Yearly Archives 2005

Festival BD Boum, 22ème – Dédicace Franck Tacito

Dédicace de Franck Tacito (666, Dead Hunter, Magika) à l’occasion du 22ème Festival BD Boum de Blois. Naturellement, c’est avec le 1er tome de 666, son œuvre la plus emblématique, que je suis allé le voir. J’aurai pu demander un Carmody bad-ass ou un Nounours ultra-violent, mais pour une première rencontre je me suis dit qu’une démonette à gros seins était ce qu’il y avait de mieux. Et M. Tacito de s’exécuter sans se faire prier, avec même un je-ne-sais-quoi de Clive Barker dans son trait.

Du reste, nous avons un peu conversé de sa carrière, des nouveaux venus 6666 et le spin-off Claudia, Chevalier Vampire, ainsi que de ses difficultés à retrouver certaines de ses propres BD, comme Dead Hunter dont il ne possède lui-même aucune copie !

Lire...

Python (2000)

Python

(2000)

Phillip J. Roth est un petit artisan de la science-fiction au rabais. Producteur, scénariste et réalisateur, il est coupable de nombreux films généralement conçus pour les chaînes câblées (Digital Man et A.P.E.X., mais aussi Dark Drive, Velocity Trap, Total Reality, Interceptor Force ou encore Deep Core). Des films souvent très semblables et vite torchés. Lorsqu’en 1997 sort Anaconda, qui remporte un petit succès, c’est tout naturellement qu’il s’empare du sujet (bien que devancé par les frères Hillenbrand en 1999 avec leur King Cobra) pour le décliner à l’infini par la suite avec Python 2 puis un Boa avant de se sacrifier à la mode du crossover alors en vogue (Freddy vs. Jason, Alien vs. Predator).

L’histoire est simple et déjà vue mill...

Lire...

Death Race 2000 (1975)

Death Race 2000
(1975)

Roger Corman, que l’on ne présente plus, s’est très souvent montré peu original quant aux sujets de ses productions, livrant souvent des films faisant échos aux derniers succès du moment pour en tirer profit rapidement (Piranha pour Les Dents de la Mer, La Galaxie de la Terreur pour Alien, etc). Des produits de qualités pour certains, mais généralement à la base de simples série B sans ambitions et souffrants d’un manque conséquent de budget, de par la légendaire avarice du père Corman. Death Race 2000 est l’un des rares qui marquent l’exception, cumulant l’originalité la plus totale (encore que la même année, Rollerball parlait déjà d’un monde futur fasciné par un sport ultra-violent), une réalisation soignée et un scénario mêlant...

Lire...

Nightwish (1990)

Nigtwish

(1990)

Le film commence en nous présentant des étudiants en parapsychologie et leur professeur faire une expérience sur les rêves et les cauchemars, tâchant d’en garder le contrôle sans visiblement beaucoup de succès. Après une séquence introduisant cela, nous passons à un autre cadre: celui d’une maison isolée dans un décors désertique. Nos étudiants y rejoignent leur mentor dans le but de l’assister à une autre expérience, cette fois sur le surnaturel: il semblerait que la maison abrite une entité démoniaque et le professeur souhaiterait avoir la preuve de son existence…

Commencer un sujet de science fiction pour ensuite s’orienter vers le cliché du film d’horreur avec l’habituel groupe aux prises avec une force dangereuse dans un lieu clos, voil...

Lire...

Beast Rising (1987)

Gregg Almquist

L’Éveil de la Bête

Beast Rising

(1987)

Comédien confirmé ayant fait ses preuves au théâtre, et œuvrant occasionnellement pour le petit écran en faisant l’acteur dans quelques séries et téléfilms sans envergures, Gregg Almquist s’est aussi par deux fois attelé à l’écriture avec ce Beast Rising, puis Wolf Kill. Malgré une belle prose, notre écrivain cumule pas mal de passages à vide et au final ne raconte pas grand-chose d’intéressant…

Dans un coin perdu du Minnesota, près du Lac de la Femme et des marais, arrive Laird Menton, un jeune homme perturbé tout juste sorti de la clinique où il fut interné après le suicide de sa petite amie...

Lire...

Sept Jours Pour une Éternité… (2003)

Marc Lévy

Sept Jours Pour une Éternité…

(2003)

Signant son troisième roman, Marc Levy poursuit sur le thème de la romance et des sentiments humains, y incluant cette fois un surnaturel relatif à la religion Chrétienne. Bien et Mal se côtoient au cœur d’une histoire d’amour que certains trouveront mièvre, d’autres touchante, avec une dose d’humour qui provoque un certain détachement quant aux rapports avec la religion et permet de ne pas être indigeste pour le lecteur n’étant pas trop portée sur la théologie…

L’histoire narre le pari stupide que fait “Monsieur” (Dieu) avec le Diable: l’un comme l’autre souhaitent démontrer leur supériorité et se donnent une semaine (soit le temps qu’il aura fallu à Dieu pour créer la Terre) pour se le prouver...

Lire...

Dead Heat (1988)

Dead Heat

(1988)

Welcome to Zombieland !

Pur produit des années 80 où le sous-genre du film de morts-vivants était à son apogée (Romero réalisant en 1985 son “dernier” volet de sa trilogie, Le Jour des Morts-Vivants) et déclinait en tombant dans la parodie forcée, Dead Heat à la particularité de mélanger le buddy movie plutôt commun aux films d’action de l’époque ainsi que la comédie horrifique tendance Le Retour des Morts-Vivants… Loin d’être indigeste, le résultat donne plutôt dans le spectacle fun et décomplexé.

L’histoire présente l’enquête que mènent les inspecteurs Roger Mortis et Doug Bigelow. Une série de braquages sont commis par des gangsters pratiquement invincibles...

Lire...

Le Manteau de Premutos

 

Pour mon anniversaire, Renan m’a gratifié de ce dessin. Une illustration qui représente un petit délire autour de mon personnage du jeu de rôle d’Ambre, Premutos, et des origines de son superbe manteau rouge. Celui-ci a tout simplement été taillé dans la cape de Spawn !

La réaction du rejeton de l’Enfer est sans appel…

Lire...

The Brood (1979)

The Brood

(1979)

Tout juste après avoir mis en place son univers avec ses deux véritables premiers films, Frissons et Rage, David Cronenberg termine les années 70 en réalisant deux films. Le premier est Fast Company, basique film de course automobile plutôt éloigné de l’esprit de ses films précédents, puis ce The Brood (oublions le titre français Chromosome 3, tout bonnement nonsensique quoiqu’en bonne concurrence avec celui, canadien, de La Clinique de la Terreur), un film dans la continuité de son œuvre et marquant une étape fondamentale dans l’évolution de celle-ci.

On note tout d’abord la volonté d’assumer pleinement l’œuvre à la vue du titre, précédant celui-ci par le nom du réalisateur (David Cronenberg’s The Brood), un peu à la manière ...

Lire...

Rabid (1977)

Rabid

(1977)

Lorsque David Cronenberg sortit Frissons, il provoqua un scandale qui aurait pu laisser à supposer que sa carrière cinématographique s’arrêterait là. Mais le film remporta un succès qui joua en sa faveur, lui permettant de poursuivre dans la réalisation. Deux ans après son premier long métrage, il livre ce Rage qui navigue dans la même voie que son prédécesseur et en reprend même les grandes lignes.

Rage raconte comment, après un accident de moto lui valant une greffe de peau, une jeune femme subit une étrange mutation: elle possède désormais sous son aisselle droite un espèce de dard, semblable à ceux des moustiques, qu’elle utilise pour absorber du sang humain qui, désormais, constitue sa seule nourriture...

Lire...