Ami Dolenz tagged posts

Miracle Beach (1992)

miraclebeach (1)

Miracle Beach

(1992)

miraclebeach (4)

Réalisé par un Skott Snider qui sonne très faux et cache un employé de Playboy habitué aux vidéos érotiques (Sexy Lingerie, Wet & Wild) et écrit par un Scott Bindley qui s’est très vite reconverti dans les œuvres familiales (Opération Casse-Noisette, la suite DTV d’Un Flic et Demi avec Lou Diamond Phillips), Miracle Beach est l’exemple type du film inutile où il ne se passe rien. Un petit budget s’inscrivant dans le registre de la comédie sexy mais sans jamais vraiment présenter quoique ce soit de drôle ou de coquins...

Lire...

Pumpkinhead II: Blood Wings

Finalement j’ai enfin pu voir Pumpkinhead II ! J’étais curieux de voir s’il méritait sa très mauvaise réputation et, adorant le premier film, il fallait que je me fasse mon avis. Pas évident a se procurer: le DVD n’existe pas en France. La K7 ? Allez la retrouver de nos jours ! Et pour le DVDrip, a l’époque Emule avait stoppé mon téléchargement vers 87%, m’empêchant de voir la dernière demi-heure. Vive les sites de partage !

Cependant je dois reconnaître que cette suite est effectivement mauvaise, sans comparaison possible avec le premier épisode. Le sous-titre, Blood Wings, sonnait très bien et laissait entendre une éventuelle transformation du monstre...

Lire...

Ticks (1993) | Infested

Ticks

(1993)

Produit par le goreux Brian Yuzna (Society, les deux Le Dentiste) et réalisé par Tony Randel a qui l’on doit les très sympathiques Hellraiser II et Amityville 1993, ce Ticks est une grosse série B à l’ancienne des plus sympathique. S’il n’est pas original et très probablement conçu comme une copie de Arachnophobie sorti trois ans plus tôt (et les tiques sont des arachnides, ce qui porte parfois à la confusion ici vu leur taille), le film aurait pu avoir un intérêt très limité s’il s’était contenté d’aligner les scènes d’attaques sanglantes. A la surprise générale, Ticks se montre plutôt chiche à ce sujet et se caractérise plus par son atmosphère amusante et son hommage aux films de SF des années 50.
L’histoire nous montre comment ...

Lire...