I Know What You Did Last Summer tagged posts

I’ll Always Know What You Did Last Summer (2006)

I’ll Always Know What You Did Last Summer

(2006)

lol

A la manière du premier opus, Souviens-Toi… L’Été Dernier 2 se terminait par une scène “choc” montrant Jennifer Love Hewitt être attaquée par le tueur au crochet. Rêve ou réalité ? Cette fin ouverte laissait présager un troisième film qui a effectivement été envisagé par les producteurs, pour profiter des derniers instants du neo-slasher. Au tout début des années 2000 le genre décline et ses derniers rejetons ne parviennent plus à convaincre. L’accueil de Scream 3, Valentine et Urban Legends: Final Cut est plutôt froid et le projet d’un dernier Last Summer est abandonné.
Un script aurait été écrit et les personnages survivants devaient revenir, mais ce n’est pas celui qui a été utilisé ici...

Lire...

I Still Know What You Did Last Summer (1998)

I Still Know What You Did Last Summer

(1998)

On prend les mêmes et on recommence. A peine un an après Souviens-Toi… L’Été Dernier, neo-slasher surfant sur la vague de Scream mais s’étant pris une taulée pour cause de nullité absolue, voilà que débarque sa suite. Et la première chose qui vient à l’esprit, c’est le titre du film. Je me souviens à l’époque du premier Last Summer, une featurette promotionnelle s’amusait à demander au quatuor de comédiens quel serait, selon eux, le titre de la séquelle si elle devait avoir lieu. Et chacun d’y aller de son avis, pour un résultat très drôle d’une certaine manière.
En fait les producteurs cherchaient probablement à faciliter la vie du scénariste et le résultat est ce titre à rallonge: I Still Know What You Did Last ...

Lire...

I Know What You Did Last Summer (1997)

I Know What You Did Last Summer

(1997)

Bon et bien après m’être laissé à revoir la saga Scream il y a quelques temps, je me suis dis qu’il pourrait être amusant de revisiter les franchises moisies engendrées par ses deux clones, Souviens-Toi… l’Été Dernier et Urban Legend. Après tout, si mon rejet total pour ces “neo slashers” s’est atténué avec le temps, peut-être pourrais-je réévaluer ces films d’exploitations qui, normalement, devraient me plaire vu mon amour pour le genre.
En ce qui concerne Scream, j’en étais venu à les voir comme des petits films un peu mauvais, bourrés de défauts et d’égo mais finalement regardables. Étant donné que cette série représente le haut du panier, c’est quand même mal barré pour les autres…
Et comme pour vérifier cett...

Lire...