Ray Wise tagged posts

Jurassic City (2015)

Jurassic City

(2015)

Avec son titre et son affiche qui détourne le logo de Jurassic Park, ce Jurassic City tombe dans la catégorie des mockbusters, films au rabais produits à grande vitesse afin de profiter du succès d’une grosse production hollywoodienne à la mode. La Asylum s’en est fait une spécialité mais nombreuses sont les petites boites qui surfent sur la même vague, bâclant généralement le travail puisque partant du principe qu’elles réalisent un nanar volontaire. Tant pis si les acteurs sont nuls et les effets spéciaux pourris, puisque le public visé se moquera de ce qu’il y a à l’écran quoiqu’il arrive, alors pourquoi perdre du temps et de l’argent en s’appliquant ? Lorsqu’en 2015 sort sur les écrans Jurassic World, d’innombrables clones DTV vont déferler...

Lire...

The Rift (1989) AKA. Endless Descent

The Rift

(1989)

And here we have nothing but darkness… and goosebumps.

Voilà un film dont les origines sont au moins aussi obscures que les abysses sous-marines auxquelles il fait référence. Sorti à l’international en 1989 sous le titre de The Rift, il n’est exploité qu’un an plus tard aux USA sous le celui de Endless Descent, ce qui est peut-être lié à son producteur principal, Dino De Laurentiis, qui décida de financer la chose anonymement. Pas de bol pour lui, le nom de sa fille se trouve au générique et cela facilite les recherches. Cette série B aquatique surfe sur la même vague que Deep Star Six, Lords of the Deep, The Evil Below et surtout le très cool Leviathan, justement produit par le même homme – autant de petits poissons cherchant à profiter du suc...

Lire...

Suburban Gothic (2014)

ROAD TO HALLOWEEN II

Suburban Gothic

(2014)

Voilà une comédie fantastique bien singulière que ce Suburban Gothic, très différent de ce que l’on pourrait en attendre. A priori le film semble banal, une farce narrant les déboires de médiums maladroits et de fantômes facétieux, quelque chose d’inoffensif et de très accessible pour le grand public. Le genre de produit tellement simpliste et prévisible qu’on peut deviner à l’avance tout ce qui va arriver. Sauf qu’en réalité ce n’est pas du tout le cas et beaucoup seront totalement largués devant ce long métrage inclassable.
Écrit essentiellement par un inconnu provenant de la télévision, et qui compte à son actif un épisode de la série Esprits Criminels dont on retrouve au casting l’un des acteurs principaux (Mat...

Lire...