Boogeyman tagged posts

Bloody Murder (2000)

bloodymurder (14)

Bloody Murder

(2000)

bloodymurder (11)

Producteur de petits budgets depuis les années 80, Ralph E. Portillo a tapé dans de nombreux genres à travers sa carrière, que ce soit de l’heroic fantasy post-Conan (The Lords of Magick), du film de serial killer des années 2000s (Diary of a Serial Killer et Kemper) et de l’actioner moisi (The Marine 5 et 6 pour la WWE). Malgré tout la série B n’est pas nécessairement son truc malgré la présence de plusieurs représentants dans sa filmographie, et il aurait plutôt tendance à donner dans le drame, le thriller et la comédie polissonne. Mais il ne rechigne pas à taper dans l’horreur s’il le faut, surtout après le succès de Scream qui relance la mode du slasher, un type de cinéma relativement simple à mettre en boite...

Lire...

Porkchop (2010)

porkchop (1)

Porkchop

(2010)

porkchop (16)

Auteur de films comme Catholic Ghoulgirls et Vampire Whores From Outer Space, Eamon Hardiman n’est pas exactement la personne la plus subtile du monde et il n’est guère étonnant de le retrouver aux commandes de ce slasher fortement inspiré de Massacre à la Tronçonneuse, où le Leatherface de service est un gros redneck habillé d’une salopette et d’une tête de cochon. Un shot on video sans budget que lui suggère un certain Zack Bassham, alias Zakula Von Nasty du groupe de horror punk The Big Bad, qu’il développe d’abord sous le titre de Pigdude. Pas du tout à l’aise avec les ambiances premier degré et doté d’un humour franchement poussif, il décide de faire dans la parodie outrancière à la manière de ThanksKilling, où rien n’a de sens et où les person...

Lire...

Santa Claws (1991)

12 DAYS OF CHRISTMAS III

santaclawscomic (12)

Santa Claws

(1991)

santaclawscomic (5)

A ne surtout pas confondre avec l’horrible film du même titre réalisé par John Russo, Santa Claws est une courte bande-dessinée plutôt obscure et que l’on doit à la petite compagnie Malibu Comics, un peu avant qu’elle ne soit absorbée par la grande Marvel. C’est à travers son label Eternity Comics qu’elle est publiée, grossissant ainsi son catalogue horrifique qui compte déjà quelques titres intéressants comme le Evil Ernie original de Brian Pulido, des suites inédites au Puppet Master de la Full Moon et l’adaptation du Blood Feast de H.G. Lewis...

Lire...

Halloween – The Video Game (1983)

ROAD TO HALLOWEEN VII

halloweenatari (9)

Atari 2600

Halloween

(1983)

halloweenatari (1)

A homicidal maniac has escaped from a mental institution. On Halloween night, the killer returns to his home town to wreak havoc ! You are the babysitter for a family in a large, two story house. Somehow the vengeful murderer has gotten inside ! Can you protect the children and yourself from the fury of his knife ?

La plupart des articles et critiques traitant de Halloween, le jeu vidéo, se limitent généralement à ces quelques propos: le graphisme est primitif, le gameplay limité et la musique pas très bonne. Ce n’est pas faux, mais c’est totalement faire l’impasse sur l’élément le plus intéressant du produit: ses origines...

Lire...

The Terror of Hallow’s Eve (2017)

ROAD TO HALLOWEEN VII

theterrorofhallowseve (1)

The Terror of Hallow’s Eve

(2017)

theterrorofhallowseve (5)

Todd Tucker, c’est une carrière discrète mais très complète dans les effets de maquillage, ayant débuté sur la vieille série The Flash avant d’exploser à Hollywood pour se retrouver sur à peu près toutes les grosses productions auxquelles vous pouvez penser: Apocalypto, Hannibal, Pirates des Caraïbes, Watchmen, Hannah Montana… Seulement voilà, le bonhomme a aussi fait ses premières armes du côté de Charles Band avec The Pit and the Pendulum et Subspecies, alors quand il décide de passer à la réalisation pour s’amuser un peu, cela donne des trucs farfelus comme Monster Mutt et ce The Terror of Hallow’s Eve, tous blindés de grosses créatures poilues et / ou baveuses rappelant le bon vieux temps de la Full Moo...

Lire...

CreepTales (1993)

ROAD TO HALLOWEEN VII

creeptales (16)

CreepTales

(1993)

creeptales (2)

Plus un film est obscure, plus il est difficile de trouver la moindre information à son sujet, ce qui dans certains cas peut entrainer une véritable confusion avec tout un tas de renseignements contradictoires. CreepTales n’échappe pas à la règle, et peut-être aurez-vous remarqué que je l’ai classé à l’année 1993 dans l’en-tête de l’article tandis que l’IMDb le range plutôt à 2004. Une sacrée différence qui se complique d’autant plus que d’autres chroniqueurs évoquent aussi 1986 ou 1989 à l’occasion, alors qu’en est-il ? Et bien il se trouve que tout le monde à raison (sauf IMDb bien sûr, qui a simplement listé la date de sortie du DVD de BCI/Eclipse). Le fait est que cette anthologie horrifique à la Creepshow n’a pas é...

Lire...

Killjoy (2000)

killjoy (1)

Killjoy

(2000)

killjoy (4)

L’humanité est rarement du genre à s’entendre, c’est la raison pour laquelle le monde est secoué par toutes sortes de conflits. Il existe pourtant en ce monde une chose qui semble mettre tout le monde d’accord: Killjoy est une grosse merde. Pas un seul critique ou chroniqueur ne se risquera à dire le contraire, et il est difficile de nier que le film est raté, mal branlé et sans aucune originalité. Rien de surprenant à ça puisque l’on retrouve Charles Band à l’origine du projet, à une époque où sa compagnie commence à gravement piquer du nez...

Lire...

The Dead Pit (1989) | Re-Animator Hospital

The Dead Pit

(1989)

“I’ve done Life. Now I’m doing Death.

Brett Leonard est un réalisateur à la carrière intéressante car tout en dents de scie, mêlant le bon avec le pire. Question grosses productions, il triomphe avec Programmé Pour Tuer et son Russell Crowe holographique et meurtrier, mais se plante royalement avec Le Cobaye, thriller virtuel efficace mais détesté par Stephen King et ses suiveurs pour n’avoir aucun rapport avec la nouvelle originale. Dans le petit budget son Souvenirs de l’Au-Delà avec Jeff Goldblum est plutôt bien reçu tandis que Man-Thing demeure dans l’obscurité même à l’époque où les adaptations Marvel sont à la mode. Enfin il a réalisé Highlander: The Source, probablement l’une des plus grandes catastrophes de l’Histoire du cinéma...

Lire...

Inner Sanctum 2 (1994)

Inner Sanctum 2

(1994)

Inner Sanctum n’avait pas besoin d’une suite et il est même difficile de croire que le film a rencontré la moindre popularité, que ce soit en vidéo club ou sur le câble. Et pourtant trois ans plus tard Fred Olen Ray revient avec ce nouvel opus qu’il scénariste lui-même sous pseudonyme et avec l’aide d’un Steve Armogida, futur réalisateur de Bikini Drive-In et Masseuse. Étrangement le duo livre une histoire extrêmement fidèle à l’original au point de faire des rappels à nombreux détails insignifiants, comme pour s’assurer de ne pas perturber les fans hardcore du premier volet. Margaux Hemingway reprend son rôle mais Tanya Roberts disparait, et avec elle toute prétention qu’il s’agit là d’un thriller érotique...

Lire...

Candy Corn (2019)

ROAD TO HALLOWEEN VI

Candy Corn

(2019)

N’y allons pas par quatre chemins: Josh Hasty, le réalisateur de ce Candy Corn, est un hipster. Avec sa grosse barbe huilée et taillée, ses cheveux laqués et ses grosses lunettes, il est de ces jeunes hommes qui pensent exprimer leur personnalité avec leur look sans comprendre qu’ils obéissent à la même mode et se ressemblent tous: interchangeables et semblant sortir d’une pub pour parfum ou vêtements chics. Et l’air de rien ceci explique beaucoup de choses sur son film...

Lire...