Monthly Archives juin 2018

Giant Monster (2005)

Giant Monster

(2005)

L’industrie du comic-book voit venir un renouveau du genre horrifique au début des années 2000, avec tout particulièrement l’émergence de trois nouvelles séries qui devinrent populaire bien rapidement, et leurs auteurs respectifs. Ce sont Tim Seeley avec Hack/Slash, le moins connu mais le plus fun du lot, Robert Kirkman avec The Walking Dead, le plus célèbre et paradoxalement le moins bon, et enfin Steve Niles avec 30 Jours de Nuit, probablement le meilleur même s’il se fait très discret. Ces hommes vont continuer leurs carrières avec d’autres titres tandis que leurs créations respectives gagneront en popularité et continueront de grandir, avec ou sans eux.
Au cours de sa profession, Niles s’est associé plusieurs fois avec l’illustrateur métalleux N...

Lire...

Iron Maiden – World of Warplanes

Iron Maiden et les jeux vidéos, c’est une vieille et triste histoire qui n’a jamais connue de grands succès. On peut remonter jusqu’en 1998 avec Carmageddon II, suite sympathique mais très en-dessous de son original. Un jeu de “course” où le véritable but est de détruire ses opposants et d’écraser le plus de piétons possible, hommage évident à Death Race 2000. Seulement le premier opus, gore et graphiquement brut, laisse place à un nouveau moteur 3D tout lisse où les victimes cubiques sonnent trop fausses. Pire: de nombreuses versions sont censurées, remplaçant les passants par des zombies et l’hémoglobine par du sang vert. Les musiques de Maiden, avec Aces High, The Trooper ou Man on the Edge restent sans aucun doute le point fort de cette suite, permettant de rester...

Lire...

When and Where – Amityville: The New Generation (1993)

Lost (and found) in the 5th Dimension

Épisode 22

WHEN AND WHERE

Amityville: The New Generation (1993)

You’re a very brave man, Paulie.
A loaded gun, with all these critics around…

J’ai commencé cette rubrique stupide en parlant d’objets bizarres et à peine visibles dans un film, souvent impossible à mentionner dans de simples chroniques. Il était temps que je revienne sur ce concept, et ainsi l’une des premières choses qui me vient en tête est cette étrange “œuvre d’art” provenant de Amityville: Darkforce, ou Amityville: The New Generation, soit le septième film de la série. Pour mettre rapidement les choses dans leur contexte, il faut mentionner l’existence de deux saga parallèles à propos de cette franchise: les films et les livres...

Lire...

Leprechaun in the Hood (2000)

Leprechaun in the Hood

(2000)

A friend with weed is a friend indeed

Il est loin le temps où la Trimark faisait tout pour imposer son Leprechaun, entre produits dérivés et parades pour le premier opus, et budget confortable avec sortie cinéma pour le second. Arrivé à Leprechaun 5, qui débarque tardivement après un rythme initial d’un film par an (quatre années d’hibernation), la stratégie marketing se montre discrète et se contente de reprendre le même gimmick que dans les volets précédents – placer le lutin Irlandais dans un cadre décalé – pour vendre son produit. Cette fois-ci le ghetto, alors très tendance en cette fin 90s / début 2000 avec les DTV de Ice-T, Snoop Dogg, Coolio et DMX qui fleurissent dans les programmes télé et les rayons DVD.
Las, ...

Lire...

Friday the 13th: Jason vs. Jason X (2006)

Friday the 13th: Jason vs. Jason X

(2006)

Pour cette ultime aventure Vendredi 13 chez Avatar Press, Mike Wolfer opère pratiquement en solo. Il scénarise et illustre son histoire, laissant la couleur à une tierce personne comme c’est de mise sur la licence House of Horror, et réalise même la plupart des couvertures alternatives avec un petit coup de pouce de Juan Jose Ryp. Presque comme s’il voulait prouver qu’il était en total contrôle de cette dernière mini-série. Et ça tombe bien puisque celle-ci se révèle être la plus intéressante, la plus fun et la plus mémorable du lot, parvenant même à se montrer originale par sa simplicité là où Bloodbath et Fearbook n’étaient que des reprises de thèmes déjà vu auparavant dans la franchise.
Profitant pleinement du vas...

Lire...

Terrordrome 2, un échec annoncé

Huracan Studio est une petite compagnie de jeu vidéo indépendante et, disons-le clairement, insignifiante. Il est par ailleurs difficile de savoir sur quels jeux ses membres ont travaillé, en-dehors des récents Land of Labyrinth et T-Rex: Eat and Run qui ne sont même pas terminé: nul doute que c’est surtout la création de modèles 3D et la créations d’assets pré-programmables qui lui permet de survivre, cependant il faut lui reconnaitre au moins un projet personnel qui se sera fait connaitre dans le monde entier: Terrordrome: Rise of the Boogeymen, un improbable jeu de combat réunissant les plus grandes icônes du cinéma d’horreur moderne ! A l’origine un simple hobby qui a fini par se faire remarquer et remporter l’adhésion d’un grand nombre de fans des différentes franchises, ...

Lire...

The Vault (2017)

The Vault

(2017)

James Franco est l’un de ces acteurs qui, malgré sa célébrité et les propositions alléchantes des grosses boites, semble beaucoup plus s’éclater sur des petits films que sur des grands. Bien souvent peu investi sur les blockbusters (voir La Planète des Singes, où il somnambule pendant tout le film), il se lâche beaucoup plus sur les productions indépendantes ou les projets plus risqués. Trop peut-être, puisqu’il a même tendance à y cabotiner à mort: Spring Breakers, The Disaster Artist, Future World
L’acteur doit sûrement vivre selon le précepte donné par Matt Damon à Ben Affleck dans cette scène de Jay & Bob Contre-Attaquent: jongler autant entre le standard hollywoodien, pour toucher un gros salaire et affirmer sa réputation de star, et les œ...

Lire...

The Shadow vs. Le Sadique à la Tronçonneuse – Pieces (1982)

Lost (and found) in the 5th Dimension

Épisode 21

Recyclage

THE SHADOW vs.
LE SADIQUE À LA TRONÇONNEUSE

Pieces (1982)

On connait tous le Sadique à la Tronçonneuse, ce pseudo giallo espagnol par l’auteur de Slugs. Un slasher ultra sanglant et limite misogyne, qui s’ouvre sur une scène incroyable montrant un gamin pervers mettre en pièces sa maman à coups de hache parce qu’elle désapprouve (hystériquement il faut dire) le puzzle érotique qu’il tente de reconstituer. Des années plus tard, l’assassin devenu grand mélange ces deux éléments de son passé et se met à découper de jolies étudiantes pour réassembler les morceaux en un seul corps parfait.
De son véritable titre Mil Gritos Tiene la Noche – ce qui peut se traduire chez nous par Les Milles Cris de la Nuit, l...

Lire...

Dream Jason, la figurine !

Il n’y a pas très longtemps, je vous ai parlé d’une version méconnue et oubliée de Jason Voorhees, laquelle n’apparait que dans le cinquième volet de la série et uniquement sous la forme de rêves et de visions. Une incarnation évidemment pas “officielle” et rarement comptée parmi les différentes versions existantes du personnage, puisque c’est son copycat Roy Burns qui lui vole la vedette. Le paradoxe est même amusant quand on y pense: ceux qui ne connaissent rien à la saga Vendredi 13 vont avoir tendance à penser que Jason est présent dans ce Chapitre 5, à tord on le sait, mais ce sont en fait les fans qui font erreur lorsqu’ils viennent les corriger en déclarant qu’il n’y apparait pas !
Je concluais mon texte en me désolant du manque de reconnaissance de ce Dream ...

Lire...

Bloody Week-end, 9ème Édition

A vrai dire, n’espérez pas un gros compte-rendu pour cette nouvelle édition du Bloody Week-end. C’est à peu près la même chose chaque année, la seule différence étant les invités, les films diffusés aux projections et les trouvailles que l’on remporte avec soit. Car arrivé à sa 9ème édition, le festival organisé par Loïc Bugnon et sa femme, Madame Bugnon, en arrive à une sorte de point mort en terme d’originalité et d’organisation. On retrouve les mêmes attractions, les mêmes fidèles, les mêmes décors tous les ans, et passé la surprise de la découverte, on fini par prendre ses marques pour finalement regarder tout cela d’un œil distrait...

Lire...