Nintendo tagged posts

Profil – Sumo Santa (ClayFighters, 1997)

12 DAYS OF CHRISTMAS II

ClayFighter

SUMO SANTA

(1997)

Oubliée depuis belle lurette, la franchise ClayFighter était pourtant plutôt originale et ambitieuse pour son temps, créant une série de jeux de combat où les personnages étaient animés par claymation. De véritables figurines construites à l’ancienne puis digitalisée un peu à la manière des acteurs de Mortal Kombat, conférant aux graphismes un style plutôt unique et différent de ses nombreux concurrents d’alors. Les créateurs avaient naturellement opté pour une ambiance cartoonesque totalement loufoque permettant des folies de violence sans pour autant choquer les parents, car rappelant surtout les délires des dessins animés de Tex Avery ou des Looney Tunes...

Lire...

Bob-omb – Super Mario Bros. (1993)

Lost (and found) in the 5th Dimension

Épisode 17

BOB-OMB

Super Mario Bros. (1993)

De son nom original japonais ボム兵, ou ボムへい (soldat bombe), le Bob-omb est l’un des plus célèbres ennemis de l’univers de Mario, le plombier moustachu de Nintendo. Un adversaire de base, au même titre que les Goombas ou les petits Koopas, qui “attaque” en se laissant simplement exploser. Son nom international découle en fait de son surnom japonais, où il est souvent juste appelé “Bob” sans doute parce que cela doit beaucoup ressembler à “Bomb” (probablement un cas d’Engrish). Sa première apparence remonte à l’époque de Super Mario Bros. 2 – la version américaine, en fait le jeu de plateforme Yume Kōjō: Doki Doki Panic modifié pour l’occasion (car le vrai Super...

Lire...

Preview – The House of the Dead: Overkill

THEY CAME FOR BRAINS

YOU GIVE THEM BULLETS

Le succès consécutif de Resident Evil: The Umbrella Chronicles puis du 2-en-1 House of the Dead 2 & 3 Return sur la Wii semble avoir relancé la mode du jeu de shoot horrifique. La saga House of the Dead va donc s’enrichir d’un nouvel épisode qui cependant tranche un peu avec les opus précédemment sorti. The House of the Dead: Overkill semble en effet jouer sur l’effet de parodie / hommage au travers d’une mise en scène façon Grindhouse. L’effet Planet Terror (le Grindhouse de Robert Rodriguez) inspire ce jeu qui, d’une certaine façon, se moque de lui-même et plus particulièrement de ses adaptations cinéma (le ridicule premier film de Uwe Boll et sa suite)...

Lire...