Monthly Archives octobre 2004

Van Helsing (2004)

Van Helsing
(2004)

En Transylvanie, Victor Frankenstein réussit à donner vie à une créature composée de cadavres. Malheureusement pour lui, il est tué par le Comte Dracula qui veut utiliser sa création pour donner vie à ses enfants, fruits d’accouplements entre vampires qui ne survivent pas naturellement. Le monstre s’échappe mais les villageois semblent le détruire en brûlant un moulin dans lequel il s’était réfugié. Un an plus tard l’agent du Vatican Van Helsing est envoyé en mission dans le pays, afin d’aider la dernière survivante d’une antique famille à détruire Dracula…

Après un très bon départ avec Un Cri dans l’Océan, la carrière prometteuse de Stephen Sommers allait chuter de plus en plus. Suite à une Momie sympathique quoique san...

Lire...

The Princess Blade (2001)

The Princess Blade

(2001)

Scénariste de Himawari (de Isao Yukisada) et Tokyo Lullaby (de Jun Ichikawa), mais aussi du jeu vidéo Tekken 4, Shinsuke Sato se retrouve réalisateur pour la première fois avec ce The Princess Blade. Voilà en fait une réadaptation du manga Lady Snowblood (Shurayuki Hime), œuvre des années 70 du grand Kazuo Koike (auteur de Crying Freeman et Lone Wolf & Cub, alias Baby Cart), et qui avait déjà été transposé par deux fois au grand écran avec les deux films de Toshiya Fujita (Lady Snowblood: Blizzard from the Netherworld et Lady Snowblood 2: Love Song of Vengeance), le rôle de Yuki étant interprété par la magnifique Meiko Kaji (héroïne de Elle S’appelait Scorpion)...

Lire...

Zombies: un Horizon de Cendres (2004)

Jean-Pierre Andrevon

Zombies: un Horizon de Cendres

(2004)

Jean-Pierre Andrevon surf sur la vague du revival du film de zombies (générée par L’Armée des Morts, sorti cette année là) et livre ce Zombies: Un Horizon de Cendres qui, contrairement à ce que l’on pourrait penser de prime abord (et notamment avec l’illustration de couverture de Eric Scala, représentant une morte-vivante en décomposition qui pose avec un fusil de chasse et aborde un court débardeur sur lequel on peut lire “Fuck the Dead”) n’a absolument rien de bourrin ni de gore. L’histoire débute par une classique résurrection des morts, mais cette fois le phénomène prend une ampleur encore jamais vue: chaque cadavre humain présent sur la surface de la planète se réanime, même les plus anciens.

Lire...