monde à raison (sauf IMDb bien sûr, qui a simplement listé la date de sortie du DVD de BCI/Eclipse). Le fait est que cette anthologie horrifique à la Creepshow n’a pas é...

Lire...

Le Retour des Morts-Vivants, le manga ! | Monthly Halloween #3 (1986)

ROAD TO HALLOWEEN VII

Monthly Halloween #3

Battalion – The Return of the Living Dead

(1986)

Oui, je sais. Comment un magazine peut-il s’appeler Monthly Halloween quand on ne célèbre Halloween qu’une fois par an ? Le fait est que cette revue n’a en réalité aucun rapport avec la fête de la Toussaint, le nom n’étant là que pour montrer son affiliation avec le genre Horrifique. Alors certes, ce n’est pas terrible de lancer ce Road to Halloween avec un faux représentant de la saison, mais si l’on regarde bien il y a une petite citrouille sur la couverture et la maquette fait l’effort d’écrire “Halloween” au milieu de tous ces kanji, donc en ce qui me concerne cela suffit amplement...

Lire...

Black Lagoon #4 – Sommaire

La saison d’Halloween commence à peine que déjà les choses bougent: Black Lagoon Fanzine #4 débarque bientôt ! La news est tombée hier, mais comme j’étais occupé à garder ma petite nièce et mon neveu j’ai dû faire l’impasse. Oh je sais, vous vous en foutez, mais j’avais besoin de mettre quelque chose dans mon intro avant de bêtement copier / coller le message d’annonce original que voici:

Grands brûlés des bois, goules squelettiques, sorcières pustuleuses et ectoplasmes vengeurs, le temps est venu de nous réunir au lagon noir, où nous attendra le quatrième numéro de Black Lagoon Fanzine, prêt pour une sortie des eaux courant de ce mois d’octobre, au pire au début du suivant...

Lire...

No Solicitors (2015) AKA. No Visitors

No Solicitors

(2015)

Le CV de John Callas n’est pas bien épais mais peut valoir le coup d’œil malgré tout, en cela que le bonhomme est sans doute la seule personne au monde a être passé d’un poste d’assistant manager sur Raging Bull pour atterrir comme assistant réalisateur sur La Colline à des Yeux 2. A son actif, un seul véritable film: Lone Wolf. C’était en 1988, et après ça plus rien jusqu’à son retour surprise en 2015 avec ce No Solicitors qu’il écrit, produit et réalise. Pas du gros budget bien sûr, qui d’ailleurs passa complètement inaperçu durant plusieurs années avant de sortir en catimini sous différent(s) titre(s). Tourné sous le nom de Death by Solicitation, son projet devient ensuite No Solicitors et se transforme occasionnellement en No Visitors po...

Lire...

Karate Warrior (1987)

Karate Warrior

(1987)

Lorsque Karate Kid 2 sort sur les écrans en 1986, le producteur Fabrizio De Angelis se sent tout inspiré et décide de créer sa propre version du film avec une histoire pratiquement identique mais empruntant également au premier opus. Sa copie, intitulée Il Ragazzo dal Kimono d’Oro (le garçon au kimono d’or) en Italie, et plus génériquement Karate Warrior à l’international, deviendra l’air de rien une véritable saga comptant pas moins de six films et six téléfilms ! D’autant plus impressionnant que cet épisode fondateur ne raconte finalement pas grand chose si ce n’est une poignée de clichés, et ne propose que très peu d’arts martiaux...

Lire...

By The Sword, retour et avis

Copain de galère sur les festivals Bloody Week-end, Sandy Foulon vient récemment de venir à bout de By The Sword, l’ouvrage du camarade Thierry Augé dédié à l’Heroic Fantasy au cinéma. Il a ainsi partagé son avis positif sur Facebook avec une petite photo du bouquin parmi d’autres pièces de sa collection. Comme j’accumule le retard j’en profite pour partager ses compliments et rappeler aux intéressés qu’il existe toujours quelques exemplaires disponibles du livre à la petite boutique de Médusa, comme l’a justement fait savoir son tenancier Didier Lefevre il y a quelques temps. Et pour les autres, prière de faire un petit tour du côté de La Séance à Roggy, le site de l’auteur qui a justement ranimé l’esprit du fanbook à l’occasion d’une petite chronique sur ce Valhal...

Lire...

Dan Hicks (1951-2020)

I know it hurts baby, but everything’s going to be fine.

– Jake, Evil Dead 2

Entre un célèbre Joel Schumacher et un légendaire Ennio Morricone, la disparition de Dan Hicks est passé pratiquement inaperçu et cela est plutôt dommage. Bien sûr il n’était pas une grande figure hollywoodienne ni même un grand acteur à la filmographie longue comme le bras, mais dans le petit milieu de la série B il était une trogne inoubliable et second couteau rare mais toujours appréciable. Car le bonhomme était fun, il n’y a pas d’autre façon de le dire. Né à Pontiac dans le Michigan, il faisait partie de la “famille Raimi” au même titre que Bruce Campbell ou Scott Spiegel, ayant développé une forte amitié avec les créateurs de la saga Evil Dead dans laquelle il joua l’u...

Lire...

Joel Schumacher (1939-2020)

Il y a presque deux semaines nous apprenions avec surprise la disparition du réalisateur Joel Schumacher, tristement décédé du cancer ce 22 Juin. Avec surprise non pas en raison des causes de sa mort, mais plutôt de son grand âge puisqu’il nous a quitté à 80 ans. Et oui, le bonhomme était bien plus vieux que l’on croyait, ayant en fait débuter sa carrière durant les Seventies comme scénariste et costumier pour quelques comédies musicales après avoir été un temps fashion designer. Car Wash, Sparkle, The Wiz… Tout de suite cela explique beaucoup de choses quant à l’esthétisme de ses tristement célèbres Batman, films pour lesquels la plupart se souviendront de lui...

Lire...

The Meg (2018)

The Meg

(2018)

Holala, quel film oubliable ! Pensez ce que vous voulez des gros blockbusters américains à la mode du genre films Marvel ou Fast and Furious, mais au moins ceux-là proposent quelque chose pour justifier leur nature de film à grand spectacle. Bons ou mauvais, originaux ou pâles imitateurs, ils essaient tous un minimum de se faire remarquer pour faire gagner quelques dollars à leurs producteurs. The Meg, en revanche, n’a aucune idée de ce qu’il doit montrer à l’écran et se trouve ainsi dépourvu de toutes scènes remarquables. Il n’y a là-dedans rien qui n’ait été déjà vu ailleurs, en mieux ou en pire, rien de particulièrement raté ou réussi, et donc rien qui ne puisse déclencher la moindre émotion au spectateur. Seule exception: ce money shot vu dan...

Lire...