Category News

I Still Believe in Tim Cappello !

Tim Cappello (autrefois Timmy Cappello, mais il a changé son nom suite à une crise existentielle lors d’un voyage au Népal) est un personnage passionnant. Fondamentalement il est un simple musicien, particulièrement connu pour son talent au saxophone. Il a travaillé avec de grands noms comme Peter Gabriel, Ringo Starr, et bien sûr Tina Turner avec qui il a collaboré pendant de nombreuses années, se retrouvant même impliqué sur les chansons We Don’t Need Another Hero et One of the Living pour Mad Max 3. Il fut également le partenaire de scène de Bob Dylan sur Hearts of Fire et s’associa avec Billy Crystal pour quelques spectacles.
Mais s’il retient l’attention, c’est moins par son travail que par son physique...

Lire...

Razor sort des limbes !

Cela fait longtemps que j’avais envie de vous parler de Razor, un des nombreux comics “extrêmes” des années 90. Publiée en son temps chez London Night Studios, boite indie spécialisée dans les histoires en noir et blanc (c’est moins cher) violentes et érotiques (c’est la mode), la série n’est pas particulièrement connue puisque noyée dans un océan de semblables et ayant débutée avec un artiste loin d’être doué. Malgré ses dessins brouillons et son intrigue clichée, la série a survécu à travers le temps et a su se faire remarquer par un lectorat porté sur l’underground (et le death metal) au point d’être ressuscité durant les années 2000 via l’éditeur Avatar Press. Mieux: il s’agit du seul titre au monde possédant un crossover avec The Crow, la mythique bande...

Lire...

Iron Maiden – World of Warplanes

Iron Maiden et les jeux vidéos, c’est une vieille et triste histoire qui n’a jamais connue de grands succès. On peut remonter jusqu’en 1998 avec Carmageddon II, suite sympathique mais très en-dessous de son original. Un jeu de “course” où le véritable but est de détruire ses opposants et d’écraser le plus de piétons possible, hommage évident à Death Race 2000. Seulement le premier opus, gore et graphiquement brut, laisse place à un nouveau moteur 3D tout lisse où les victimes cubiques sonnent trop fausses. Pire: de nombreuses versions sont censurées, remplaçant les passants par des zombies et l’hémoglobine par du sang vert. Les musiques de Maiden, avec Aces High, The Trooper ou Man on the Edge restent sans aucun doute le point fort de cette suite, permettant de rester...

Lire...

Terrordrome 2, un échec annoncé

Huracan Studio est une petite compagnie de jeu vidéo indépendante et, disons-le clairement, insignifiante. Il est par ailleurs difficile de savoir sur quels jeux ses membres ont travaillé, en-dehors des récents Land of Labyrinth et T-Rex: Eat and Run qui ne sont même pas terminé: nul doute que c’est surtout la création de modèles 3D et la créations d’assets pré-programmables qui lui permet de survivre, cependant il faut lui reconnaitre au moins un projet personnel qui se sera fait connaitre dans le monde entier: Terrordrome: Rise of the Boogeymen, un improbable jeu de combat réunissant les plus grandes icônes du cinéma d’horreur moderne ! A l’origine un simple hobby qui a fini par se faire remarquer et remporter l’adhésion d’un grand nombre de fans des différentes franchises, ...

Lire...

Dream Jason, la figurine !

Il n’y a pas très longtemps, je vous ai parlé d’une version méconnue et oubliée de Jason Voorhees, laquelle n’apparait que dans le cinquième volet de la série et uniquement sous la forme de rêves et de visions. Une incarnation évidemment pas “officielle” et rarement comptée parmi les différentes versions existantes du personnage, puisque c’est son copycat Roy Burns qui lui vole la vedette. Le paradoxe est même amusant quand on y pense: ceux qui ne connaissent rien à la saga Vendredi 13 vont avoir tendance à penser que Jason est présent dans ce Chapitre 5, à tord on le sait, mais ce sont en fait les fans qui font erreur lorsqu’ils viennent les corriger en déclarant qu’il n’y apparait pas !
Je concluais mon texte en me désolant du manque de reconnaissance de ce Dream ...

Lire...

Return to Castle Freak

Cinestate, c’est une petite compagnie dont l’existence remonte à il y a quelques temps déjà mais à qui personne n’a jamais vraiment prêté attention. Cela va changer et particulièrement au sein de la communauté horrifique, puisqu’elle vient d’y faire son nid il y a peu en rachetant les droits du légendaire magazine Fangoria, qui était alors en hibernation depuis l’année 2017 suite à de gros problèmes de publication. Non content de relancer le magazine avec un certain dynamisme et sous le prisme de la nostalgie, le duo à la tête de l’entreprise – Dallas Sonnier et Amanda Presmyk – voient là une occasion en or pour capitaliser sur le genre horrifique.
En plus de récupérer Fangoria, sa réputation et ses fans, ils disposent également des revues sœurs que sont Starlog et...

Lire...

Dario Argento, hospitalisé

Ce n’est pas tout à fait de cette manière que je pensais débuter le site, mais puisque la nouvelle ne semble pas avoir été relayé par chez nous, autant la prendre en compte ici: Dario Argento a récemment été hospitalisé suite à une mauvaise chute. Cela pourrait sembler sans importance puisque tout le monde glisse ou trébuche au cours de sa vie, mais compte tenu de l’âge avancé du cinéaste (77 ans, pratiquement 78), cela peut toujours entrainer des complications ou être un signe de problèmes à venir…

Les faits datent d’il y a quelques jours, ce mardi 15, lorsque le réalisateur de Suspiria est “salement” tombé au sol alors qu’il rentrait chez lui, seul...

Lire...

16 ans – Sweet Sixteen

Nous sommes le 15 Mai et me voici comme d’habitude à écrire un petit billet pour marquer le coup et parler de tout est de rien, histoire de changer un peu des chroniques. Mais cette année c’est un peu spécial. Car comme vous pouvez le constater, cet anniversaire marque non seulement mes 16 ans de rédacteur fantasticophile, mais surtout un changement définitif de plateforme pour mes textes.

Il y en aura eu des évolutions en seize ans, depuis mes débuts sur un simple cahier, à défaut d’avoir un ordinateur, puis à travers un blog qui aura connu différents hébergeurs: Skyblog (moquez-vous, mais à l’époque Internet était primitif et c’était la manière la plus simple pour débuter), Overblog puis Blogger. Des titres et des designs différents: Des Poulpes et des Femmes, mini...

Lire...

Jim Wynorski approuve Black Lagoon #2

C’est un évènement un peu surréaliste que de voir Jim Wynorski tenir dans ses mains notre fanzine, mais c’est avec beaucoup de fierté que l’on découvre ses retours.
Enfin c’est vachement minimisé pour moi quand je pense au fait que j’ai simplement écrit deux bout de textes minuscules et que, du coup, je n’ai pas à me sentir spécialement inclut dans le boulot général qu’a représenté la confection de ce Black Lagoon #2… mais quand même.

Pour les non-anglophones, le réalisateur dit se cacher derrière la revue afin qu’on ne puisse pas le voir rougir. Il remercie l’équipe du fanzine pour l’incroyable rétrospective sur sa carrière et dit adorer les images, rares et sympa (la maquette de Rigs Mordo plaît même outre atlantique, c’est bon à savoir).

Je vous encourage forcém...

Lire...

Black Lagoon Fanzine, le Blog officiel

 

Juste un petit billet afin de mentionner la création du Blog officiel de notre fanzine Black Lagoon. Vous y trouverez les informations à venir pour commander la revue, découvrir les sommaires, les points de ventes éventuels et les évènements auxquels l’équipe participera, comme des festivals ou des conventions où il sera possible de nous rencontrer. Bref tout ce qui se trouve également sur la page Facebook mais sans avoir à passer sur Facebook ! C’est un peu vide pour le moment mais cela s’étoffera progressivement à force de publication. Souvenez-vous que nous n’en sommes qu’à notre second numéro et que les membres de la rédaction n’habitent pas tous à côté, ce qui rend les réunions difficiles.

Oh, et si vous trouvez que ça ressemble étonnamment à Ze Curious Goods

Lire...