Dredd 3D, ce qu’il s’en dit

 

Non, je n’ai pas encore vu le film bien sûr mais il vient tout juste de sortir au cinéma aux USA et j’en ai quelques échos. Donc voici un petit rapport que je met en place en attendant une sortie française éventuelle.

Tout d’abord, sachez que la presse “officielle”” (les journaux, les médias populaires) n’aiment pas le film et semblent le considérer comme un film d’action stupide trop violent et où il ne se passe rien a part que des gens se font tuer. Voilà.
Maintenant pour les gens normaux comme nous (c’est-à-dire capables de comprendre que le cinéma ne se limite pas à Woody Allen ou a un quelconque film d’auteur chiant comme la mort), qu’en est-il ?

• Karl Urban. Apparemment il est parfait dans le rôle. Imposant, froid, brutal et n’hésitant jamais. Loin de la version de Stallone, il est très proche du personnage de la BD et ne sombre jamais dans la caricature.
Il offre à Dredd une voix un peu spéciale, à la manière de David Hayter pour ses doublages de Solid Snake, mais celle-ci ne semble jamais forcée contrairement à Christian Bale dans Batman. Ses répliques sonnent bien et il fait très imposant.
Pour rappel, Karl Urban c’est le gars qui était le rôle principal de Doom (où il était déjà très bon, à ma grande surprise) et il jouait Vaako, le disciple en armure dans Les Chroniques de Riddick.

• La réalisation en elle-même est apparemment très maitrisée. Bien que le metteu soit quelqu’un de tout nouveau dans l’industrie, il est apparemment capable de garder ses séquences lisibles, mais aussi très jolies. Il y aurait beaucoup de plans visuellement beau, ou très impressionnants.
L’effet de “ralenti” qui laissait craindre une reprise du bullet-time de Matrix fonctionne dans le contexte (en raison d’une drogue) et n’est jamais utilisé dans l’action lorsque ce n’est pas le cas.

• Le sidekick de Dredd n’est PAS un personnage encombrant. Ce n’est pas le comique de service qui est là pour détendre l’atmosphère et il a sa propre utilité. Il s’agit d’une jeune femme, une rookie de la division Psi.

• Les pouvoirs Psi sont bien utilisés dans le film. La rookie entre dans l’esprit de criminels et les visions seraient apparemment assez dantesques.

• La violence est belle est bien là. Le film est classé R avec de nombreuses scènes gore et brutales. De plus l’atmosphère est prise au sérieuse, ce qui renforce l’aspect sombre du film.
Si la BD se permet beaucoup d’humour, on est quand même à l’opposé de ce qui s’était fait dans le premier film et cela semble fonctionner.

• L’immeuble où se déroule l’action parvient à esquiver habilement l’aspect “huis-clos”. On se souvient qu’à l’annonce d’un simple immeuble comme lieu d’action, Dredd semblait être cheap. Et bien le réalisateur aurait réussi à changer cette impression en mettant en scène un bâtiment géant très imposant, d’une taille colossale et renfermant la population équivalente à celle d’une petite ville.
Certains spectateurs ont déclarés que, plutôt que d’être déçu, ils avaient maintenant surtout envie de voir une suite se déroulant en plein Mega City.

• La musique seraient apparemment très bonne, héritée des années 80/début 90. Certains on évoqué les films de Walter Hill de cette époque.

• Pour ce qui est de la 3D, bien que je m’en foute personnellement, elle serait également très réussie. Le film ne serait pas une simple conversion et les effets auraient été très soignés.
Outre la simple 3D technologique, un effet bien sympa (et visible dans la version “plate”) a été ajouté pour donner de la profondeur: le sang qui gicle semble s’échapper à travers les barres noires en haut et en bas de l’écran. Une trouvaille sympa et qui resterait apparemment discrète pour ne pas gêner les scènes.

Bref, parmi ce que j’ai pu entendre, on aurait déclaré que Dredd 3D, sur lequel personne n’aurait parié, est une excellente réussite tant en termes d’adaptation qu’en tant que simple film d’action.
Quelques uns ont même dit qu’il s’agissait pour eux d’un véritable retour au cinéma d’action dynamique et impressionnant, tel qu’on en avait plus vraiment vu depuis longtemps.

Autant dire que ces sources (des types ordinaires mais habitués aux films d’action / horreur depuis un moment) me sont personnellement bien plus fiables que la presse public américaine.
J’espère maintenant que le film est bon. Je n’en attends pas un chef d’œuvre, mais je me visualise ce Dredd 3D comme un équivalent de l’excellente surprise qu’était Punisher: War Zone. Un film à fond dans son sujet, brutal et sérieux malgré l’absurdité de nombreuses idées, très bien joué et très bien réalisé.

Outre que pour moi, en tant que spectateur qui souhaite voir un bon film sur Dredd, j’espère aussi qu’il va marcher pour Karl Urban, acteur sous employé qui mériterait d’être plus souvent vu au cinéma. A ce titre vivement le prochain Riddick où il reviendra pour le rôle de Vaako.

Et si ce Dredd 3D est véritablement le BON film qu’il semble être, et bien nous ne pouvons qu’espérer que la même équipe puisse mettre en place une suite qui se déroulera en plein Mega City, et qui pourrait faire apparaître les Dark Judges.

 

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>