Category News

Scopophilia – Vidéotopsie #21 – Black Lagoon #2

Dans l’actualité Fanzine, la grosse nouvelle est évidemment la parution du tout dernier Vidéotopsie de David Didelot, qui s’achève donc avec la parution de ce numéro 21. Un ultime opus auquel je n’ai malheureusement pas participé faute de temps, et c’est sans doute un peu ma faute car j’avais prévu quelques petites choses (dont entre autre la chronique de Warbus 2 avec l’ami Mark Gregory, histoire de suivre celle du premier publiée dans le volume précédent). Scopophilia, comme bien d’autres, fait son petit hommage tout présentant le sommaire, évoquant au passage les contributeurs réguliers que son Didier Lefèvre de Médusa Fanzine et notre cher Rigs de Black Lagoon et de la Toxic Crypt.

D’ailleurs en parlant de Black Lagoon, notre second volet est également présenté dans c...

Lire...

Hack/Slash vs. Chaos!

En 2002, Chaos! Comics succombe comme tant d’autres aux conséquences du boom de la bande-dessinée américaine. Problèmes financiers et “erreurs stratégiques” lui force à mettre la clé sous la porte et son président, Brian Pulido, va partir se réfugier chez Avatar Press, studio qui partage son style “extrême” et horrifique tout en étant plus permissif encore sur le le sexe et le gore. S’il parvient à emporter avec lui l’un de ses bébés, Lady Death, il doit abandonner les autres: le monstrueux Evil Ernie, la vampire sexy Chastity et cette salope de Purgatori sont alors rachetés par une compagnie nommée Tales of Wonder, alors en partenariat avec la très jeune boite Devil’s Due Publishing...

Lire...

Freddy’s back, bitch !

Breakings news: Freddy Krueger revient sur nos écrans pour Halloween ! Le vrai Freddy, c’est-à-dire la combinaison du personnage et de son seul et unique interprète: Robert Englund. Le 18 Octobre 2017, celui-ci avait alors annoncé sa retraite définitive envers le rôle, brisant le cœur de tous ses fans. Car malgré sa longue absence dans le paysage cinématographique, il restait toujours un espoir pour que le grand brûlé d’Elm Street revienne d’une manière ou d’une autre et nous venge de son ignoble remake, avec cet alter ego CGIsé à tête d’alien. Et tant que Robert Englund est vivant, rien n’est impossible.
Las, il a bien fallu accepter les faits et constater que le pauvre acteur se fait vieux, pouvant désormais difficilement encaisser de lourdes sessions de maquillage de f...

Lire...

Le Fanzinophile – Entretien avec Matthieu Nédey & Valentin Sannier

A lire chez l’ami Laurent, notre adoré Fanzinophile, l’interview très sympathique de deux jeunes reporters du Genre. Un “duo” qui fait partie de cette nouvelle vague de rédacteurs, au même titre que Rigs Mordo de Toxic Crypt, Jérôme dit l’Oncle Jack de Ze Curious Goods, Rog’ de La Séance à Roggy et moi-même – bref, toute l’équipe de Black Lagoon. Il s’agit de Matthieu “Mighty Matt” Nédey et de Valentin “Val le Blond” Sannier, que vous pouvez retrouver régulièrement sur le site Monsters Squad. Bien entendu, ils écrivent également dans tout un tas de canards et il faut ainsi mentionner Cathodic Overdose, La Fraicheur des Cafards, Everyday is Like Sunday ou encore Torture Oculaire (quel titre parfait !) pour ne mentionner que quelques unes des plateformes utili...

Lire...

I Still Believe in Tim Cappello !

Tim Cappello (autrefois Timmy Cappello, mais il a changé son nom suite à une crise existentielle lors d’un voyage au Népal) est un personnage passionnant. Fondamentalement il est un simple musicien, particulièrement connu pour son talent au saxophone. Il a travaillé avec de grands noms comme Peter Gabriel, Ringo Starr, et bien sûr Tina Turner avec qui il a collaboré pendant de nombreuses années, se retrouvant même impliqué sur les chansons We Don’t Need Another Hero et One of the Living pour Mad Max 3. Il fut également le partenaire de scène de Bob Dylan sur Hearts of Fire et s’associa avec Billy Crystal pour quelques spectacles.
Mais s’il retient l’attention, c’est moins par son travail que par son physique...

Lire...

Razor sort des limbes !

Cela fait longtemps que j’avais envie de vous parler de Razor, un des nombreux comics “extrêmes” des années 90. Publiée en son temps chez London Night Studios, boite indie spécialisée dans les histoires en noir et blanc (c’est moins cher) violentes et érotiques (c’est la mode), la série n’est pas particulièrement connue puisque noyée dans un océan de semblables et ayant débutée avec un artiste loin d’être doué. Malgré ses dessins brouillons et son intrigue clichée, la série a survécu à travers le temps et a su se faire remarquer par un lectorat porté sur l’underground (et le death metal) au point d’être ressuscité durant les années 2000 via l’éditeur Avatar Press. Mieux: il s’agit du seul titre au monde possédant un crossover avec The Crow, la mythique bande...

Lire...

Iron Maiden – World of Warplanes

Iron Maiden et les jeux vidéos, c’est une vieille et triste histoire qui n’a jamais connue de grands succès. On peut remonter jusqu’en 1998 avec Carmageddon II, suite sympathique mais très en-dessous de son original. Un jeu de “course” où le véritable but est de détruire ses opposants et d’écraser le plus de piétons possible, hommage évident à Death Race 2000. Seulement le premier opus, gore et graphiquement brut, laisse place à un nouveau moteur 3D tout lisse où les victimes cubiques sonnent trop fausses. Pire: de nombreuses versions sont censurées, remplaçant les passants par des zombies et l’hémoglobine par du sang vert. Les musiques de Maiden, avec Aces High, The Trooper ou Man on the Edge restent sans aucun doute le point fort de cette suite, permettant de rester...

Lire...

Terrordrome 2, un échec annoncé

Huracan Studio est une petite compagnie de jeu vidéo indépendante et, disons-le clairement, insignifiante. Il est par ailleurs difficile de savoir sur quels jeux ses membres ont travaillé, en-dehors des récents Land of Labyrinth et T-Rex: Eat and Run qui ne sont même pas terminé: nul doute que c’est surtout la création de modèles 3D et la créations d’assets pré-programmables qui lui permet de survivre, cependant il faut lui reconnaitre au moins un projet personnel qui se sera fait connaitre dans le monde entier: Terrordrome: Rise of the Boogeymen, un improbable jeu de combat réunissant les plus grandes icônes du cinéma d’horreur moderne ! A l’origine un simple hobby qui a fini par se faire remarquer et remporter l’adhésion d’un grand nombre de fans des différentes franchises, ...

Lire...

Dream Jason, la figurine !

Il n’y a pas très longtemps, je vous ai parlé d’une version méconnue et oubliée de Jason Voorhees, laquelle n’apparait que dans le cinquième volet de la série et uniquement sous la forme de rêves et de visions. Une incarnation évidemment pas “officielle” et rarement comptée parmi les différentes versions existantes du personnage, puisque c’est son copycat Roy Burns qui lui vole la vedette. Le paradoxe est même amusant quand on y pense: ceux qui ne connaissent rien à la saga Vendredi 13 vont avoir tendance à penser que Jason est présent dans ce Chapitre 5, à tord on le sait, mais ce sont en fait les fans qui font erreur lorsqu’ils viennent les corriger en déclarant qu’il n’y apparait pas !
Je concluais mon texte en me désolant du manque de reconnaissance de ce Dream ...

Lire...

Return to Castle Freak

Cinestate, c’est une petite compagnie dont l’existence remonte à il y a quelques temps déjà mais à qui personne n’a jamais vraiment prêté attention. Cela va changer et particulièrement au sein de la communauté horrifique, puisqu’elle vient d’y faire son nid il y a peu en rachetant les droits du légendaire magazine Fangoria, qui était alors en hibernation depuis l’année 2017 suite à de gros problèmes de publication. Non content de relancer le magazine avec un certain dynamisme et sous le prisme de la nostalgie, le duo à la tête de l’entreprise – Dallas Sonnier et Amanda Presmyk – voient là une occasion en or pour capitaliser sur le genre horrifique.
En plus de récupérer Fangoria, sa réputation et ses fans, ils disposent également des revues sœurs que sont Starlog et...

Lire...