Insectes et autres rampants tagged posts

Le Manuel des Monstres, N°58 – Insectes Extradimensionnels

Le Manuel des Monstres

Entrée #58

Insectes Extradimensionnels

Voici une petite bande d’insectes hideux venus d’une autre dimensions. Ils ont été introduit dans notre monde par l’Operatus d’Artemis Windthrope, une machine qui peut altérer notre réalité. Ces créatures sont dangereuses et carnivores.

Elles essaieront de vous mordre, mais il est plus probable qu’elles tentent de s’emparer de votre corps en pénétrant dans votre cerveau ! Elles possèdent un exosquelette leur permettant de ramper comme n’importe quelle autre bestiole, mais peuvent en sortir à la manière d’un bernard-l’hermite. Le “véritable” insecte passera alors dans votre organisme à travers une plaie pour vous parasiter.

Source: Psyclops

Lire...

Le Bazar du Bizarre – Œuf de Kleptes Virgo

Kleptes Virgo (lit: virgin thief, la voleuse de vierge), ou She-Mantis, est une espèce d’insecte unique et très rare évoquant les créatures mythologiques comme la Sirène ou les Harpies. On en retrouve difficilement la trace car les spécimens ont la capacité de prendre une forme humaine pour se fondre dans la civilisation. Il ne s’agit rien de moins qu’une race de mantes religieuses géantes, faisant la même taille qu’un être humain. La femelle a cependant besoin d’un humain mâle pour fertiliser ses œufs, aussi prend t-elle généralement l’apparence d’une belle jeune femme et utilise ses phéromones pour attirer ses proies dans son antre. Là, elle s’accouple avec ses victimes sous sa véritable forme avant de dévorer leurs têtes, comme toutes mantes religieuses dignes de ce nom...

Lire...

Le Bazar du Bizarre – Insecte de la Forêt Amazonienne

bazarbizarreinsecteinconnu (1)

bazarbizarreinsecteinconnu (8)

Voici notre premier petit pensionnaire pour notre section animalerie. Et quel invité puisqu’il s’agit d’un insecte d’origine totalement inconnue et tout à fait unique en son genre. Disposant a la fois d’un endosquelette ET d’un exosquelette, il est également asexué et trouve son moyen de reproduction dans le parasitage d’autres organismes. Il fut découvert très récemment au Brésil par un éminent entomologiste, le Pr. Malcolm Wolf. Dans une lettre qu’il a rédigé, il explique que cette espèce a pour habitude d’habiter les nids d’oiseaux ou d’autres petits animaux, et de les parasiter au moyen de son proboscis avec lequel il boit le sang de ses proies. Se faisant, il lui injecte une toxine qui contient une certaine protéine, laquelle une fois dans le flux sanguin envahie l’A.D.N...

Lire...

Ticks (1993) | Infested

Ticks

(1993)

Produit par le goreux Brian Yuzna (Society, les deux Le Dentiste) et réalisé par Tony Randel a qui l’on doit les très sympathiques Hellraiser II et Amityville 1993, ce Ticks est une grosse série B à l’ancienne des plus sympathique. S’il n’est pas original et très probablement conçu comme une copie de Arachnophobie sorti trois ans plus tôt (et les tiques sont des arachnides, ce qui porte parfois à la confusion ici vu leur taille), le film aurait pu avoir un intérêt très limité s’il s’était contenté d’aligner les scènes d’attaques sanglantes. A la surprise générale, Ticks se montre plutôt chiche à ce sujet et se caractérise plus par son atmosphère amusante et son hommage aux films de SF des années 50.
L’histoire nous montre comment ...

Lire...

Slugs (1982)

Shaun Hutson

La Mort Visqueuse

Slugs

(1982)

Grand écrivain de livres horrifiques et gore, Shaun Hutson a pondu de nombreux romans sous une dizaine de pseudonymes (Nick Blake et Robert Neville (!) pour les plus connus) et possède une grande réputation qui lui a valu d’être surnommé le Parrain du Gore, ou le Shakespeare du Gore. L’écrivain se montre très grand fan de football mais aussi (et surtout) de hard rock, un genre musical qui n’est pas sans faire écho à son style de prédilection et qui s’accorde d’ailleurs parfaitement a la lecture de ses écrits, bien souvent dans la veine des EC Comics (Tales From the Crypt pour les plus célèbres) et leur contes horrifiques outranciers mais absolument fun. Avec Slugs, version trash des Rats de James Herbert, il signe ici son...

Lire...

Webs (2003)

Webs

(2003)

Petit téléfilm de Sci-Fi Channel calibré pour les samedi soirs, Webs est être l’une de ces multiples productions au rabais prévues pour animer la chaîne productrice. Au mieux un nanar, au pire un navet, ce genre de film est supposé être visible par le grand public et prive donc les aficionados de tout ce qui pourrait leur plaire (édulcoration maximisé, scénario prétexte, pas d’insultes, de violence graphique ou d’ambiance glauque). Les exemples sont très nombreux et rien n’indique que Webs fait exception, et pourtant c’est bel et bien à une vraie petite série B que l’on a affaire !

L’histoire est pourtant à la limite du ridicule: à Chicago, une équipe d’électriciens arrive dans un immeuble abandonné pour en couper le courant avant la démo...

Lire...

Nanarland: on s’est fait avoir – Webs

Fiche de film faite sur le forum de Nanarland, dans la catégorie “On s’est fait avoir”. Une section où l’on évoque des films que l’on pensait être des nanars mais qui ne le sont finalement pas, ou bien parce que trop mauvais pour être amusant, ou bien parce qu’ils sont meilleurs qu’on ne le pensait. On n’y écrit pas véritablement de chronique mais plutôt un petit texte où l’on évoque brièvement pour quelles raisons le film n’entre pas dans la catégorie principale du site. Il s’agit ici du téléfilm Webs, et j’ai repris plusieurs éléments évoqués ici afin de construire une véritable chronique pour le blog.

“Je m’attendais à un petit nanar tendance Nu Image ou UFO, un truc à base de CGI pourris, de beaucoup de parlote et de scénario jetable, d’autant que le pitch du fi...

Lire...

Nightwish (1990)

Nigtwish

(1990)

Le film commence en nous présentant des étudiants en parapsychologie et leur professeur faire une expérience sur les rêves et les cauchemars, tâchant d’en garder le contrôle sans visiblement beaucoup de succès. Après une séquence introduisant cela, nous passons à un autre cadre: celui d’une maison isolée dans un décors désertique. Nos étudiants y rejoignent leur mentor dans le but de l’assister à une autre expérience, cette fois sur le surnaturel: il semblerait que la maison abrite une entité démoniaque et le professeur souhaiterait avoir la preuve de son existence…

Commencer un sujet de science fiction pour ensuite s’orienter vers le cliché du film d’horreur avec l’habituel groupe aux prises avec une force dangereuse dans un lieu clos, voil...

Lire...

Breeding Ground (1985)

Shaun Hutson

La Mort Visqueuse – 2

Breeding Ground

(1985)

La Mort Visqueuse, premier roman de l’écrivain britannique Shaun Hutson, fut l’un de ses plus grand succès et demeure son livre le plus connu. Un best-seller va même faire l’objet d’une adaptation cinématographique quelques années plus tard et auquel l’écrivain se décide à donner une séquelle: Breeding Ground. L’idée est de reprendre la recette gagnante du premier opus mais de voir plus grand, Hutson reprenant la trame de son livre qu’il transpose alors au cœur de Londres.

A la fin de La Mort Visqueuse, l’auteur laissait planer le doute quant à l’éradication totale des limaces...

Lire...

Slugs (1988) | Slugs, Muerte Viscosa

Slugs

Muerte Viscosa

(1988)

De son vrai nom Juan Piquer (le Simon étant là pour américaniser et faciliter l’exploitation de ses films), le réalisateur est avant tout connu pour ses nanars, tels que Supersonic Man ou Le Sadique à la Tronçonneuse. Avec Slugs, une coproduction entre l’Espagne et les États-Unis, il adapte un petit livre de Shaun Hutson, œuvre horrifique et gore, qui alors cartonne et devient best-seller en Grande-Bretagne.

Lorsque Juan Piquer s’attaque au scénario, il est alors sous l’influence d’Aliens et imagine une Reine pondeuse en dernière partie de film. Cette idée de limace géante est trop ambitieuse au regard de la production, qui ne peut en permettre la réalisation...

Lire...