Monthly Archives mars 2006

Octopus 2: River of Fear (2001)

Octopus 2: River of Fear

(2001)

Si les productions Nu Image sont au mieux de petits nanars (Spiders, Octopus) ou au pire de gros navets (Shark Zone), Octopus 2, lui, relève du supplice cinématographique. Une histoire qui ne décolle jamais et où il ne se passe quasiment rien, consternant toujours un peu plus ses spectateurs jusqu’au point de non-retour, lors d’un final qui n’entretient plus aucun rapport avec le genre concerné (fantastique / science-fiction) pour se vautrer dans un conformisme bien pensant digne des plus mauvais films patriotiques américains (pléonasme).

Après un Octopus pas très original mais franchement sympathique malgré une absence totale de moyens, le pitch de cette séquelle pourrait laisser à prévoir le meilleur: cette fois ce n’est pas à u...

Lire...

Underworld: Evolution (2006)

Underworld laissait présager une suite, d’autant plus qu’on parle déjà d’une trilogie avec une volet racontant la suite des aventures, ainsi qu’une préquelle narrant la lutte médiévale des lycans et des vampires. Certains restaient perplexes: après le scénario ébauché pour obtenir une créature hybride à la fin du film, comment le final pouvait-il nous montrer aussi bêtement la création d’un nouvel être de ce genre (du sang de lycan coulant dans la gorge d’un Aîné) ? Les réponses sont toutes là: Marcus, l’Aîné restant, est un ancien certes, mais il est aussi LE premier ancien. Viktor n’était en fait que le second avant de s’accaparer le pouvoir avec Amélia (vaguement aperçue dans le premier film)...

Lire...

Underworld & Underworld: Evolution

underworld1et2ticket (1)

Underworld & Underworld: Evolution
(2003 / 2006)

Cap Cinéma, Blois (41)

 

underworldbillets (2)    underworld1et2ticket (2)

Lire...

Slugs (1982) | Gore N°7: La Mort Visqueuse

Gore N°7

La Mort Visqueuse

Slugs

(1982)

Grand écrivain de livres horrifiques et gore, Shaun Hutson a pondu de nombreux romans sous une dizaine de pseudonymes (Nick Blake et Robert Neville (!) pour les plus connus) et possède une grande réputation qui lui a valu d’être surnommé le Parrain du Gore, ou le Shakespeare du Gore. L’écrivain se montre très grand fan de football mais aussi (et surtout) de hard rock, un genre musical qui n’est pas sans faire écho à son style de prédilection et qui s’accorde d’ailleurs parfaitement a la lecture de ses écrits, bien souvent dans la veine des EC Comics (Tales From the Crypt pour les plus célèbres) et leur contes horrifiques outranciers mais absolument fun. Avec Slugs, version trash des Rats de James Herbert, il signe ici son pr...

Lire...

Wallpaper Natasha & Cynthia – Concours

Fond d’écran réalisé dans le cadre d’un petit concours pour le forum Ambreworld, où l’on devait représenter des personnages du jeu de rôles et fournir une explication sur le pourquoi de la composition. C’est mon second wallpaper après un premier des plus simplistes, et pour la première fois je me suis vraiment tenté aux effets de retouche d’image dont j’ignorais tout (transparence, détourage, etc). La thématique reprend la lutte entre Natasha et des hordes de morts-vivants, représentation de son combat contre la Mort (celle de ses proches, et pour sa propre survie) et évoquant une partie importante de son background (les zombies sont le résultat accidentel d’une expérience conduite sur sa fille, qui lui a été volé alors qu’elle n’était qu’un fœtus). Au centre, voilà ...

Lire...

La Maison Usher ne Chutera Pas (1999)

La Maison Usher ne Chutera Pas

(1999)

maisonusherchuterapas (1)Il y a des personnes qui aiment à faire remarquer le haut niveau de leurs études et la richesse de leur culture: on les appels des pédants. Pierre Stolze est de ceux-là. Professeur de Lettres, l’homme se lance dans la littérature en profitant de la moindre occasion pour faire étalage de sa science, à la manière d’un enfant. Une sorte de complaisance dans l’autosatisfaction qui renvoie à un nombrilisme exacerbé tout bonnement insupportable. Pas étonnant donc que son livre ne provoque rien d’autre que le rejet.

Recueil de trois nouvelles de longueur inégale, chacune un peu plus longue que la précédente, La Maison Usher ne Chutera Pas n’entretient finalement que très peu de rapport avec la fameuse nouvelle d’Edgar Allan Poe (un cha...

Lire...