Contamination tagged posts

The Curse (1987)

thecurse (13)a

The Curse

(1987)

thecurse (2)

La Couleur Tombée du Ciel de H.P. Lovecraft a connu plusieurs adaptations au cinéma, du Messager du Diable de 1965 avec son Boris Karloff radioactif à Color Out of Space en 2019 avec un Nicolas Cage exalté. Entre les deux, les années 80 nous apportèrent The Curse, chez nous joliment titré La Malédiction Céleste mais qui s’appelait à l’origine The Well (le puit, élément important de la nouvelle) du temps où le projet fut annoncé, puis The Farm en cours de tournage. Une version assez particulière puisqu’il s’agit d’une coproduction italo-américaine supervisée par un mogule du Bis, Ovidio G. Assonitis (Beyond the Door, Piranha 2, Tentacules), et supposément par Lucio Fulci lui-même ! Un producteur associé d’après le générique qui anglicise son nom en ...

Lire...

Aquarium of the Dead (2021)

aquariumofthedead (11)

Aquarium of the Dead

(2021)

aquariumofthedead (3)

Si l’histoire d’Aquarium of the Dead vous dit vaguement quelque chose, c’est sans doute parce qu’il s’agit pratiquement de celle de Zoombies, un film de morts-vivants se déroulant dans un zoo et où les revenants sont uniquement des animaux. Une bonne série B à vrai dire, qui reprenait à son compte quelques idées déjà développées par la Asylum dans sa série Z Nation. Mis en scène par le même réalisateur, cette nouvelle version se situe en fait dans le même univers que son modèle et peut être considéré comme un Zoombies 3 ou un spin-off, l’intrigue se déroulant presque immédiatement après les événements du premier opus (Zoombies 2 étant une préquelle)...

Lire...

Hotel Inferno (2013)

Hotel Inferno

(2013)

hotelinferno (1)

Les italiens de Necrostorm ne font décidément rien comme les autres. Plutôt que de rentrer dans le moule et surfer sur la mode sans risque du neo giallo afin de brosser le bisseux dans le sens du poil, ils préfèrent faire ce qu’ils veulent sans se soucier du qu’en-dira-t-on, mélangeant le gore brutal et sérieux d’un Lucio Fulci ou d’un Joe D’Amato à des éléments résolument plus modernes empruntant aux mangas et aux jeux vidéos. Ainsi, si Adam Chaplin était globalement une adaptation live de Ken le Survivant, Hotel Inferno est celle de Doom. Écrit et réalisé par Giulio De Santi, le patron de la compagnie et réalisateur de Taeter City, le film fait tout ce que le blockbuster de 2005 n’osait pas faire: une intrigue simple et des affrontements bour...

Lire...

Le Retour des Morts-Vivants, le manga ! | Monthly Halloween #3 (1986)

ROAD TO HALLOWEEN VII

Monthly Halloween #3

Battalion – The Return of the Living Dead

(1986)

Oui, je sais. Comment un magazine peut-il s’appeler Monthly Halloween quand on ne célèbre Halloween qu’une fois par an ? Le fait est que cette revue n’a en réalité aucun rapport avec la fête de la Toussaint, le nom n’étant là que pour montrer son affiliation avec le genre Horrifique. Alors certes, ce n’est pas terrible de lancer ce Road to Halloween avec un faux représentant de la saison, mais si l’on regarde bien il y a une petite citrouille sur la couverture et la maquette fait l’effort d’écrire “Halloween” au milieu de tous ces kanji, donc en ce qui me concerne cela suffit amplement...

Lire...

Blue Monkey (1987) | Insect !

bluemonkey (18)

Blue Monkey

(1987)

bluemonkey (11)

Vers la fin des années 80, le producteur Sandy Howard signe un contrat de trois films avec la RCA-Columbia, assurant la distribution en salle de petits films d’exploitation à faible budget. Le voilà donc à superviser en même temps la mise en chantier de chacun de ces titres: l’actioner Nightstick, avec Leslie Nielsen, le film d’horreur Dark Tower, sans lien avec Stephen King, et le thriller médical Green Monkey, qui s’inspire de l’horrible propagation du SIDA qui affolait alors tout le monde. Le titre est notamment issu de la théorie voulant que le virus serait originaire de l’espèce des vervets, ou singes verts d’Afrique, et le scénario co-écrit avec George Goldsmith (Les Démons du Maïs, d’après Stephen King pour le coup) ne parlait de rien d’autre q...

Lire...

Stingers (2009-2010)

stingers (10)

Stingers

(2009-2010)

stingers (11)

Si l’on retient bien une chose avec les comics Zenescope,  ce sont les couvertures qui mettent toutes en scènes de jolies pin-up en petites tenues. Et si des publication comme Grimm Fairy Tales sont désormais plutôt branché fantasy, ce serait vite oublier que la compagnie verse avant tout dans l’horreur, et ça depuis ses tout débuts. En témoigne leur version d’Alice au Pays des Merveilles qui tourne très vite au cauchemar, et des titres comme l’anthologie The Theatre ou Les Chroniques du Dr. Herbert West, malheureusement annulé par l’éditeur avant sa conclusion. Stinger fut produit à cette époque, alors que la boite tentait de faire son trou dans le marché, et son concept est celui d’une véritable d’une série B à l’ancienne sur tous les niveaux, que ...

Lire...

Body Melt (1993)

Body Melt

(1993)

The first phase is hallucinogenic.
The second phase is glandular.
The third phase is body melt.

Philip Brody c’est le fondateur du groupe expérimental → ↑ → (ça se prononce “tsk tsk tsk”, ou “tch tch tch” selon votre diction), de la musique australienne se classant dans le registre “art rock”. Un projet multimédia qui l’amène à toucher à la vidéo, réalisant dix courts-métrages en Super 8 qu’il réunira en une compilation en 1982, époque à laquelle il rencontre le producteur Rod Bishop qui va travailler avec lui sur son dernier album en date. L’expérience aura marqué les deux hommes car les voilà de nouveau ensemble dix ans plus tard avec ce Body Melt, film gore que l’artiste semble d’abord vouloir créer sous la forme d’une série de courts-métr...

Lire...

Class of Nuke ‘Em High (1986)

Class of Nuke ‘Em High

(1986)

Avec pas moins de cinq personnes au scénario et deux réalisateurs, on pourrait croire que Class of Nuke ‘Em High va droit à la catastrophe et, considérant l’ambiance anarcho-punk des productions Troma en général, on imagine déjà le désastre. Tout laisse présager un film chaotique sans queue ni tête alignant les gags pipi-caca, les enjeux caricaturaux et les comédiens surjouant à l’extrême. Et pour être honnête il y a effectivement un peu de cela dans le résultat final. Oui mais voilà, par un étonnant miracle, non seulement ce titre se trouve être d’une très bonne tenue techniquement parlant, surpassant aisément ses prédécesseurs comme The Toxic Avenger dans ce domaine, mais il se trouve même être plus intéressant qu’il n’y p...

Lire...

Dead Trigger: Unkilled (2017)

Dead Trigger: Unkilled

(2017)

Il y a peu de chances pour que vous ayez entendu parler de Madfinger Games, et c’est sans doute mieux comme ça. Pour résumer il s’agit d’un anecdotique développeur de jeux vidéos pour téléphones mobiles, d’origine tchèque, qui ne compte qu’une douzaine de titres à son actif depuis son lancement en 2009. Dans le lot il y a Dead Trigger, un médiocre FPS priorisant les microtransactions qui se déroule dans un univers post-apocalyptique où les morts-vivants ont envahie le monde. Rien de spectaculaire ni même d’intéressant, mais les retours furent suffisamment positif pour permettre à la compagnie de produire une suite plus ambitieuse, Dead Trigger 2, et un successeur spirituel nommé Unkilled...

Lire...

The Twilight Zone (1.15a) – Monsters ! (1986)

ROAD TO HALLOWEEN V

The Twilight Zone

Monsters !

(1986)

Midnight. Not 12 at the clock, but mid night. When twilight and dawn are evenly balanced. One no stronger than the other, each pulling against each other in the opposite directions so that the very fabric of the night is torn appart. Midnight. When the monsters come out.

Monsters ! est le meilleur film de Joe Dante qui n’a pas été réalisé par Joe Dante. Son ombre plane tellement sur ce court qu’il est difficile de croire qu’il n’a rien à voir avec cet épisode, et pourtant… En réalité on le doit au scénariste Rober Crais, qui n’a jamais rien fait de très remarquable si ce n’est écrire le livre à l’origine du sympathique Otage avec Bruce Willis...

Lire...