Actioner tagged posts

Passenger 57 (1992)

passenger57 (9)a

Passenger 57

(1992)

passenger57 (11)a

La raison d’être de Passager 57 est à priori simple à expliquer: il s’agit d’un clone de Die Hard, s’inspirant aussi bien de l’original, qui renouvela le cinéma d’action au l’aube des années 90, que de sa suite, qui consolida la saga et transforma la formule en un nouveau sous-genre qui devint vite à la mode. Le Die Hard scenario est né, concept jouant du huis clos où le héros est seul face à une armée de vilains qu’il va devoir éliminer les uns après les autres à la manière d’un slasher. C’est totalement le cas ici et ce serait mentir que de prétendre autre chose, pourtant les origines du film sont un peu plus étranges que cela puisque l’on retrouve Stewart Raffill derrière l’idée de base. Le réalisateur des délirants Mac and Me et Tammy an...

Lire...

The Suicide Squad

IMG_4377+

 

The Suicide Squad
(2021)

Mega CGR Centre, Tours (37)

 

1810776

Lire...

Fast & Furious 9

fastandfurious9ticket (1)

 

Fast & Furious 9
F9 – The Fast Saga (2021)

Mega CGR Centre, Tours (37)

 

fastandfurious9ticket (2)

Lire...

Hotel Inferno II: The Cathedral of Pain (2017)

hotelinferno2 (1)

Hotel Inferno II: The Cathedral of Pain

(2017)

Wait. I can’t process that much fuckin’ nonsense at once.

hotelinferno2 (9)

La conclusion d’Hotel Inferno semblait appeler à une suite même si rien ne venait clairement l’affirmer. La faute à une fin abrupte et des éléments scénaristiques mis en place dans la dernière scène qui donnaient l’impression que les aventures de Frank Zimosa ne pouvaient s’arrêter là, malgré sa mort apparente. Il aura fallu attendre quatre ans pour en avoir la confirmation, ce qui est un peu long mais s’explique par le fait que la compagnie productrice, Necrostorm, n’a rien d’un grand studio hollywoodien, se concentrant sur un seul projet à la fois. S’adressant avant tout à un public niche mais fidèle, elle a fini par abandonner les moyens de financement tr...

Lire...

Nemesis 3: Time Lapse (1996)

nemesis3 (3)

Nemesis 3: Time Lapse

(1996)

nemesis3 (17)

Soyons honnête, Nemesis 3 n’est pas vraiment Nemesis 3 mais plutôt Nemesis 2.5, seconde partie d’une longue histoire que le réalisateur, Albert Pyun, a tourné d’une traite avec les mêmes acteurs, les mêmes décors et surtout avec le même budget. Difficile de savoir si les scènes de l’un furent mise en boite avant celles de l’autre, et certains prétendent que Nemesis 2 aura englouti une grosse partie de l’argent avec ses scènes d’action, contraignant le cinéaste à travailler ici avec encore plus de limitations...

Lire...

Transformers – Official Movie Adaptation (2007)

transformersmovieadaptation (16)

Transformers

Official Movie Adaptation

(2007)

transformersmovieadaptation (1)

Les origines de cette bande-dessinée n’ont rien de mystérieuses, puisqu’il s’agit là d’un des nombreux produits dérivés générés par Dreamworks afin d’assurer la promotion de son ignoble Transformers. Outre cette adaptation, citons une novélisation, une préquelle en livre (Transformers: Ghosts of Yesterday), une autre en comic-book (Transformers: Movie Prequel) et quelques jeux vidéos (Transformers: The Game sur différentes plateformes). Mais si Hasbro doit toute la mythologie de sa franchise à Marvel Comics, qui inventa aussi bien les noms des personnages que la trame générale qui fut développée dans les dessins animés, c’est IDW qui est choisi développer le projet...

Lire...

Nemesis 2: Nebula (1995)

nemesis2 (1)

Nemesis 2: Nebula

(1995)

nemesis2 (9)a

Nemesis premier du nom fut un projet qu’Albert Pyun tenait très à cœur, mûri sur quelques années après sa découverte du cyberpunk et du transhumanisme. Malgré quelques cafouillages durant la réalisation du film (deux fins sensiblement différentes selon les montages, son héroïne transformée en homme par les producteurs), il est évident que l’expérience lui plu suffisamment pour qu’il garde l’envie d’explorer encore cet univers, ce qu’il fit dès l’année suivante à travers une suite indirecte. Sorti en 1993, Knights se déroule après que les cyborgs aient fini par envahir le monde et réduit la population en esclavage, chose que le héros de l’opus précédent tentait d’empêcher avec plus ou moins d’espoir en fonction des versions...

Lire...

Hotel Inferno (2013)

Hotel Inferno

(2013)

hotelinferno (1)

Les italiens de Necrostorm ne font décidément rien comme les autres. Plutôt que de rentrer dans le moule et surfer sur la mode sans risque du neo giallo afin de brosser le bisseux dans le sens du poil, ils préfèrent faire ce qu’ils veulent sans se soucier du qu’en-dira-t-on, mélangeant le gore brutal et sérieux d’un Lucio Fulci ou d’un Joe D’Amato à des éléments résolument plus modernes empruntant aux mangas et aux jeux vidéos. Ainsi, si Adam Chaplin était globalement une adaptation live de Ken le Survivant, Hotel Inferno est celle de Doom. Écrit et réalisé par Giulio De Santi, le patron de la compagnie et réalisateur de Taeter City, le film fait tout ce que le blockbuster de 2005 n’osait pas faire: une intrigue simple et des affrontements bour...

Lire...

Mad City (1988)

madcityfamicom (18)

Nintendo Family Computer

Mad City

(1988)

madcityfamicom (5)

Développé par Konami à la fin des années 80, The Adventures of Bayou Billy est un jeu universellement réputé pour sa difficulté, ne laissant guère de bons souvenirs à ceux qui le tentèrent à l’époque. Seulement voilà, cette version se trouve être bien différente de l’original japonais, Mad City (ou マッド • シティ, ce qui veut dire la même chose en mauvais anglais et se traduit grossièrement par Maddo•Shiti, avec un étrange point entre les deux mots), que l’éditeur américain recalibra un peu n’importe comment et en dépit du bon sens. Car si Bayou Billy est terriblement frustrant et ne présente pas grand chose en dehors de l’aventure principale de son héros, Mad City est au contraire fun et propose quelques bê...

Lire...

Hydra (1997-1998)

hydra (7)

Hydra

(1997-1998)

I’m gonna make Swiss cheese out of you !

hydra (14)

Il suffira de jeter un simple coup d’oeil aux dessins de ce Hydra pour reconnaitre la patte de Tetsuo Hara, créateur de l’ultra culte et quasi mythologique Fist of the North Star. Le héros de la présente histoire, Yomi Kazuma, est ainsi un véritable clone de Kenshirō, expert en arts martiaux à la force surhumaine livrant des affrontements sanglants contre ses diaboliques adversaires. La principale différence vient du fait que le paysage post-apocalyptique laisse place à un environnement contemporain et que les barbares à crêtes de punk deviennent des Yakuzas bien habillés, les armes à feu modernes remplaçant les techniques de kung-fu ancestrales...

Lire...