Yearly Archives 2010

The American

 

The American
(2010)

Pathé Saran, Orléans (45)

 

Lire...

The Texas Chainsaw Massacre – Special (2005)

The Texas Chainsaw Massacre – Special

(2005)

Hormis l’excellent crossover Jason vs. Leatherface et l’adaptation du troisième opus, la saga “originale” Massacre à la Tronçonneuse n’a jamais vraiment connue de déclinaison comic-book de son univers. La version remake/reboot, en revanche, a vu sa licence être exploitée peut-être bien plus que de nécessaire. Grâce a l’éditeur Avatar Press tout d’abord, spécialiste du débordement gore & sexy qui a obtenu temporairement les droits de la sainte trinité de l’horreur Freddy/Jason/Leatherface via la licence New Line Cinema’s House of Horror. Ces trois titres auront été développés de la même manière: un épisode spécial pour débuter, one shot très court servant surtout à faire de la promotion, puis une story arc en tr...

Lire...

The Ruthless #1 (2007)

Voici un nouveau webcomic centré sur le fétiche des chatouilles, publiés par les mêmes responsables que The Agencies (TK Publications). Tout comme son prédécesseur, il n’est disponible qu’en téléchargement payant et se fait promouvoir par le biais de certains forums dédiés à ce genre de pratiques (Tickle Media Forum, Tickle Theater). Cette série est beaucoup plus récente que sa grande sœur, voyant son premier numéro être disponible depuis Mai 2007, mais reste écrite par Oblesklk qui s’amuse à lier ses œuvres entres elles pour créer un véritable univers fictionnel. Son but était ici de livrer quelque chose de différent, plus sombre et plus sexuel que sa saga principale.
Classé dans le genre “horrifique”, The Ruthless (traduction: “qui est sans pitié”) se focal...

Lire...

The Agencies #7 (2005)

The Agencies est peut-être le plus célèbre des webcomics basés sur le fétiche des chatouilles. Disponible uniquement au format PDF en commande sur site web, il comporte actuellement plus d’une dizaine de numéros ainsi qu’un spin-off, ce qui est plutôt énorme pour ce genre de produit. Une production qui est bien heureusement aidée par le soutien de sites/forums spécialisés comme Tickle Media Forum ou The Tickle Theater. Débuté en 2002, la série se focalise sur les déboires de jeunes et belles espionnes travaillant pour le compte d’une Agence. Dotées de super pouvoirs, elles sont cependant toutes très chatouilleuses et se retrouvent donc fréquemment dans des situations délicates, versions détournées des classiques du thriller d’espionnage à la James Bond...

Lire...

Predators

 

Predators
(2010)

Pathé Saran, Orléans (45)

 

Lire...

Jaws 2 (1978) – Hank Searls

Un bien étrange livre que celui-ci, sorte de suite tant au livre de Benchley qu’au film de Spielberg. Un peu comme si le concept de l’Hypertime avait été utilisé !

Ainsi Brody possède deux enfants, ceux du film, contre trois dans le roman et l’aîné se souvient de sa confrontation avec le monstre qui n’a eu lieu que dans le long métrage. En revanche tous les personnages du livre ou presque reviennent ici (Minnie la postière, Harry le journaliste, le maire, plus proche de sa version littéraire même si son sort à la fin du roman laissait supposer à sa disparition), et le ton général de l’histoire est tout aussi sombre et dépressif que l’œuvre de Peter Benchley.
L’histoire, d’après le scénario qui ne fut finalement pas utilisé pour le film, se passe deux ans après les évènem...

Lire...

Jaws (1974) – Peter Benchley

Cinq ans après la première lecture, le verdict est le même. Jaws est un livre sombre et dépressif, a l’opposé total du film lumineux de Spielberg.

On pourrait passer de temps a montrer les différences entre les œuvres mais le principal est que dans le livre de Peter Benchley, Amity Island est un lieu froid où personne ne s’aime et où tout le monde à quelque chose a se reprocher. Un univers où le requin, au lieu d’être une menace extraordinaire, est tout a fait à sa place et ne semble être qu’une matérialisation du péché des habitants, de leur comportement charognard.
Très réaliste, le livre nous présente un univers noir où il est difficile de trouver un personnage repère, même en la présence du chef Brody...

Lire...

Tinta

C’est notre second jour en Espagne, à Blanes, lorsque nous apercevons une minuscules panthère noire dans le jardin voisin, jouant toute seule dans les buissons et les restes d’un petit chantier. Une pensée quasi commune nous prend: et si nous allions la chercher ?
Priant pour que la bête ne disparaisse pas le temps de la rejoindre, nous découvrons finalement une chose minuscule et très joueuse qui ne s’enfuit pas. C’est une petite chatte toute noire aux yeux marrons-verts qui se laisse facilement prendre. C’est décidé, nous la gardons !
Nous achetons de la litière, un petit bac et de la nourriture. Reste qu’il nous faudra une boite pour le voyage de retour de 10h jusqu’en France...

Lire...

Mercy Thompson, T.4 – Bone Crossed (2009)

Vite lu à ma grande surprise, moi qui pensais stagner un peu à cause des répétitions et des défauts habituels de l’auteur. Ceux-ci se font très pesant arrivé au 4ème volume mais bien heureusement l’intrigue change suffisamment du train-train habituel pour se suivre. Pour une fois il ne s’agit pas d’une énième enquête répétitive sur un clan surnaturel, mais d’une continuité de l’histoire générale, qui du coup fait définitivement évoluer les personnages.
On en apprend un peu plus sur Mercy et ses capacités spéciales, tous les protagonistes secondaires sont présents ou évoqués et quelques éléments des livres précédents sont ramenés ici pour lier le tout...

Lire...

Mercy Thompson, T.3 – Iron Kissed (2008)

Je viens de terminer le T3 des aventures de Mercy la coyote, que j’avais un peu laissé traîner. L’enquête était ici similaire à celle du T2, mais centré sur les Faes et non les vampires. Il s’agit donc de l’énième coup de main de Mercy a un pote surnaturel et le début du livre sentait un peu trop la répétition (d’où peut-être mon abandon ?) malgré la représentation très amusante de la magie des Faes à travers leur glamour dans le paysage urbain.

Heureusement la deuxième moitié reprend un peu le dessus en développant plus ses personnages et leurs relations, et en évitant de faire de Mercy une Mary Sue puisqu’elle s’en prend plein la gueule sur la fin, l’auteur allant même jusqu’à la faire être violée, ce qui était franchement inattendu...

Lire...