East Meets West tagged posts

Karate Warrior (1987)

Karate Warrior

(1987)

Lorsque Karate Kid 2 sort sur les écrans en 1986, le producteur Fabrizio De Angelis se sent tout inspiré et décide de créer sa propre version du film avec une histoire pratiquement identique mais empruntant également au premier opus. Sa copie, intitulée Il Ragazzo dal Kimono d’Oro (le garçon au kimono d’or) en Italie, et plus génériquement Karate Warrior à l’international, deviendra l’air de rien une véritable saga comptant pas moins de six films et six téléfilms ! D’autant plus impressionnant que cet épisode fondateur ne raconte finalement pas grand chose si ce n’est une poignée de clichés, et ne propose que très peu d’arts martiaux...

Lire...

Mr. Nice Guy (1996)

Mr. Nice Guy

(1996)

Tout comme Contre-Attaque et Jackie Chan dans le Bronx, réalisés à la même époque, Mr. Nice Guy (ou Mister Cool chez nous) fut produit avec l’idée d’une diffusion internationale en tête. Des films volontairement moins “chinois” dans leur démarche, servant à présenter la vedette cascadeuse et à faciliter la distribution de ses travaux dans le reste du monde. Car si la France pouvait se targuer d’avoir la superbe collection HK de Christopher Gans avec les grands classiques du genre, un Crime Story ou un Marin des Mers de Chine n’étaient pas toujours facile à obtenir alors...

Lire...

Fatal Blade (2000) AKA. Gedō

Fatal Blade

(2000)

Tourné durant cette période charnière entre la toute fin des années 90 et le début des années 2000, Fatal Blade, parfois connu comme Gedō (“brute” ou “homme mauvais” en japonais, sûrement son titre original avant que les producteurs ne décident d’opter pour quelque chose de plus générique mais plus vendeur), est un DTV basique et pépère comme cela est hélas devenu la norme depuis lors dans le cinéma d’action. Les délires des années 80 et 90 sont tombés en désuétudes, considérés comme ringards ou nanars par des personnes hermétiques au genre n’y voyant là qu’un déballage d’imageries machos et / ou irréalistes. Des gens pour qui l’actioner est une caricature dont il convient de se moquer, et ne comprenant visiblement pas la notion ...

Lire...

Tiger Claws (1991)

Tiger Claws

(1991)

Kiss my yellow ass !

Un personnage intéressant que ce Jalal Merhi, avec son physique à la Steven Seagal, son accent indéfinissable et son incapacité à émettre la moindre émotion. Autrefois joaillier, il a un jour décidé de devenir une action-star et de gonfler son égo en portant le plus de casquettes possible sur les productions où il apparait: acteur, scénariste ou encore chorégraphe des scènes de combat. Un fantasme qui lui est devenu possible lorsqu’il revendit sa bijouterie pour une grosse somme d’argent et qu’il s’associa avec Shapiro-Glickenhaus Entertainment, parfaite rivale de la PM Entertainment sur le marché vidéo des années 90. Ainsi, après Fearless Tiger en guise de premier essai, le bonhomme remet le couvert avec ce Tiger Cl...

Lire...