Profil – Xanta Klaus (WWF, 1995)

12 DAYS OF CHRISTMAS

 

 

World Wrestling Federation

Xanta Klaus

(1995)

 

That can’t be the real Santa Claus ! NO ! Say it’s not so !
– Vince McMahon

 

 

Ah, le catch ! Véritable sport de divertissement pour les uns, spectacle navrant de beauferie et de stupidité pour les autres, la lutte de spectacle (qu’il faut différencier de la véritable lutte sportive) représente un élément important de la pop-culture américaine. Ses origines remontent carrément aux anciens cirques de foire où, en parallèles d’artistes, de manèges et de freaks, des boxeurs et autres hommes aux physiques herculéens s’affrontaient sur de minuscules rings pour alléger les poches de leurs public. Avec le temps ces shows sont devenus télévisés, chaque états ou presque possédant sa propre fédération, puis est arrivé la nationalisation à grande échelle (plus ou moins bien acceptée à l’époque) en partie grâce à l’ancienne WWF, actuellement la WWE. Et malgré que cela soit bien souvent involontaire de sa part, la compagnie a souvent tendance à nous rappeler ses racines de fête foraine en créant tout une galerie de personnages stupides, ridicules, extravagants et totalement surréalistes.
Cela divise même les fans, certains préférant voir des professionnels s’exprimer de la façon la plus crédible possible tandis que d’autres comme moi préfèrent justement ce côté absurde où des combattants tout à fait normaux côtoient au quotidien des morts-vivants, des lutins, des vampires ou des mutants comme le Gobbledy Gooker (un dindon géant), chacun respectant les règles de l’arène malgré ça. C’est du grand n’importe quoi, mais c’est justement pour ça que c’est fun !

 

 

Bien sûr, parfois cela va un peu loin comme lorsque le grand patron, Vince McMahon, invita carrément Dieu à venir l’affronter, les projecteurs suivant alors une présence invisible se diriger sur scène tandis que le président de la WWE dû mimer quelques prises dans le vide en guise de combat devant plusieurs centaines de spectateurs médusés. Ou peut-être comme de cette fois où, en Décembre 1995 durant le Pay-Per-View In Your House 5: Season’s Beatings, en pleine New Generation Era, débarqua le Père Noël, venu casser la tête à Savio Vega. La raison ? Il a été payé pour le faire ! Il faut dire que c’est le “Million Dollar Man” Ted DiBiase qui règle la facture, mais pourquoi Diable le gentil Santa Claus s’abaisserait à gagner un peu d’argent de façon aussi immonde ? Tout simplement parce que ce nouveau venu n’est pas Santa mais – tenez-vous bien ! – Xanta Klaus, son frère maléfique !
Xanta ne vient pas du Pôle Nord mais de son opposé, le Pôle Sud, et plutôt que de distribuer des cadeaux, il préfère les voler ! Le blanc de la barbe et du manteau laissent place à un noir ténébreux comme pour bien marquer la différence. Ainsi cet anti-Père Noël s’amusa à revenir tout au long du mois pour offrir des baffes à divers jobbers tout en continuant sa rivalité avec Vega. Seulement voilà, sur le long terme l’avenir du personnage n’est pas bien assuré: qui accepterait un Xanta Klaus en plein mois d’Août ? Et donc après seulement quelques semaines de service, le diabolique frangin disparu des écrans pour ne jamais revenir.

 

 

Dans la foulée c’est son interprète, Jonathan Rechner, qui quitta la fédération à son tours, sans doute peu emballé par le rôle qui lui fut attribué. Plus vraisemblablement, les décisionnaires de la WWF ne surent pas quoi faire de lui et le libérèrent de son contrat. Pas nécessairement un mauvais plan pour lui puisqu’il finira par obtenir bien plus de succès chez le concurrent ECW, en catchant sous le nom de Balls Mahoney, où il débarquait sur le ring sous fond de AC/DC. Forcément, ça fait tout de suite plus sérieux, surtout à l’époque. Le spectateur n’y perdra pas trop non plus car, quelques années plus tard, l’angle du “méchant frère” sera recyclé pour rien de moins que l’Undertaker lui-même, avec la création de Kane. Un autre géant vêtu de rouge et ne pensant qu’à faire le Mal.
Et quelle coïncidence: la personne choisie pour tenir le rôle, Glenn Jacobs, aura débuté sa carrière sur la scène indépendante en incarnant l’incroyable “Christmas Creature”, sorte de Swamp Thing habillée comme un sapin de Noël ! Voilà qui aurait fait un partenaire idéal pour une Tag Team thématique ! Il faudra malheureusement se contenter de rares vidéos de leurs apparitions trouvable sur YouTube grâce à quelques archivistes qu’il convient de saluer, puisque ces mal-aimés du catch sont si peu exposés qu’il est parfois difficile de trouver même de simples photos d’eux. Xanta Klaus en est le parfait exemple tant sa présence à la fédération fut de courte durée, ce qui le priva du coup de campagne promotionnelle…

 

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>