Monthly Archives mars 2018

Black Lagoon Fanzine, le Blog officiel

 

Juste un petit billet afin de mentionner la création du Blog officiel de notre fanzine Black Lagoon. Vous y trouverez les informations à venir pour commander la revue, découvrir les sommaires, les points de ventes éventuels et les évènements auxquels l’équipe participera, comme des festivals ou des conventions où il sera possible de nous rencontrer. Bref tout ce qui se trouve également sur la page Facebook mais sans avoir à passer sur Facebook ! C’est un peu vide pour le moment mais cela s’étoffera progressivement à force de publication. Souvenez-vous que nous n’en sommes qu’à notre second numéro et que les membres de la rédaction n’habitent pas tous à côté, ce qui rend les réunions difficiles.

Oh, et si vous trouvez que ça ressemble étonnamment à Ze Curious Goods

Lire...

Toxic Crypt – Black Lagoon numéro 2, les précos sont ouvertes!

Encore un peu d’auto-promo, avec ici un repartage de l’annonce de Rigs Mordo sur Toxic Crypt à propos des précommandes de Black Lagoon #2. Elles sont désormais ouvertes et on vous explique par A + B comment s’y prendre pour l’acheter, du paiement via Paypal (merci à Jérôme pour le tuto) ou par chèque postal, à la malheureuse augmentation des tarifs de frais de ports.
 
 
 
On peut également y lire une petite présentation de l’équipe (merci !) et surtout du contenu de la revue, qui s’intéresse principalement à Jim Wynorski, tout simplement l’un des plus grands piliers de la série B américaine et auteur de titres mémorables comme The Lost Empire, Chopping Mall, The Return of Swamp Thing, ou encore Deathstalker II et Ghoulies IV (oui, bon)...
Lire...

Bob-omb – Super Mario Bros. (1993)

Lost (and found) in the 5th Dimension

Épisode 17

BOB-OMB

Super Mario Bros. (1993)

De son nom original japonais ボム兵, ou ボムへい (soldat bombe), le Bob-omb est l’un des plus célèbres ennemis de l’univers de Mario, le plombier moustachu de Nintendo. Un adversaire de base, au même titre que les Goombas ou les petits Koopas, qui “attaque” en se laissant simplement exploser. Son nom international découle en fait de son surnom japonais, où il est souvent juste appelé “Bob” sans doute parce que cela doit beaucoup ressembler à “Bomb” (probablement un cas d’Engrish). Sa première apparence remonte à l’époque de Super Mario Bros. 2 – la version américaine, en fait le jeu de plateforme Yume Kōjō: Doki Doki Panic modifié pour l’occasion (car le vrai Super...

Lire...