Udo Kier tagged posts

Puppet Master – Axis Termination et l’état de la saga

1. Puppet Master, bilan d’une franchise

Cela fait maintenant quelques jours que la bande-annonce du prochain Puppet Master vient d’être mise en ligne par la Full Moon – à peine plus d’une semaine après celle de Cult of Chucky, quel hasard – et il y aurait bien des choses à en dire. Suffisamment en tout cas pour ressusciter la rubrique Preview pour l’occasion, chose que je ne fais plus sauf en de rares exceptions...

Lire...

Modern Vampires (1998) AKA. Revenant

Modern Vampires

(1998)

Modern Vampires, dont le titre original semble être Revenant, est une série B que l’on doit au duo responsable du bien farfelu Shrunken Heads. Le réalisateur Richard Elfman, frère du célèbre compositeur, et le scénariste Matthew Bright (les deux Freeway et le sympathique Dark Angel: The Ascent) s’en prennent cette fois aux vampires et autant dire que leur version du mythe n’a rien de classique. Fusse le budget plus important et les compères auraient pu livrer quelque chose d’un peu plus mémorable que ce film oublié de tous.
La faute à des valeurs de production très basses qui diminuent fortement l’impact de certaines scènes, et à un script un brin confus qui déborde d’idées mais n’arrive jamais à se focaliser sur une intrigue bien précise...

Lire...

Mater Lachrimarum: enfin !

Bien qu’aujourd’hui conspué, le maître italien Dario Argento revient donc sur le devant de la scène, non pas avec les Masters of Horror mais avec son prochain film, un vieux projet de très longue date qui n’est autre que LE film que l’on attend: le troisième volet de sa trilogie des Trois Mères.

1977: Le célèbre Suspiria, avec Jessica Harper tout juste sortie du chef d’œuvre Phantom of Paradise, et avec les Goblins à la musique. Ce premier film sur les Trois Mères nous présentait alors Mater Suspiriorum.
1980: Le psychédélique Inferno. C’était cette fois Mater Tenebrarum qui apparaissait, au son d’une sublime et entrainante musique du même nom, par Keith Emerson.

Désormais il semble que le fameux projet du troisième volet de cette trilogie (attention il ne s’agit que d’un...

Lire...

Dracula 3000: Infinite Darkness (2004)

Grosse réputation de navet, ce Dracula 3000. Alors que M6 vient de nous le diffuser, c’est avec un œil distrait que j’ai suivi l’aventure. Un compte-rendu pas très détaillé donc, mais qui répondra à la question: “Alors, c’est naze ou pas ?

L’histoire est (très très) simple: c’est quasiment celle du Dracula de Stocker, mais en l’an 3000. D’où Dracula 3000 (le Infinite Darkness pouvant facilement s’expliquer que l’espace, ben c’est comme la nuit, mais à l’infinie, parce qu’il fait rarement jour). Alors on retrouve la galaxie des Carpates et un grand vaisseau cargo qui s’appelle le Demeter, lequel a disparu depuis déjà 100 ans. Inutile d’en dire plus, vous l’aurez compris: c’est Dracula qui a décimé tous l’équipage.
Arrive l’habituel groupe de victimes potentielles, appât...

Lire...